Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 664.71 PTS
+0.4 %
6 646.50
+0.26 %
SBF 120 PTS
5 216.60
+0.28 %
DAX PTS
15 569.46
+0.24 %
Dow Jones PTS
34 946.89
+0.43 %
15 164.20
-1.08 %
1.169
-0.19 %

Mi-séance Paris : les prises de bénéfices s'accélèrent avant la réunion de la BCE demain

| Boursier | 770 | 4 par 1 internautes

Le risque est de voir la BCE resserrer sa politique monétaire plus rapidement qu'anticipé

Mi-séance Paris : les prises de bénéfices s'accélèrent avant la réunion de la BCE demain
Credits Reuters

LA TENDANCE

La bourse de Paris corrige assez nettement ce mercredi à la mi-journée, en baisse de 0,8% autour de 6.675 points pour le CAC40 qui est descendu jusqu'à 6.629 points dans la matinée. Les prises de bénéfices sont assez homogènes et touchent tous les secteurs. Plus que de la prudence, les investisseurs semblent adopter une attitude de défiance en attendant les décisions de la Banque centrale européenne qui constitueront jeudi le principal rendez-vous de la semaine. Le risque est de voir la BCE resserrer sa politique monétaire plus rapidement qu'anticipé.

Wall Street a déjà consolidé hier soir même si le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, est parvenu à terminer dans le vert (+0,07%) à 15.374 pts, signant de justesse un 4ème record d'affilée.

Du côté de la Fed, qui devrait "tirer" en premier ou plutôt "taper" en premier, le président de la Fed de Saint-Louis, James Bullard (membre non-votant de la Fed), a déclaré au Financial Times que la banque centrale américaine devrait se hâter de mener son plan de réduction du programme de rachat d'actifs obligataires ("tapering"), ce malgré un ralentissement brutal de la croissance de l'emploi aux États-Unis le mois dernier.

VALEURS EN HAUSSE

* Solutions 30 grimpe de près de 6% à 8,8 euros. Open Dutch Fiber, plate-forme indépendante financée par KKR et Deutsche Telekom Capital Partners (DTCP), a sélectionné le groupe comme l'un de ses principaux partenaires pour déployer son réseau très haut débit FTTH aux Pays-Bas, sur des zones urbaines et/ou à forte densité de population, afin d'offrir des connexions par fibre optique de grande qualité aux ménages néerlandais.

* Aramis se stabilise juste sous les 19 euros. Le groupe a révisé à la hausse ses objectifs annuels de volumes et de chiffre d'affaires pour l'exercice 2021, présentés à l'occasion de son introduction en bourse, tirés par la croissance des ventes de véhicules reconditionnés. La société évoque un troisième trimestre "particulièrement solide". Aramis Group révise donc à la hausse ses perspectives de volumes de ventes et de chiffre d'affaires pour l'exercice clos au 30 septembre 2021 et prévoit désormais : un volume de ventes pro forma de voitures d'occasion reconditionnées B2C d'environ 50 000 unités, soit une croissance organique de +38 % par rapport à 2020 (contre environ 45 000 unités et +23 % de croissance initialement prévus), Un chiffre d'affaires organique d'environ 1,350 milliard d'euros (contre plus de 1,250 milliard d'euros initialement prévus).

* Sur le CAC40, Bouygues et Engie font partie des rares valeurs à se maintenir légèrement dans le vert (+0,4% environ). Bouygues a confirmé hier avoir déposé une offre non engageante auprès d'Engie en vue de racheter Equans.

VALEURS EN BAISSE

* Interparfums recule de près de 5% à 56,1 euros. Le groupe a pourtant dévoilé des résultats quasi records au premier semestre mais le second semestre sera plus compliqué et les objectifs annuels n'ont pas été relevés. Le management table sur une marge opérationnelle "autour de 15%" sur l'ensemble de cette année contre 24,7% au premier semestre, une baisse qu'il explique par l'augmentation des dépenses de marketing et de publicité et de nouveaux investissements notamment liés au lancement des parfums Moncler. Les revenus sont toujours attendus entre 460 et 480 ME contre un consensus proche de 490 ME.

* Sanofi perd 1,8% à 85,4 euros. Le géant pharmaceutique a pourtant réalisé une belle acquisition en s'offrant la biotech américaine Kadmon en échange de 1,9 milliard de dollars. Le groupe dirigé par Paul Hudson va ainsi mettre la main sur un portefeuille qui comprend des candidats-médicaments pour le traitement de maladies immunes ou dans le domaine de l'oncologie. Un premier produit qui permet d'éviter les rejets de greffe dans le cadre d'une transplantation (Rezurock) est déjà commercialisé aux Etats-Unis. Pour séduire les actionnaires de la firme américaine, Sanofi a offert 9,50 dollars par action, soit une prime de 79% par rapport au cours de clôture de Kadmon du 7 septembre. Pour les analystes de Jefferies, cette prime est "typique des transactions dans le domaine des biotechnologies". Ils trouvent cette transaction "quelque peu inattendue", car il s'agit d'un renforcement du portefeuille de médicaments généraux pour la transplantation plutôt que de soins spécialisés. Sanofi est néanmoins en train de transformer son portefeuille de produits, mais des "lacunes" subsistent, selon le courtier. Sanofi prévoit de finaliser l'achat au quatrième trimestre avec les ressources de trésorerie existantes, et a déclaré que la transaction sera "modestement dilutive" pour le bénéfice par action l'année prochaine.

* Alstom (-2% à 33 euros) et S-Bahn Hamburg GmbH ont signé un contrat pour la livraison de 64 trains S-Bahn supplémentaires de classe 490. La commande s'inscrit dans le cadre d'une option figurant au contrat-cadre signé en 2013. Elle est évaluée à près de 500 millions d'euros. À ce jour, 82 trains de classe 490 sont déjà en service sur le réseau S-Bahn d'Hambourg.

* Stellantis recule aussi d'environ 2% à 16,8 euros. Dongfeng Motor a réduit sa participation dans Stellantis. Le constructeur chinois a cédé 36,1 millions d'actions Stellantis à un prix unitaire de 16,65 euros, matérialisant une décote de 2,63% par rapport au cours de clôture de mardi soir. L'opération, qui porte sur 1,2% du capital du groupe automobile, rapporte environ 600 millions d'euros à Dongfeng Motor. Ce dernier ne détient plus que 4,5% de Stellantis. Il s'est engagé à ne plus vendre de titres pendant une période d'au moins 90 jours.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/09/2021

Dans la perspective de la COP26, TotalEnergies contribue au débat sur la transition énergétique avec deux nouveaux documents : "Panorama des Energies" et le "TotalEnergies Energy Outlook 2021"...

Publié le 27/09/2021

Cette offre de Nexans intervient dans un contexte de recrudescence des vols de câbles à travers le monde, liés dans une large mesure à l'augmentation des prix du cuivre au niveau mondial...

Publié le 27/09/2021

Dassault Aviation a confirmé que la division par 10 de la valeur nominale de son action, approuvée par ses actionnaires lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire réunie le 11 mai dernier,…

Publié le 27/09/2021

Spie, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l'énergie et des communications, a décroché un contrat auprès de...

Publié le 27/09/2021

Atos et APL Data Center, expert-conseil en datacenters et en solutions d'hébergement informatique, ont été retenus par l'UGAP, la centrale d'achat...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne