Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 362.68 PTS
+2.52 %
6 345.50
+2.85 %
SBF 120 PTS
4 942.53
+2.52 %
DAX PTS
14 027.93
+2.1 %
Dow Jones PTS
32 196.66
+1.47 %
12 387.40
+3.7 %
1.040
-0.12 %

Mi-séance Paris : le CAC40 se reprend après 4 journées dans le rouge

| Boursier | 477 | 5 par 2 internautes

Alstom confirme sa forme du moment

Mi-séance Paris : le CAC40 se reprend après 4 journées dans le rouge
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les investisseurs profitent de la forte baisse d'hier et surtout d'une série de 4 séances nettement négatives pour réaliser quelques rachats à bon compte ce mardi, ce qui permet au CAC40 de reprendre environ 1%, autour de 6.145 points en fin de matinée. Un rebond malgré la chute du Nasdaq hier (-4,29%) et le net recul de Tokyo ce matin (-2,53%). Wall Street est quand même attendu au rebond aujourd'hui même si la tendance reste pour le moins fragile sur fond de hausse des taux d'intérêt et de ralentissement de la croissance mondiale. La situation sanitaire en Chine, qui perturbe les chaînes d'approvisionnement et fait craindre une baisse marquée de la demande, pèse aussi depuis de longues séances sur la tendance.

Les investisseurs restent focalisés sur les futures hausses de taux directeurs des Banques centrales, après des gestes haussiers la semaine dernière de la part de la Réserve fédérale américaine, de la Banque d'Angleterre et de la Banque centrale australienne. Face à une forte inflation, encore accentuée par la guerre en Ukraine, les marchés anticipent la poursuite d'un durcissement de politique monétaire, notamment aux Etats-Unis, où les marchés à terme tablent sur un nouveau tour de vis de 50 points de base en juin, suivi d'au moins une autre hausse de 50 pb en juillet, voire en septembre, selon l'outil FedWatch de CME Group.

Les chiffres de l'inflation en avril seront publiés mercredi aux Etats-Unis, en Chine, en Allemagne et en France. Outre-Atlantique, le consensus table sur un léger ralentissement de la hausse des prix à 8,1% en avril sur un an après 8,5% en mars, la plus forte hausse depuis 1981. Le rythme de progression de l'IPC 'core', qui exclut les éléments les plus volatils, devrait également ralentir à 6% sur un an après 6,5% en mars.

VALEURS EN HAUSSE

* Les jours se suivent et se ressemblent pour Euroapi. La société spécialisée dans la fabrication des molécules chimiques pour médicaments aligne une troisième séance de vive progression ce matin, sur un gain de 5,5% à 14,55 euros. L'entreprise scindée de Sanofi a fait ses débuts sur le marché parisien vendredi à un cours de 12 euros. Le titre continue à bénéficier du soutien d'analystes qui commencent à suivre le dossier. Ce matin, ce sont la Deutsche Bank et Oddo BHF qui ont initié la couverture d'Euroapi avec un avis positif. La DB, à l'achat' avec un objectif de 20 euros, explique que compte tenu de sa position de leader sur des marchés à croissance structurelle et de ses initiatives pour devenir plus efficace suite à la scission de Sanofi, l'entreprise est bien équipée pour atteindre son objectif de croissance forte et rentable à l'avenir.

* Alstom confirme sa forme du moment, sur un gain de 3,6% à 23,6 euros. Au lendemain du très beau contrat décroché par le groupe ferroviaire en Allemagne, Stifel a débuté le suivi de la valeur avec un avis 'conserver' et une cible de 23 euros. Si Alstom continue d'être un chouchou parmi les analystes, le courtier ne voit que peu de points positifs à l'histoire, si ce n'est que le titre a déjà beaucoup chuté (-52% sur un an). Situé bien en-deçà du consensus, le broker pense que les synergies issues de l'accord avec Bombardier se matérialiseront plus tard que prévu, que la pression sur les coûts des intrants entravera les efforts pour revenir aux marges d'avant la pandémie pour l'activité principale d'Alstom et que Bombardier n'atteindra pas la rentabilité d'Alstom de sitôt. Enfin, le courtier ne croit guère en l'objectif d'un taux de conversion du résultat net ajusté en flux de trésorerie libre supérieur à 80%.

* Renault gagne 0,7% à 22,6 euros. Mobilize, la marque de Renault qui propose des services flexibles autour de la mobilité, présente aujourd'hui sa stratégie pour projeter le groupe au-delà de l'automobile, générer des revenus récurrents et atteindre l'objectif de réaliser 20% du chiffre d'affaires de Renault Group d'ici à 2030. Grâce à l'utilisation des données, Mobilize peut proposer des services de mobilité, d'énergie, de financement, d'assurance, de paiements, de maintenance et de reconditionnement, et réduire le coût d'usage pour ses clients. "Ces services sont encore plus performants lorsqu'ils s'appuient sur les véhicules spécialement conçus pour les nouvelles mobilités par les équipes de Mobilize" explique la filiale de Renault. L'entité, hors Mobilize Financial Services, vise une rentabilité à deux chiffres de chacune de ses activités d'ici à 2027, avec un objectif de marge opérationnelle à l'équilibre en 2025.

* Veolia (+2% à 25,77 euros) et Saur viennent de signer une promesse unilatérale d'achat en vertu de laquelle Saur s'est engagée à acquérir des activités de Veolia dans les services mobiles de l'eau en Europe, qui font partie des remèdes antitrust exigés par la Commission européenne. Le montant de la vente des actifs en question s'élève à environ 190 millions d'euros.

* Trigano (+7% à 123,4 euros) annonce avoir pu compenser l'évolution de ses coûts de fabrication par des hausses de tarifs appropriées au premier semestre de son exercice 2021-2022, suivant un calendrier lui permettant de préserver ses marges. Le résultat opérationnel courant consolidé s'est élevé à 179,3 ME et représente 12% du chiffre d'affaires (11,1% en 2020/2021). Compte-tenu d'un résultat financier de 6,8 ME, d'une charge d'impôt sur les sociétés de 46,6 ME et de la contribution positive des sociétés mises en équivalence (2,2 ME), le bénéfice net consolidé s'établit à 141,3 ME (114,4 ME en 2020/2021) et représente 7,34 euros par action.

VALEURS EN BAISSE

* Seule baisse significative parmi les valeurs du CAC40, Thales abandonne 2,1% à 115,7 euros. Il s'agit de la cinquième séance dans le rouge du groupe d'électronique de défense mais avec un cumul limité à 7%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/05/2022

Cybergun, acteur mondial du tir de loisir, annonce son calendrier de publication des résultats annuels 2022...

Publié le 13/05/2022

Le chiffre d'affaires sur 3 mois (hors joint-venture) du Groupe EPC s'est établi à 104,8 ME, contre 85,8 ME en 2021 soit une hausse de 22,2%, portée...

Publié le 13/05/2022

Eiffage avait annoncé le 23 février 2022 une augmentation de capital réservée aux salariés du Groupe en France, Belgique, Luxembourg, Espagne,...

Publié le 13/05/2022

A l’occasion de son point d’activité trimestriel, PCAS a dit rester pleinement mobilisé pour une amélioration des résultats en 2022 et un retour à des résultats positifs en 2023, aidé en…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne