En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 571.12 PTS
-3.37 %
4 552.00
-3.69 %
SBF 120 PTS
3 623.91
-3.42 %
DAX PTS
11 560.51
-4.17 %
Dow Jones PTS
26 519.95
-3.43 %
11 142.76
-3.93 %
1.174
+0. %

Mi-séance Paris : le CAC40 se rapproche des 5.600 points

| Boursier | 1072 | Aucun vote sur cette news

USA et Chine vont se remettre à la table des négociations début octobre, ce qui laisse encore l'espoir d'un compromis entre les deux superpuissances

Mi-séance Paris : le CAC40 se rapproche des 5.600 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 poursuit sa hausse et gagne 0,9% en fin de matinée autour de 5.580 points. Les marchés américains positivent aussi ce jeudi en préouverture, stimulés par la reprise attendue des négociations commerciales avec la Chine et les derniers commentaires de Donald Trump concernant le niveau de Wall Street. Le vote hier soir pour le report du Brexit profite aussi aux indices boursiers, qui avaient déjà bénéficié hier de l'accalmie à l'international, à Hong Kong et en Italie notamment.

USA et Chine vont donc se remettre à la table des négociations début octobre, ce qui laisse encore l'espoir d'un compromis entre les deux superpuissances, qui se livrent depuis un an et demi à un combat sans merci par prélèvements douaniers interposés. Des discussions sont donc désormais très officiellement programmées début octobre à Washington, a confirmé le ministère chinois du Commerce. Un responsable américain a pour sa part fait état de réunions prévues dans les semaines à venir.

Donald Trump a par ailleurs estimé que sans cette guerre commerciale ravageuse avec la Chine, le Dow Jones serait situé 10.000 points au-dessus de son niveau actuel. D'ordinaire, lorsqu'il commente le niveau des indices, Trump s'en prend plutôt à la Fed et à son patron Jerome Powell. L'autre coupable désigné est donc la Chine. Le président américain a jugé hier mercredi que sans la guerre commerciale avec la Chine, l'indice boursier Dow Jones serait à 10.000 points au-dessus de son niveau actuel, c'est-à-dire à plus de 36.000 points, ce qui correspondrait à une progression de près de 40%. Hier soir, le Dow Jones a terminé à 26.355 points (+0,9%) à Wall Street.

VALEURS EN HAUSSE

* Safran (+6,5% à 140 euros) a relevé ce jeudi ses prévisions de résultats annuels et prolongé le mandat de son directeur général jusqu'à la fin de l'année prochaine après un premier semestre marqué par une croissance plus forte que prévu du bénéfice. Le deuxième équipementier aéronautique mondial, spécialiste des motorisations et des systèmes d'atterrissage notamment, a dégagé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice opérationnel courant de 1,883 milliards d'euros (+35,9%) sur un chiffre d'affaires de 12,102 milliards d'euros (+27,3%). La marge du groupe a augmenté dans ses trois divisions réorganisées.

* Déjà très bien orienté hier, Valeo gagne encore 5% à 28,2 euros avec Faurecia (+4,5%). JPMorgan Chase & Co estimait hier que le secteur est prêt pour un rallye de fin d'année maintenant que les entreprises ont entamé des projets de réduction des coûts, ont réduit leur production et se sont engagées dans de nouvelles technologies.

* Altamir (+6%) a annoncé un ANR par action de 24,54 euros (dividende détaché) au 30 juin 2019, en progression de 16% par rapport au 31 décembre 2018 et +14,4% par rapport au 31 mars 2019. Au 30 juin 2019, le portefeuille d'Altamir était valorisé en IFRS à 977,4 ME (contre 998,9 ME au 31 décembre 2018). Il est composé de 49 sociétés (contre 48 au 31 décembre 2018), dont 41 sociétés non cotées (plus de 90% du portefeuille en valeur) et 8 sociétés cotées (Altran, Amplitude, EVRY, Guotai, Huarong, Manappuram, Shriram, Zensar). Altamir a réalisé au premier semestre un montant record de cessions, à 356 millions d'euros, dépassant au 30 juin l'objectif initial de 250 millions d'euros fixé pour l'année.

* Casino grimpe de 4,4% à 42,8 euros et entraîne Rallye en hausse de 10%. Casino et Vesa Equity Investment ont annoncé qu'à compter de ce jour, Vesa détenait 5.020.139 actions Casino, soit 4,63% du capital du distributeur. Vesa Equity Investment est un véhicule d'investissement détenu par Daniel Kretinsky, actionnaire de contrôle (53%) et Patrik Tkac (47%). Daniel Kretinsky et Patrik Tkac sont décrits comme des investisseurs de long terme, y compris dans le secteur de la distribution en Europe, avec une participation de 17,52% dans le groupe Metro AG et des options pour accroitre cette dernière jusqu'à 29,9% ou jusqu'à 32,71%, ainsi qu'une participation de 40% dans Mall Group, un acteur majeur d'e-commerce en Europe centrale et orientale dont le chiffre d'affaires dépasse 630 ME.

* Interparfums gagne 2,2% à 41,5 euros. Le groupe a fait état ce jeudi d'un résultat opérationnel en progression de 12% et d'une marge opérationnelle record au premier semestre, porté par le succès des parfums Montblanc. Grâce aux trois premières marques de son portefeuille (Montblanc, Jimmy Choo, Coach), le concepteur de parfums sous licence a vu son résultat opérationnel atteindre 39 millions d'euros et sa marge 16,4%, la maîtrise des dépenses et l'évolution favorable de la parité euro-dollar ayant permis de compenser les moyens "substantiels" dédiés au lancement de sa dernière ligne "Montblanc Explorer", en début d'année.

VALEURS EN BAISSE

* Boiron chute de 9% à 35,8 euros. Affecté par une nette baisse des volumes - le chiffre d'affaires a reculé de 8,5% de 256,71 millions d'euros -, conséquence du "dénigrement de l'homéopathie en France", le laboratoire lyonnais a vu ses comptes basculer dans le rouge au premier semestre 2019. Au 30 juin, le résultat net fait ressortir une perte nette de 0,4 ME contre un bénéfice de 21,6 ME un an plus tôt. Du côté des éléments positifs, les charges opérationnelles, hors éléments non récurrents, sont en retrait de 3,43 ME essentiellement sur la masse salariale. Mais des éléments non récurrents génèrent une variation défavorable sur les "autres produits et charges opérationnels" de 10,99 ME. S'agissant du déremboursement des médicaments et traitements homéopathiques programmé par le gouvernement, Boiron ne désespère pas de faire changer d'avis les autorités. "Suite à la publication le 31 août dernier de deux décrets relatifs à l'évolution de la prise en charge des médicaments homéopathiques par l'Assurance Maladie, nous rappelons que ceux-ci restent remboursables jusqu'au 1er janvier 2021. D'ici là, nous mettons tout en oeuvre pour convaincre les autorités de réviser leur position compte tenu de l'intérêt de l'homéopathie pour la Santé Publique", indiques les Laboratoires Boiron.

* Veolia Environnement (-0,9%) a annoncé le lancement d'une émission d'obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes venant à échéance le 1er janvier 2025 par voie de placement privé auprès d'investisseurs qualifiés uniquement sans droits préférentiels de souscription pour les actionnaires, pour un montant nominal de 500 millions d'euros pouvant être porté à un montant nominal maximal de 700 millions d'euros en cas d'exercice intégral de la clause d'extension. Le produit net de l'Émission sera affecté au refinancement partiel ou total des OCEANEs existantes venant à échéance le 15 mars 2021. Les Obligations ne porteront pas d'intérêt et seront émises à un prix d'émission compris entre 103,25% et 106,05% de leur valeur nominale, ce qui correspond à un rendement à échéance compris entre -1,10% et -0,60%.

* Seule baisse vraiment significative sur le CAC40, EssilorLuxottica cède 1,4% à 133,5 euros mais s'éloigne à peine de ses plus hauts touchés hier à 136,7 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/10/2020

LVMH et Tiffany vont-ils trouver un terrain d'entente et éviter de passer devant les tribunaux pour régler leur conflit ? L'hypothèse a pris de...

Publié le 28/10/2020

GTT a reçu une 2e commande de la part du chantier naval russe Zvezda Shipbuilding Complex (Zvezda) pour la conception des cuves de 10 méthaniers brise-glace de type ARC7...

Publié le 28/10/2020

Coil anticipe un chiffre d'affaires d'environ 24 ME sur l'ensemble de l'exercice 2020...

Publié le 28/10/2020

L'admission sur Euronext Growth interviendra dans un délai minimum de 2 mois après l'Assemblée générale, soit au plus tôt le 17 février 2021...

Publié le 28/10/2020

Les solutions Verimatrix VCAS et Multi-DRM hébergées dans le cloud offrent à Agile Content une approche complète et multi-écrans...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne