En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
-
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Mi-séance Paris : le CAC40 tente de retrouver les 5.400 points

| Boursier | 631 | 5 par 1 internautes

Les valeurs du compartiment automobile dominent le palmarès

Mi-séance Paris : le CAC40 tente de retrouver les 5.400 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 a démarré fort la semaine en dépassant brièvement les 5.400 points dans la matinée. Vers la mi-journée, le rythme décélère un peu avec une hausse de +0,7% à 5.388 points. Les actions américaines ont fini le premier trimestre en beauté, vendredi, dans l'espoir d'une baisse des taux de la Fed cette année, et de la conclusion d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. A ce sujet, la Maison Blanche a fait état vendredi soir de négociations "franches et constructives" avec Pékin. Pour ce dernier jour de cotation du mois de mars, le succès de l'introduction au Nasdaq de Lyft (concurrent d'Uber dans les VTC) a entretenu un climat serein. Le rejet de l'accord de Brexit par le parlement britannique, pour la 3ème fois en trois mois, a en revanche été globalement ignoré par les marchés. Les valeurs du compartiment automobile au sens le plus large dominent le palmarès des hausses de la place parisienne ce lundi. PSA Groupe s'accorde ainsi plus de 3%, porté par les spéculations autour d'une éventuelle alliance avec Fiat Chrysler Automobiles en Europe - suite à des informations de Bloomberg sur la question. L'agence croit ainsi savoir que PSA et Fiat Chrysler auraient entamé des discussions pour développer une coopération autour d'une plateforme commune...

VALEURS EN HAUSSE

* Renault est également recherché, sur un gain de 2,2% à 60,2 euros. Le 'Financial Times' expliquait il y a quelques jours que le constructeur au losange désirait relancer d'ici 12 mois les discussions sur une fusion avec son partenaire japonais Nissan avant d'envisager le rachat d'un autre grand groupe automobile pour consolider sa position. Ici encore, le nom de Fiat Chrysler était évoqué.

* Du côté des équipementiers automobiles, la matinée est également très positive en bourse. Valeo domine le palmarès du CAC40 sur un gain de 5% à plus de 27 euros. La Caisse des dépôts et consignations (CDC) a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en hausse, directement et indirectement, par l'intermédiaire de Bpifrance Participations, le 26 mars, le seuil de 5% du capital de la société Valeo, et détenir 5,12% du capital et 6,23% des droits. La CDC a procédé ainsi à des acquisitions d'actions Valeo sur le marché...

* Le secteur automobile profite également d'une embellie très inattendue de l'industrie chinoise en mars, avec une reprise témoignant des premiers effets des actions de stimulus de Pékin. L'indice PMI manufacturier Caixin chinois a affiché sa plus plus forte croissance depuis juillet 2018, remontant à 50,8 contre 49,9 en février.

* Faurecia grimpe de 5,5% à 39,6 euros. Le groupe a annoncé la création officielle de sa quatrième activité, 'Faurecia Clarion Electronics', basée à Saitama, au Japon. Cette activité aspire à devenir un leader mondial de l'électronique pour le cockpit et des systèmes ADAS (systèmes avancés d'aide à la conduite) à basse vitesse. Fin octobre 2018, Faurecia avait annoncé son projet d'acquisition de l'entreprise japonaise Clarion. Le 28 mars, Clarion est devenue une entreprise détenue à 100% par Faurecia. La nouvelle activité, Faurecia Clarion Electronics, associe Clarion aux précédentes acquisitions de Faurecia, à savoir Parrot Automotive et Coagent Electronics.

* Chahuté la semaine passée, STMicroelectronics s'offre un rebond d'environ 3,3% à 13,6 euros ce lundi. Outre la bonne tenue générale des marchés dans le sillage d'indicateurs chinois rassurants, le titre du groupe franco-italien est soutenu par la publication de bonne facture de Foxconn. Le groupe taïwanais a enregistré au quatrième trimestre 2018 un bénéfice en recul de 12,6% sur un an, à 62,61 milliards de dollars de Taiwan (1,81 milliard d'euros), mais supérieur aux prévisions des analystes, qui tablaient sur 36,64 milliards de dollars de Taiwan. Il s'agit de du bénéfice trimestriel de Foxconn le plus élevé de toute l'année 2018.

* Kering gagne 1,5% à 519 euros. HSBC reste acheteur en ciblant un cours de 600 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Seule baisse significative sur le CAC40, Publicis perd 2,5% à 46,5 euros. Il n'y a pas de fumée sans feu. Suite aux dernières rumeurs de marché, Publicis confirme étudier l'éventuelle acquisition d'Epsilon qui fait actuellement l'objet d'un projet de cession par Alliance Data Systems Corporation. Selon 'Bloomberg, le groupe français est en concurrence sur ce dossier avec une alliance formée par Advent International et Goldman Sachs. Le processus d'enchères pourrait valoriser Epsilon autour de cinq milliards de dollars.

* Korian chute de 6% à 33,8 euros. Cinq personnes sont mortes après une intoxication alimentaire présumée dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Haute-Garonne, indique Reuters, citant la préfecture. 'Challenges' précise pour sa part que l'établissement d'hébergement concerné était géré par la société Omega, rachetée en début d'année par Korian.

* Après avoir dévissé en fin de semaine dernière, Guillemot accentue sa chute ce lundi pour revenir sous les 3 euros, en repli de 9%. Ces dégagements font suite à la lourde déception sur les comptes 2018 et surtout sur les perspectives pour l'exercice en cours.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…