5 357.14 PTS
-
5 340.0
-1.10 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-0.71 %
DAX PTS
13 068.08
-0.44 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
-0.07 %
Nikkei PTS
22 506.23
-0.83 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mi-séance Paris : le secteur bancaire mène la danse

| Boursier | 275 | Aucun vote sur cette news

Quatrième progression d'affilée pour le CAC40

Mi-séance Paris : le secteur bancaire mène la danse
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le marché a entendu ce qu'il souhaitait entendre hier de la part de la Fed, laquelle a confirmé qu'elle entamerait dès octobre la réduction de son bilan à hauteur de 10 milliards de Dollars par mois pour les bons du Trésor. La Fed a aussi confirmé une troisième hausse de taux avant la Saint-Sylvestre. Le processus de resserrement monétaire et de réduction du bilan se feront toutefois très progressivement. Ce faisant elle ouvre la voie au même "tapering" de la part de son homologue de la BCE, une décision et un horizon que les investisseurs cherchent à percevoir. Justement, à 15h30, Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, doit prononcer un discours depuis son fief de Francfort. En attendant, le CAC40 avance de 0,55% à 5.270 points. Bien que modeste, il s'agit de la quatrième progression d'affilée du CAC40.

VALEURS EN HAUSSE

* Ce contexte de politique monétaire entretient une remontée des taux obligataires en Europe, ce qui favorise les banques. Natixis gagne près de 3%, Société Générale 2,4% et BNP Paribas1,5%.

* Crédit Agricole gagne aussi 1,6% à 15,15 Euros. La vente de 16,2% du capital de la banque Saudi Arabia pour environ 1,28 MdE est finalisée. L'opération a un impact positif d`environ 20 points de base sur le ratio CET1 plein de Crédit Agricole SA et de 5 points sur celui de Groupe Crédit Agricole.

* En parallèle, les rumeurs de consolidation ont refait leur apparition en Europe. Unicredit fait les yeux doux à la Commerzbank, selon les informations obtenues par Reuters. La banque transalpine aurait fait part de son intérêt aux autorités allemandes, en évoquant le moyen terme, une fois que sa restructuration aura été menée à bien.

* Plastic Omnium (+1,4% à 35,46 Euros) réfléchit à se séparer de sa division environnement, qui fabrique notamment les fameux containers poubelle. L'objectif est de se concentrer exclusivement sur les activités automobiles, qui représentent 96% de ses revenus.

* Sanofi gagne 2% à 84 euros. L'étude de phase III du candidat-médicament patisiran, un agent thérapeutique ARNi expérimental développé pour traiter la polyneuropathie amyloïde familiale à la transthyrétine, a atteint son but, ont révélé hier Sanofi et Alnylam. Les deux laboratoires ont précisé que l'étude baptisée APOLLO a permis d'obtenir de bons résultats sur le critère principal et la totalité des critères secondaires. Le profil global de sécurité a quant à lui "été encourageant".

* Nicox (+3% à 9,6 Euros) a trouvé son partenaire américain pour la commercialisation de Zerviate. C'est Eyevance Pharmaceuticals qui a été retenu, dans le cadre d'un accord de licence comprenant une part fixe et des éléments variables. Nicox est ainsi éligible à 48,5 M$ de dollars et à des redevances de 8 à 15%, en fonction des futures ventes nettes.

VALEURS EN BAISSE

* Marie Brizard chute de 9% à 13,9 euros. L'Ebitda du premier semestre est négatif, à cause de la hausse des investissements promotionnels et marketing, dans un contexte de forte pression concurrentielle. Au second semestre, cet environnement perdurera, notamment dans la vodka en Pologne et aux Etats-Unis, avec un impact potentiel à court terme sur les marges.

* Engie cède 1,2% à 14,25 euros. Le groupe avait procédé hier à l'émission de sa troisième "obligation verte" (Green Bond) d'un montant total de 1,25 milliard d'euros. L'obligation verte comporte deux tranches: une tranche de 500 millions d'euros à 5 ans et 5 mois portant un coupon de 0,375%, et une tranche de 750 millions d'euros à 11 ans et 5 mois portant un coupon de 1,375%. En outre, une troisième tranche de 750 millions d'euros à 20 ans a été émise sur base d'un coupon de 2%. Avec une maturité moyenne de 13,1 ans et un coupon moyen de 1,36% pour les trois tranches émises hier, le groupe profite des conditions de marché propices pour étendre la durée moyenne de sa dette à des conditions favorables.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

Selon des sources citées par 'La Tribune' et 'Reuters', le numéro deux d'Airbus pourrait démissionner de son poste de directeur adjoint à l'issue d'un conseil d'administration se tenant jeudi…

Publié le 14/12/2017

Un nouveau contrat d'offre globale de services...

Publié le 14/12/2017

L'édition 2018 du CES de Las Vegas se tiendra du 9 au 12 janvier...

Publié le 14/12/2017

David Jones est nommé Senior Vice-président, Digital Business Unit, Thales, avec effet au 8 décembre...

Publié le 14/12/2017

iSee permet l'obtention de données d'imagerie de haute qualité...

CONTENUS SPONSORISÉS