En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 160.52 PTS
-
5 168.50
-
SBF 120 PTS
4 093.58
-
DAX PTS
11 309.21
+0.09 %
Dowjones PTS
25 891.32
+0.03 %
7 066.61
+0.16 %
1.135
+0.12 %

Mi-séance Paris : le CAC40 teste les 5.000 points

| Boursier | 313 | Aucun vote sur cette news

L'optimisme est revenu à Wall Street hier soir, grâce à la Fed

Mi-séance Paris : le CAC40 teste les 5.000 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a franchi les 5.000 points ce matin, un niveau qui avait été oublié depuis le 4 décembre dernier! Depuis son point bas en séance du 27 décembre, l'indice parisien a récupéré pas loin de 10%. En fin de matinée, la hausse s'effrite cependant puisque le CAC40 revient à 4.980 points (+0,1%). Les investisseurs intervenant sur le marché parisien peuvent dire merci à Jerome Powell! L'optimisme est en effet revenu à Wall Street hier soir, grâce à la Fed qui a abandonné la phrase sur les "hausses graduelles" de taux, qui figurait dans ses précédents communiqués. A l'issue de la réunion des 17 et 18 décembre durant laquelle elle avait annoncé relever ses taux d'un quart de point, elle écrivait encore que "de nouvelles hausses graduelles" du taux des "fed funds" étaient "compatibles avec l'expansion continue de l'activité économique aux Etats-Unis"... Jerome Powell, a expliqué que les arguments en faveur d'une poursuite de la hausse des taux s'étaient "affaiblis" et que les taux directeurs étaient désormais "à un niveau approprié par rapport à l'état de l'économie" américaine. L'absence, cette fois, de référence à la moindre hausse, a laissé penser aux investisseurs que la Fed se réserve même la possibilité d'abaisser ses taux directeurs, si la situation économique se dégradait nettement cette année!

VALEURS EN HAUSSE

* Deux valeurs pétrolières en tête du palmarès sur le CAC40 : Total et TechnipFMC gagnent environ 2%. En raison de la crise au Venezuela et de la publication hier de stocks de pétrole moins soutenus que prévu, le baril de brut a poursuivi sa reprise ces dernières heures. Le Brent pour livraison mars s'adjuge encore 0,5% à 61,9 dollars. Concernant l'actualité spécifique à Total, on soulignera le coup de pouce de Cowen, qui a repris le suivi de la major pétrolière française avec un biais positif. Le bureau de recherche américain conseille à ses clients de "surpondérer" le titre en ayant fixé la 'fair value' à 51 euros. Avec cette décision, le consensus de place reste résolument haussier sur Total avec 25 avis à l'achat contre seulement 6 opinions "neutre". L'objectif moyen des analystes se situe à 58 euros environ.

* Latécoère (+5,4% à 3,12 euros) est dopé par un point annuel rassurant. L'équipementier aéronautique, qui avait lancé un avertissement début décembre, a dévoilé un chiffre d'affaires annuel de 659,2 millions d'euros, en croissance de 0,3% et de 3,1% à taux de change constants. Le groupe a bénéficié d'une accélération de sa croissance en fin d'année avec des revenus qui ont progressé de 17,3% au quatrième trimestre grâce notamment au rattrapage de la division Aérostructures.Synergie (+2,60% à 27,65 Euros) : Avec un chiffre d'affaires consolidé de 2,550 ME, le groupe affiche une croissance de +9,8% par rapport à 2017, soit +5,8% à périmètre et devises constants.

* Figeac Aero (+5,70% à 13,70 euros) a réalisé un bon troisième trimestre 2018/19 avec un chiffre d'affaires consolidé de 111,9 ME sur la période d'octobre à décembre 2018. La hausse du chiffre d'affaires s'élève à 14,2 ME soit +14,5%.

* Mersen (+1,4% à 28,3 euros) a réalisé pour l'année 2018 un chiffre d'affaires consolidé de 879 ME en croissance organique de près de 10%. En tenant compte d'un effet de change défavorable et de l'intégration des sociétés Idealec et FTCap, le chiffre d'affaires est en croissance totale de 8,6%. Le chiffre d'affaires du 4ème trimestre 2018 s'élève à 225 ME, en croissance organique de 7,4% par rapport à l'année dernière.

* Manitou (+10% à 26,7 euros) a bien terminé 2018. Sur l'exercice clos le 31 décembre, le champion des engins de manutention a réalisé un chiffre d'affaires de 1,88 milliard d'euros, en progression de 19% en comparable alors qu'il prévoyait une croissance "supérieure à 15%". Les revenus du seul 4e trimestre s'élèvent à 523 ME, soit une performance de +21%.

* Elis (+5% à 14,4 euros) a publié son chiffre d'affaires annuel 2018. Le groupe fait état d'un chiffre d'affaires 2018 record à 3,1 milliards d'euros, d'une croissance organique 2018 de +2,6% et d'une progression organique de +2,9% au 4ème trimestre. La croissance organique 2018 pro forma se monte à +2,4%.

VALEURS EN BAISSE

* Les banques affichent les plus fortes baisses du CAC40, environ -1,5% pour Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole.

* AccorHotels (-0,8% à 38,2 euros) a annoncé le succès de ses offres et le rachat partiel de deux obligations, une souche obligataire hybride perpétuelle (coupon de 4,125%) et une souche obligataire senior à maturité 2021 (coupon de 2,625%) pour un montant cumulé de 736 millions d'euros.

* Air France-KLM (-1,7% à 11,06 euros) : Benjamin Smith entend poursuivre la simplification du portefeuille de marques de la compagnie française, en capitalisant sur la marque Air France. Après la marque Joon, dont la disparition prochaine a été confirmée ce mois-ci, ce serait au tour de la marque HOP !, la filiale court-courrier d'Air France, d'être supprimée.

* Crit (-1% à 51,30 euros) affiche un chiffre d'affaires record de 2,5 MdsE sur l'exercice en croissance organique de 3,7%. Sur le quatrième trimestre, le chiffre d'affaires s'établit à 632,7 ME en progression de 2,7%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

Le patrimoine immobilier de Selectirente est constitué de 344 murs de commerces d'une valeur de 233 ME...

Publié le 19/02/2019

  RÉSULTATS 2018 EN PROGRESSION   Paris, 19 février 2019       RÉSULTATS FINANCIERS 2018[1] SUPÉRIEURS AUX OBJECTIFS Chiffre d'affaires : 4,1…

Publié le 19/02/2019

Le produit net des opérations se chiffre à environ 21 ME, ce qui porte la valeur de la coentreprise Proseat à 8,5 fois l'Ebitda moyen (2016-2018)...

Publié le 19/02/2019

Cette acquisition permet au groupe français de devenir un des leaders de ce marché aux USA...

Publié le 19/02/2019

Paris, le 19 février 2019, 19h00   Chiffre d'affaires T4 2018 Priorité au retour à la rentabilité sur le nouveau périmètre     …