Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 515.75 PTS
+1.64 %
6 500.5
+1.77 %
SBF 120 PTS
5 062.63
+1.6 %
DAX PTS
14 462.19
+1.62 %
Dow Jones PTS
32 978.08
+1.04 %
12 570.27
+2.39 %
1.071
-0.24 %

Mi-séance Paris : les tensions sur les taux obligataires et le pétrole pèsent sur la tendance

| Boursier | 960 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 abandonne 1% autour de 7.125 points

Mi-séance Paris : les tensions sur les taux obligataires et le pétrole pèsent sur la tendance
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 abandonnait ce matin jusqu'à -1,4% en repassant brièvement sous les 7.100 points. En fin de matinée, la bourse de Paris se redresse un peu et le CAC40 perd désormais 1% autour de 7.125 points

Les tensions sur les taux obligataires américains perturbent les marchés. Le rendement des bons du Trésor américain à deux ans, les plus sensibles à l'évolution des anticipations de marché en matière de taux directeurs, a dépassé 1% pour la première fois depuis février 2020. Le 10 ans grimpe de son côté à plus de 1,82%.

A contre-courant des autres grandes banques centrales, qui préparent une remontée des taux, la Banque populaire de Chine a effectué lundi une baisse surprise de ses taux directeurs.

A cela s'ajoute la poursuite de la hausse des cours du pétrole. Le baril se rapproche à grands pas des 90$ avec le retour des craintes géopolitiques au premier plan. La baisse des inquiétudes concernant l'impact sur la demande du variant Omicron et les problèmes d'exploitation de plusieurs pays producteur d'or noir soutiennent également les cours. Le baril de Brent pour livraison mars gagne actuellement 1,5% à 87,7 dollars à Londres, au plus de sept ans, tandis que le WTI (échéance février) prend 1,9% à 85,4$ sur le Nymex.

Une bonne nouvelle quand même, l'indice de confiance ZEW allemand ressort à 51,7 points en janvier, contre 29,9 le mois précédent, et 32 de consensus. Il. De son côté, l'indice relatif à la situation actuelle recule sur un mois, de -7,4 à -,10,2, contre -8,5 de consensus. L'indice ZEW est compilé chaque mois auprès d'environ 350 experts financiers. Il représente la différence entre la portion d'analystes optimistes et la portion d'analystes pessimistes pour le développement économique allemand à 6 mois. Les perspectives économiques se sont considérablement améliorées, ce qui s'explique principalement par l'hypothèse d'une décrue des cas de COVID-19 d'ici l'été, et la majorité des spécialistes des marchés financiers interrogés prévoient une accélération de la croissance au cours des six prochains mois, explique l'institut.

VALEURS EN HAUSSE

* Catana Group gagne 6% à 7,3 euros. Le plaisancier a dévoilé hier soir un chiffre d'affaires trimestriel en croissance de 64% à 29,74 millions d'euros, confirmant les perspectives annuelles annoncées. La firme n'échappe pas à la forte tension qui pèse sur les livraisons des matières premières avec pour conséquence des adaptations organisationnelles qui nécessitent beaucoup d'agilité et peuvent engendrer des coûts supplémentaires. Malgré quelques perturbations dans les livraisons, le groupe précise que la situation reste sous contrôle et ne remet pas en cause les objectifs de très forte croissance rentable pour l'exercice en cours. Sur l'exercice en cours, après les 27,8 ME de ventes de bateaux neufs facturés sur ce premier trimestre, le carnet de commandes représente un potentiel de facturation supplémentaire de 133 ME, soit un chiffre d'affaires de 160 ME sur l'exercice en cours. 190 ME de commandes sont déjà signées pour l'exercice prochain 2022-2023 et la visibilité s'étend également à l'exercice 2023-2024 avec déjà 80 ME de commandes fermes.

* TotalEnergies est la seule hausse significative du CAC40 : +1,1% à 50,2 euros.

* D'autres valeurs pétrolières poursuivent leur remontée : Technip Energies et TechnipFMC progressent d'environ 2%.

* OVHcloud gagne près de 3% à 26 euros. La société nordiste reste portée par son très bon début d'exercice 2022 ainsi que la confirmation de ses objectifs annuels et de moyen terme. Sur l'exercice en cours, le premier fournisseur européen de services de cloud computing anticipe une croissance du chiffre d'affaires dans la moitié supérieure de la fourchette cible de 10 à 15% initialement définie dans la documentation de l'IPO (la performance commerciale enregistrée par le Groupe ces derniers mois conforte cet objectif) ainsi qu'une marge d'EBITDA ajusté d'environ 40%, sur la base d'un niveau d'inflation similaire à celui de 2021.

* EDF reprend 0,8% à 8,53 euros. L'agence de notation financière Fitch a abaissé lundi soir la note de la dette à long terme d'EDF d'un cran à BBB+ après les annonces du gouvernement destinées à limiter la hausse des prix de l'énergie. Fitch a également assorti sa note d'une perspective négative, ce qui veut dire que l'agence pourrait la baisser encore à l'avenir.

VALEURS EN BAISSE

* Orange se replie de 0,8 à 9,87 euros. Un recul plutôt contenu alors que Goldman Sachs a dégradé la valeur à 'vendre' tout en ramenant son objectif de 11 à 9,2 euros. Les analystes restent majoritairement positifs sur le dossier puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 16 sont à l''achat', 10 à 'conserver' et 3 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 11,85 euros. L'opérateur dévoilera ses résultats annuels 2021 le 17 février.

* ADP cède 0,7% à 126,3 euros. Le trafic total du Groupe est ressorti en hausse de +37,2% en 2021 (+43,4 millions de passagers par rapport à 2020), avec 160 millions de passagers accueillis dans l'ensemble du réseau d'aéroports gérés, soit 45,6% du niveau du trafic groupe de l'année 2019.

* Sur le CAC40, le secteur du luxe subit des prises de bénéfices compte tenu d'un niveau de valorisation élevé : Kering, LVMH ou L'Oréal perdent plus de 2%.

* Accor, qui restait sur trois séances dans le vert, abandonne 1,5% à 31,7 euros. Sur le front opérationnel, la tendance est clairement à l'amélioration en France puisque les 'fameux' RevPAR ont affiché un recul limité à 13% en décembre (vs décembre 2019), dont une baisse des taux d'occupation de 8,5 points et des prix supérieurs à leur niveau d'avant crise (+2,3%). Ainsi, selon les données préliminaires publiées par MKG et reprises par Oddo BHF, le mois de décembre marque une nouvelle amélioration séquentielle des RevPAR, après -17% en novembre et octobre et -27% en septembre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/05/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL S&P 500 H197T à 3,7 EUR ( +80 %) Analyse :Le S&P 500 a rebondi une seconde fois depuis sa zone de support majeur à 3815 points. Il a ainsi…

Publié le 27/05/2022

Sur le capital...

Publié le 27/05/2022

Michael Dell connaît décidément une semaine bien favorable. Quelques heures après le rachat VMware, le spécialiste des solutions de virtualisation dont il détient 40% des parts, pour 61…

Publié le 27/05/2022

(Zonebourse.com) Nous soldons la position sur le turbo CALL Vontobel 8H90V portant sur le titre Compagnie de Saint-Gobain à 1.41 EUR. Ce produit dérivé a été…

Publié le 27/05/2022

Infotel est encore bien orienté en cette fin de semaine, sur un gain de 5,7% à 52,2 euros...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne