En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 062.30 PTS
-0.8 %
6 084.50
-0.42 %
SBF 120 PTS
4 794.12
-0.8 %
DAX PTS
13 664.00
-0.91 %
Dow Jones PTS
29 205.33
-0.49 %
9 624.21
-0.97 %

Mi-séance Paris : les 6.000 points résistent

| Boursier | 671 | Aucun vote sur cette news

Les autorités sanitaires chinoises ont dévoilé mercredi une nouvelle batterie de mesures destinées à contenir la propagation du coronavirus, dont le bilan a été revu en hausse, à 17 morts.

Mi-séance Paris : les 6.000 points résistent
Credits STMicroelectronics

LA TENDANCE

Le CAC40 a débuté la séance sous les 6.000 points pour la première fois depuis le 8 janvier dernier. Jusqu'à présent, l'indice parisien a toujours réussi à préserver ce niveau en clôture depuis le début de l'année et c'est encore le cas pour l'instant puisqu'une légère progression prend le dessus à la mi-journée (+0,2% à 6.020 points).

Les autorités sanitaires chinoises ont dévoilé mercredi une nouvelle batterie de mesures destinées à contenir la propagation du coronavirus, dont le bilan a été revu en hausse, à 17 morts. La ville de Wuhan, où est apparu le virus, va être presque mise en quarantaine à partir d'aujourd'hui. Une mégapole de 11 millions d'habitants ! De son côté, l'Organisation mondiale de la santé a repoussé à ce jeudi son estimation du risque posé par l'épidémie du coronavirus de Wuhan.

Mais le coronavirus n'est pas le seul souci des investisseurs qui ont été surpris hier par le ton de Donald Trump sur le commerce avec l'Europe, lequel a menacé d'imposer des droits de douane de 25% sur les automobiles importées de l'UE en cas d'absence d'accord de part et d'autre de l'Atlantique...

VALEURS EN HAUSSE

* Largement en tête du CAC40, STMicroelectronics bondit de 8% à 27,4 euros. Le groupe a enregistré au T4 un chiffre d'affaires net de 2,75 milliards de dollars, une marge brute de 39,3%, une marge d'exploitation de 16,7% et un résultat net de 392 millions de dollars, soit 0,43 dollar par action après dilution. Sur l'exercice fiscal 2019, le chiffre d'affaires net du groupe s'inscrit à 9,56 milliards de dollars, la marge brute à 38,7% et la marge d'exploitation à 12,6%. Le résultat net ressort au final à 1.032 millions de dollars.

L'entreprise, qui fournit des entreprises telles qu'Apple et Huawei Technologies, a notamment profité de la forte demande pour ses puces dans le secteur des télécoms. L'unité a vu son bénéfice opérationnel bondir de 39,1% au quatrième trimestre à 281 millions de dollars. La marge d'exploitation a atteint 25,9% contre 20,5% un an plus tôt. Sur le premier trimestre 2020, STM anticipe des revenus de 2,36 milliards de dollars, en hausse de 13,7% en variation annuelle mais en baisse de 14,3% en variation séquentielle, et une marge brute de 38%, dont environ 80 points de base au titre de charges liées aux capacités de production inutilisées.

* Fortement sanctionné hier malgré la confirmation des objectifs annuels (-15%), Soitec rebondit de 6% à 86 euros.

* Elior gagne 1,7% à 13,2 euros. HSBC a débuté la couverture d'Elior avec une recommandation 'acheter' et une cible de 15,6 euros.

* Getlink (+1,1% à 15,66 euros) a enregistré un chiffre d'affaires 2019 en très légère hausse à 1,085 Milliard d'euros à taux de change constant.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, Renault perd 4% à 37,3 euros. Citigroup a dégradé le titre du constructeur automobile à 'vendre' tout en coupant son objectif de cours de 52 à 30 euros. Selon le broker, les attentes du consensus sur les volumes du marché sont trop élevées pour 2020. Il considère que les bilans de Daimler et de Renault sont "clairement" risqués compte tenu de la situation du secteur et de la faible génération de liquidités. Les deux entreprises risquent de réduire leurs dividendes et de potentiellement lever des capitaux.

Concernant plus précisément Renault, Citi affirme que le marché n'a pas encore pris conscience de "l'énormité des défis" auxquels le groupe est confronté. La firme est plus vulnérable à la volatilité des volumes de voitures en raison de son modèle économique intégré verticalement.

* Le secteur du luxe reste chahuté par les craintes de ralentissement des flux touristiques avec LVMH en baisse de 1% et Kering de 2%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2020

Le nitrure de gallium (GaN) est un matériau semiconducteur à large bande...

Publié le 20/02/2020

Roche Bobois a annoncé la signature d'une lettre d'intention non engageante avec son principal franchisé américain en vue du rachat en 2020 de trois magasins franchisés Roche Bobois sur la Côte…

Publié le 20/02/2020

Valeo a dévoilé jeudi soir ses résultats 2019. Ainsi, l’équipementier automobile a dégagé l'an dernier un bénéfice net (part du groupe) de 313 millions d'euros (-43%) et une marge…

Publié le 20/02/2020

Le Groupe Bastide a réalisé un deuxième trimestre solide en enregistrant un chiffre d’affaires de 91,3 millions d'euros, en hausse de 7,2% (+5,2% en organique). Le chiffre d’affaires semestriel…

Publié le 20/02/2020

Teleperformance a publié un résultat net part du groupe 2019 de 400 millions d'euros en hausse de 28,3%. L'EBITA courant 2019 de la société est en progression de 26,7% à 764 millions. La marge…