En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 374.58 PTS
+0.20 %
5 374.5
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 314.66
+0.11 %
DAX PTS
12 174.24
+0.14 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.00 %
1.167
+0.03 %

Mi-séance Paris : le retour des OPA !

| Boursier | 519 | Aucun vote sur cette news

Atos veut racheter Gemalto et Unibail-Rodamco l'australien Westfield...

Mi-séance Paris : le retour des OPA !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Toujours guère de mouvement pour le CAC40 qui évolue en légère hausse à proximité des 5.400 points (+0,15% en fin de matinée). C'est pourtant le grand retour des OPA avec deux opérations d'envergure qui animent les marchés ce mardi. Unibail-Rodamco se sentait à l'étroit sur le vieux continent. Il brigue désormais le titre de numéro un mondial des centres commerciaux, avec le rachat de l'australien Westfield Corporation, présent aux Antipodes mais surtout au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Une opération concertée qui a reçu le soutien unanime des organes sociaux des deux groupes. Quant à Gemalto, le spécialiste de la sécurité numérique fait l'objet d'une OPA de la part d'Atos avec une prime d'environ 40%. Les banques centrales sont de nouveau sur le devant de la scène, mais cette fois-ci pour de simples confirmations attendues par les investisseurs. La Fed américaine doit valider demain le dernier tour de vis monétaire de l'année 2017 de 25 points de base. La BCE qui a aussi donné rendez-vous cette semaine sera pour sa part attendue sur ses commentaires à propos de la situation économique de la zone Euro, alors que son programme de rachats, allégé à partir de janvier prochain a été prolongé jusqu'à septembre 2018.

VALEURS EN HAUSSE

* Gemalto bondit de 33% à 45 euros. Atos (+5% à 130,8 euros) a proposé un rachat, en numéraire, pour 46 euros par action, dividende attaché, représentant une valeur totale des fonds propres d'environ 4,3 milliards d'euros. Ce projet qui se veut "amical" (mais non sollicité) doit servir de base à une entrée en négociations. Le conseil de Gemalto étudie l'offre et y répondra d'ici au 15 décembre.

* Total (+1,4% à 47,74 euros) et Santos ont accepté de financer en totalité une étude sismique 3D pour Melbana Energy, sur le permis WA-488-P, qui contient le gisement Beehive, dans l'offshore australien. En échange, le Français et l'Australien disposent d'une option exerçable ensemble ou individuellement pour prendre un intérêt de 80% dans le permis, l'un des sites les plus prometteurs du pays.

* Sanofi (+0,5% à 73,9 euros) : la FDA a autorisé la commercialisation de l'insuline lispro injectable Admelog, qui sera disponible en flacon et en stylo prérempli SoloStar, le modèle de stylo à insuline jetable le plus utilisé aux États-Unis.

* Vallourec (+5% à 4,65 euros) envisage de vendre ses produits de forage (Drilling Products) à l'américain National Oilwell Varco, qui lui a fait une offre à 63 M$. Le périmètre comprend environ 600 salariés en Amérique du Nord, au Moyen-Orient, aux Pays-Bas, et en France (une usine à Aulnoye-Aymeries). Les sites produits de forage de Cosne sur Loire et de Tarbes feront l'objet d'une démarche de cession parallèle.

* TechnipFMC gagne 3% à 24,8 euros. Le baril de pétrole remonte encore, au-dessus de 58 dollars le WTI.

VALEURS EN BAISSE

* Unibail-Rodamco cède 2% à 219,7 euros. L'offre d'Unibail sur Westfield valorise l'australien 24,7 milliards de dollars américains en valeur d'entreprise (15,8 Mds$ plus la dette). Le groupe français dépensera l'équivalent de 7,55$ par action, une prime de près de 18% sur le dernier cours coté. Les patrimoines cumulés des deux foncières représenteront 61,1 milliards d'euros (72,2 Mds$) avec des implantations dans 27 métropoles parmi les plus dynamiques au monde. Les 104 actifs communs représentent 1,2 milliard de visites par an. Sur ce total, 56 sont des centres de shopping de destination, dits "flagships", qui représentent 84% de la valeur totale du patrimoine. Le développement sera assuré par un portefeuille de projets évalué à 12,3 MdsE.

* Plus forte basse du CAC40, Saint-Gobain perd 2% sous les 47 euros. Le titre du spécialiste des matériaux de constructions est pénalisé par une note de Bank of America ML qui a dégradé la valeur à 'neutre'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Le rebond se poursuit...

Publié le 19/09/2018

    Communiqué de mise à disposition du rapport financier semestriel au  30 juin 2018 de CREDIT AGRICOLE HOME LOAN SFH   Montrouge, le 19 septembre…

Publié le 19/09/2018

Kingfisher (-3,34% à 255 livres) est pénalisé par des résultats semestriels moroses, marqués notamment par la baisse de 15% de son bénéfice net à 375 millions de livres. La chaine européenne…

Publié le 19/09/2018

D'après les données de NPD...

Publié le 19/09/2018

L'allemand va être repris par le géant américain Thor