En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 602.23 PTS
-0.94 %
5 607.00
-0.84 %
SBF 120 PTS
4 421.72
-0.89 %
DAX PTS
12 380.31
-0.71 %
Dowjones PTS
27 076.82
-0.52 %
7 852.41
-0.51 %
1.100
+0.04 %

Mi-séance Paris : les 5.500 points en vue pour finir une belle semaine

| Boursier | 655 | 5 par 1 internautes

Le CAC40 progresse de plus de 3% depuis lundi

Mi-séance Paris : les 5.500 points en vue pour finir une belle semaine
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 poursuit sa progression ce vendredi, prêt à conclure une très belle semaine. En hausse de 0,9% à presque 5.500 points, l'indice parisien progresse de plus de 3% depuis lundi avec une seule séance de baisse mercredi. La bourse de New York a terminé sur une solide hausse jeudi soir, dopée par le ton plus conciliant adopté par Pékin dans le conflit commercial qui l'oppose aux Etats-Unis. Le ministère du Commerce chinois a déclaré qu'il discutait avec Washington d'une reprise de leurs négociations bilatérales, et que la Chine était disposée à résoudre le problème dans le calme. De quoi rassurer les marchés, qui évoluent depuis de longues semaines au rythme des avancées et des crispations entre les deux premières puissances économiques mondiales.

Les déclarations de membres de la Banque centrale européenne se multiplient à l'approche de la prochaine réunion de politique monétaire prévue le 12 septembre. Si la future présidente de la BCE, Christine Lagarde, a indiqué hier que l'Institution dispose d'une "large gamme d'outils à sa disposition et doit être prête à agir", Sabine Lautenschläger estime que le moment n'est pas venu pour la BCE d'envisager un "vaste ensemble" de mesures de soutien monétaire face aux incertitudes économiques croissantes dans la zone euro.

VALEURS EN HAUSSE

* BNP Paribas (+1,2% à 41,3 euros) devrait soumettre une offre sur le portefeuille de dérivés actions de Deutsche Bank et la banque française pense pouvoir repousser les propositions concurrentes afin de conclure un accord dans les prochaines semaines, ont dit des sources proches du dossier à Reuters.

* Pernod Ricard reste en hausse de 1% à 173,6 euros. Jefferies a relevé son objectif de 160 à 175 euros et reconduit son avis "conserver". La Deutsche Bank maintient son opinion "conserver" sur en visant 173 euros.

* PSA Groupe gagne 2% et Renault 1%. "Il n'y a pas, à ma connaissance, de nouvelles négociations entre Fiat et Renault", a déclaré ce matin Martin Vial sur Radio Classique ce matin. Le commissaire aux participations de l'Etat était interrogé sur les informations de presse évoquant une possible reprise des négociations. Des rumeurs circulent en effet à ce sujet, alimentées dernièrement par un article du journal italien Il Sole 24 Ore selon lequel le contact entre les deux groupes n'a jamais été rompu.

* Stef bondit de 10% à 84,8 euros, dopé par la publication de très bons résultats intermédiaires. Le groupe spécialisé dans les prestations de transport et de services logistiques sous températures contrôlées a dégagé au premier semestre 2019 un résultat opérationnel de 67,4 millions d'euros, en forte hausse de 40%. Le bénéfice net a augmenté de 20% à 39,9 ME.

VALEURS EN BAISSE

* Archos (-3,90% à 0,16 euro) a enregistré un chiffre d'affaires de 17,2 ME sur le premier semestre 2019, contre 32,3 ME sur le premier semestre 2018. La perte nette consolidée s'établit à -26,6 ME contre -5,1 ME sur le premier semestre 2018.

* Pharnext plonge de 40% à 7,24 euros dans un volume très étoffé. L'agence de santé américaine, la FDA (Food & Drug Administration) a recommandé à la société de conduire une étude clinique de Phase 3 supplémentaire pour le PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Toothde type 1A (CMT1A).

* Iliad cède 1,3% à 93,7 euros. Bryan, Garnier & Co a abaissé la mire de 150 à 145 euros mais reste à l'achat.

* Pas de baisses significatives sur le CAC40.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2019

Les opérations de rachat par le prestataire de services d'investissement dans le cadre de cette convention cesseront au plus tard le 14 octobre...

Publié le 16/09/2019

Paul Hermelin a proposé au Conseil d'adopter à l'issue de la prochaine Assemblée Générale une gouvernance dissociant les fonctions de Président et de Directeur général...

Publié le 16/09/2019

Ces Green Bonds sont d'un montant de 500 ME portant intérêt au taux de 1,125% échéance 2031...

Publié le 16/09/2019

Au 30 juin, la trésorerie disponible de Theraclion s'élève à 3,1 ME...

Publié le 16/09/2019

Rendez-vous le 19 septembre...