En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 958.38 PTS
+1.26 %
5 962.0
+1.33 %
SBF 120 PTS
4 688.00
+1.26 %
DAX PTS
13 415.64
+1.47 %
Dow Jones PTS
28 132.05
+0.79 %
8 466.89
+0. %
1.118
-0.03 %

Mi-séance Paris : les 6.000 points se rapprochent finalement !

| Boursier | 699 | Aucun vote sur cette news

Aucune baisse significative n'est observée sur les valeurs du CAC40...

Mi-séance Paris : les 6.000 points se rapprochent finalement !
Credits Reuters

LA TENDANCE

En manque de catalyseurs pour aller plus haut depuis hier, le CAC40 accélère finalement en fin de matinée en progressant de 0,6% autour de 5.965 points, nouveau plus haut annuel et de plus de 12 ans. Aucune baisse significative n'est observée sur les valeurs du CAC40, ce qui participe à rapprocher l'indice parisien des 6.000 points.

Le sujet principal d'achoppement, le conflit commercial entre les deux premières puissances économiques au monde, qui continue de retenir l'attention de tous les investisseurs, demeure pourtant sujet aux informations contradictoires. Après les espoirs des derniers jours, la chaîne 'CNBC' a jeté un froid hier en évoquant un climat "pessimiste" du côté chinois, en raison de la réticence de Donald Trump à lever les barrières douanières déjà mises en place depuis 16 mois. Ce qui n'a pas empêché Wall Street de clôturer légèrement dans le vert hier soir. Entre temps, les investisseurs ont été rassurés par la prolongation pour trois mois de l'autorisation donnée par l'administration Trump aux entreprises américaines de commercer avec le géant chinois Huawei.

Le président américain Donald Trump a par ailleurs indiqué hier sur le réseau social média Twitter qu'il avait rencontré le président de la Fed Jerome Powell. Le sujet des taux jugés trop élevés par Trump a bien sûr été remis sur le tapis...

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40 AccorHotels gagne 3% à 40,15 euros après un accord pour la cession de 5,2% du capital de son pôle immobilier AccorInvest avec plusieurs actionnaires existants de la société, pour 204 millions d'euros. Ce montant représente une hausse de 12,9% de la valeur d'AccorInvest par rapport à la cession réalisée en 2018. A la clôture de cette opération, prévue avant la fin de l'exercice 2019 sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence compétentes, Accor conservera 30% du capital d'AccorInvest, soit le seuil minimum convenu lors de la cession d'AccorInvest en 2018, et courant jusqu'en mai 2023.

* CGG (+1,8% à 2,39 euros) a annoncé la plus grande étude multi-clients jamais réalisée dans la partie centrale de la Mer du Nord (CNS) en acquisition de données sismiques de fond de mer (OBN). Prévue de démarrer début 2020, cette étude en partie préfinancée par BP a déjà suscité un vif intérêt de la part de l'industrie. Les premiers résultats devraient être disponibles au premier trimestre 2021...

* Valeo rebondit de 3,4% à plus de 36 euros. Il faut dire que la firme UBS vient de rehausser son objectif de cours de 35 euros à 43 euros sur le dossier de l'équipementier automobile. La recommandation reste à l'achat. La banque suisse salue ainsi les derniers chiffres trimestriels de Valeo, marqués par une accélération de croissance jugée forte. Le spécialiste du broker estime que l'équipementier pourrait surperformer encore dans les années à venir...

* Axa s'adjuge 0,8% à 25,35 euros alors que le Crédit Suisse a revalorisé le dossier de 28,5 à 30,5 euros tout en restant à 'surpondérer'.

* Crédit Agricole gagne 1,1% à 12,7 euros. Le flux acheteur sur la banque verte est à relier à une note d'UBS qui a rehaussé de 'neutre' à 'acheter' sa recommandation sur le dossier tout en portant son objectif de 11 à 13,4 euros. Le courtier met en avant les avantages concurrentiels du groupe, tels qu'un ratio d'endettement relativement faible, une forte dynamique commerciale et des ratios de capital confortables. UBS s'attend à ce que la banque maintienne une rentabilité solide, il estime notamment le ratio RoTE (rentabilité sur capitaux propres tangibles) à environ 11%, l'un des plus élevés du secteur.

* Renault reprend 1,6% à 44,2 euros après un bon niveau d'immatriculations en Europe pour le mois d'octobre.

VALEURS EN BAISSE

* Eutelsat Communications (-0,7% à 16,53 euros) s'est félicité de la décision de la Federal Communications Commission (la FCC) qui expose le cadre pour une enchère publique portant sur des fréquences en bande C comprises entre 3,7 et 4,2 GHz. "Ceci représente une première étape importante pour une réaffectation rapide et équitable du spectre en bande C, en vue de favoriser le développement de services 5G aux États-Unis" commente le groupe.

* A l'inverse d'Eutelsat, SES (-20% à 11,75 euros) est plombé par les dernières informations concernant la 'Bande-C' aux Etats-Unis. Le président du régulateur américain des télécommunications, la Federal Communications Commission (FCC), s'est en effet dit favorable à une mise aux enchères des fréquences de la bande en question alors que plusieurs grands opérateurs satellites, dont SES, qui détiennent les licences existantes en bande C, avaient proposé de vendre le spectre de gré à gré aux entreprises de téléphonie mobile. Selon ces derniers, une vente privée rendrait le spectre disponible pour la 5G plus rapide.

* Casino (-0,7% à 44,66 Euros) a signé une nouvelle ligne de crédit syndiquée de 2 MdsE et de maturité octobre 2023, dans le cadre du plan de refinancement présenté le 22 octobre. 21 banques françaises et internationales participent à cette ligne.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Casino fait partie des quelques grandes valeurs de la place parisienne à échapper à la bonne orientation des marchés en cette fin de semaine...

Publié le 13/12/2019

Sur le premier semestre, clos fin septembre, de l’exercice 2019/2020, Innelec a enregistré une perte nette de 0,47 million d’euros, en repli par rapport à celle enregistrée l’année dernière…

Publié le 13/12/2019

Henkel anticipe une marge sur son résultat d'exploitation ajusté (EBIT ajusté, en anglais) à la baisse pour l'exercice 2020, à environ 15% contre 16,2% en 2019. Selon le groupe allemand de…

Publié le 13/12/2019

Par courrier reçu le 11 décembre 2019 par l'AMF, la société de droit luxembourgeois Persée Participations, contrôlée par M...

Publié le 13/12/2019

Les cloches de l’église pourraient bientôt sonner. En effet, le français PSA et l’italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA) viseraient la signature d’un protocole d’accord pour leur…