Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 765.52 PTS
-0.44 %
6 747.5
-0.63 %
SBF 120 PTS
5 244.80
-0.75 %
DAX PTS
15 127.66
-0.89 %
Dow Jones PTS
34 516.08
-0.36 %
15 696.46
-1.84 %
1.130
+0. %

Mi-séance Paris : le CAC40 tente d'aligner une neuvième séance de hausse d'affilée

| Boursier | 590 | Aucun vote sur cette news

En tête du CAC40, Renault est dopé par la révision à la hausse des objectifs annuels de Nissan

Mi-séance Paris : le CAC40 tente d'aligner une neuvième séance de hausse d'affilée
Credits Renault

LA TENDANCE

Après un début de séance hésitant en légère baisse, le CAC40 parvient à rester dans le vert en fin de matinée. La bourse de Paris tente ainsi d'aligner une neuvième séance de hausse d'affilée avec un CAC40 actuellement en progression de 0,23% à 7.063 points. La saison des résultats d'entreprises pour le troisième trimestre tire à sa fin à Paris et à Wall Street, et s'avère bien plus positive que prévu, malgré les problèmes de chaîne d'approvisionnement et de pénuries qui ont affecté de nombreuses sociétés.

A ce jour, 89% des compagnies du S&P 500 ont publié leurs comptes du troisième trimestre et 81% d'entre elles ont fait mieux que prévu en termes de profits, selon les données publiées par le cabinet FactSet. Des performances qui ont bien sûr contribué à propulser les indices boursiers américains à de nouveaux records historiques ces derniers jours.

Par ailleurs, dans son rapport semestriel sur la stabilité financière publié lundi, la Fed explique que les craintes d'une accélération durable de l'inflation et d'un resserrement des politiques monétaires sont devenues les principales préoccupations des investisseurs, prenant le pas sur la pandémie de COVID-19.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Renault bondit de 4,6% à 33,9 euros, dopé par la révision à la hausse des objectifs annuels de Nissan. Le constructeur nippon, qui a renoué avec un résultat opérationnel positif au second trimestre de son exercice 2021-2022, anticipe désormais un bénéfice opérationnel de 180 milliards de yens contre 150 MdsY précédemment, et 161 MdsY de consensus. Cette prévision intervient alors que Nissan a dû réduire sa production au cours des derniers mois en raison de la pandémie de Covid-19 en Asie du Sud-Est qui a perturbé son accès aux puces et autres pièces essentielles. La résilience de la demande de voitures, conjuguée à la faiblesse du yen, améliore néanmoins la rentabilité de certains constructeurs automobiles japonais, dont Nissan. Les nouvelles perspectives témoignent ainsi de la confiance du constructeur dans le fait que ces facteurs positifs continueront à compenser les problèmes rencontrés dans la chaîne d'approvisionnement. Ce net redressement des comptes de Nissan bénéficiera à son partenaire français puisque la contribution de Nissan aux résultats de Renault s'élèvera à 157 ME au troisième trimestre.

* Carrefour (+1,3% à 15,55 euros) affiche ses ambitions dans le commerce en ligne. Le distributeur vise notamment un triplement de sa GMV(Gross Merchandise Value) e-commerce à horizon 2026, pour atteindre 10 milliards d'euros. Le Groupe prévoit également que le digital contribue pour 600 ME additionnels au résultat opérationnel courant (ROC) en 2026 par rapport à 2021. Dans ce but, Carrefour va augmenter d'environ 50% ses investissements dans le digital, avec un plan dédié de 3 MdsE entre 2022 et 2026. Par conséquent, le Groupe rehausse son objectif d'investissements annuels à environ 1,7 MdE, dans le haut de la fourchette de 1,5 MdE à 1,7 MdE communiquée en début d'année 2021.

* TotalEnergies gagne 1% à 43,9 euros. HSBC a ajusté la mire de 47,1 à 48,1 euros ('achat').

* Veolia avance de 1,6% à 30 euros. Oddo BHF a revalorisé Veolia de 28,5 à 43,4 euros ('surperformer').

* Maisons du Monde gagne de 1% à 20,8 euros après la présentation de ses objectifs financiers de moyen terme. Le spécialiste de la fabrication et la commercialisation d'articles de décoration et de mobiliers vise des ventes comprises entre 1,8 et 1,9 milliard d'euros en 2025, grâce à un taux de croissance élevé à un chiffre de ses ventes entre 2022 et 2025. Il prévoit également une marge d'EBIT d'environ 11% d'ici quatre ans, soit une amélioration de 150 à 200 points de base par rapport au 9% à 9,5% énoncé au titre de la guidance mise à jour pour 2021. Le Groupe entend générer environ 350 millions d'euros de free cash-flow cumulé sur la période 2022-2025 grâce à son modèle de croissance rentable, allié à un faible niveau d'endettement, une discipline stricte dans les investissements, et l'optimisation du besoin en fonds de roulement.

VALEURS EN BAISSE

* Euronext (-2,5% à 94,15 euros) a dévoilé ce lundi sa nouvelle stratégie triennale. Le groupe table ainsi sur une croissance de son chiffre d'affaires de 3% à 4% par an jusqu'en 2024 par rapport à 2020, et sur une croissance annuelle moyenne de l'Ebitda de 5% à 6%.

* Worldline abandonne encore 3% à 50,3 euros ce mardi, portant son passif depuis le premier janvier à environ 35%. Dans une note consacrée au spécialiste des paiements, Oddo BHF ('surperformer') revient sur le titre et sur la sanction, jugée trop sévère, qu'il subit. La première des raisons évoquées est bien sûr liée au troisième trimestre décevant de la société, mais alors que certains jugent les objectifs 2024 non crédibles ou pas assez ambitieux, le broker les trouve simplement 'en ligne'. Sur ce point, il pense que le 'miss' du T3 sur la division' Merchant Services' ne permet pas de crédibiliser un plan de croissance qui dépend de l'accélération à 2 chiffres de cette branche, ce que le groupe devra prouver trimestre après trimestre...

* La belle série s'arrête là pour Hermès. Le titre du sellier cède 1,2% à 1.449 euros après avoir aligné huit séances consécutives dans le vert. La pression vendeuse du jour est à relier à une note de Goldman Sachs qui a dégradé le dossier (ainsi que Montcler) à 'vendre' après avoir abaissé ses prévisions de croissance pour l'industrie du luxe en 2022, dans un contexte de risques croissants pesant sur le marché clé chinois.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 03/12/2021

La semaine se termine sur une nouvelle hésitation après un rebond initial de 1% ce matin, le CAC40 recule désormais de 0,2% à 6...

Publié le 03/12/2021

Les velléités de rebond des Bourses européennes se sont étiolées tout au long de la matinée. Vers 11h30, le CAC 40 cède désormais 0,08 % à 6 790,06 points tandis que l’EuroStoxx 50 ne…

Publié le 02/12/2021

Les marchés américains se reprennent jeudi, malgré les incertitudes persistantes autour du variant Omicron et de l'inflation. Hier, les indices new-yorkais ont terminé dans le rouge, alors qu'ils…

Publié le 02/12/2021

Les marchés européens sont de retour dans le rouge, Wall Street s'étant retourné à la baisse en seconde partie de séance. Les futures sur les indices américains pointent cependant sur un…

Publié le 02/12/2021

Les doutes sur l'évolution de la pandémie reprennent le dessus

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/12/2021

-45% en six mois

Publié le 03/12/2021

CatanaLe spécialiste des navires de plaisance publiera (avant Bourse) ses résultats annuels.OeneoLe fabricant de bouchons et de tonneaux publiera ses résultats semestriels.WavestoneLe cabinet de…

Publié le 03/12/2021

Société Générale a annoncé l’abandon définitif des deux procédures judiciaires engagées par le Département américain de la Justice ("DoJ") concernant, d’une part, les soumissions IBOR de…

Publié le 03/12/2021

La société italienne Airtime Partecipazioni a fait son apparition en Bourse de Paris sur le marché Euronext Growth, avec un prix de référence de 4,82...

Publié le 03/12/2021

Valneva trébuche de 17% à moins de 23 euros ce vendredi, dans un volume fourni, sur des craintes de moindre efficacité de son vaccin en dose de rappel...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne