Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-0.79 %
6 552.00
-0.85 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-0.7 %
DAX PTS
15 490.17
-1.03 %
Dow Jones PTS
34 586.86
-0.47 %
15 305.44
-1.36 %
1.173
-0.34 %

Mi-séance Paris : le CAC40 se maintient en légère hausse

| Boursier | 589 | Aucun vote sur cette news

Pernod Ricard se rapproche de ses sommets

Mi-séance Paris : le CAC40 se maintient en légère hausse
Credits Reuters

LA TENDANCE

C'est l'heure de la pause pour le CAC40 qui évolue sur un niveau proche de sa clôture d'hier, autour de 6.770 points depuis ce matin. Le rebond d'hier (+1,18%) est donc conservé et une petite hausse l'emporte même à la mi-journée (+0,15%).

Les craintes liées au 'tapering' ont de nouveau diminué hier aux Etats-Unis après le chiffre très faible de de l'enquête mensuelle d'ADP sur l'emploi et la contraction de la composante emploi du PMI manufacturier d'ISM. L'attention des investisseurs demeure focalisée vers les Etats-Unis, à la veille de la publication du rapport mensuel du département du Travail, qui pourrait relancer le débat sur la nécessité d'une diminution rapide des achats d'obligations de la Réserve fédérale. La Bourse de New York est restée proche de ses plus hauts hier, l'indice Nasdaq affichant tout de même un nouveau record à 15.309 pts.

En Europe aussi, la Banque centrale est attendue à l'approche de sa réunion de politique monétaire des 8 et 9 septembre. Les spéculations vont bon train sur le calendrier de réduction du programme d'urgence d'achat d'actifs mis en place en 2020 pour lutter contre la crise du Covid-19 (PEPP). Dans un entretien avec le directeur du Forum économique mondial, Klaus Schwab, publié mercredi par le magazine 'Time', la présidente de la BCE Christine Lagarde a apporté des éléments de réflexion en estimant que "l'enjeu ne porte plus sur un soutien massif, il va porter sur un soutien concentré, ciblé sur les secteurs qui ont été durement touchés".

VALEURS EN HAUSSE

* Navya (+7,10% à 2,63 euros) a annoncé son premier déploiement sur voie publique au Royaume-Uni au sein du Harwell Science and Innovation Campus, un site de référence dédié à l'innovation. La navette de Navya transportera employés et visiteurs 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au sein de ce hub britannique dédié aux sciences et technologies. Situé dans l'Oxfordshire, en Angleterre, le Harwell Science and Innovation Campus s'étend sur 700 hectares, accueille plus de 6.000 personnes et héberge 240 organisations publiques ou privées dans trois domaines d'expertise : l'espace, les énergies renouvelables et la santé.

* Pernod Ricard gagne encore 1,5% à 187,2 euros. Le titre du groupe de spiritueux a déjà bondi de 3,7% hier après la publication de solides comptes annuels et l'annonce d'un relèvement du dividende à 3,12 euros par action. Pernod Ricard a enregistré une hausse de 18,3% de son ROC 2020-2021 à 2,423 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires en progression de 9,7% à 8,824 MdsE. Le management anticipait une hausse organique du ROC d'environ 16%, et même de seulement +10% en début d'exercice. Avec un cash-flow courant de 1,745 milliard d'euros à fin juin, à son plus haut historique, le groupe a également annoncé qu'il allait reprendre son programme de rachat d'actions de 500 ME au cours de l'exercice en cours. Les analystes sont logiquement nombreux à s'ajuster sur le dossier à la suite de ces annonces. La Deutsche Bank remonte son objectif de 220 à 221 euros et reste à 'acheter', Jefferies revalorise le dossier de 210 à 225 euros avec un avis maintenu à 'acheter', Bernstein relève le curseur de 193 à 200 euros ('performance de marché') et HSBC porte sa cible de 162 à 172 euros ('conserver').

* Transgene (+10%) a annoncé participer à un nouveau consortium de recherche contre le cancer. Ce Consortium International de Recherche vise à mettre en place un processus reproductible de séquençage de cellule unique afin de mieux comprendre les mécanismes de persistance des traitements dans les tumeurs.

* Stellantis (+0,8%) a scellé un accord définitif pour l'acquisition de F1 Holdings Corp., société mère de First Investors Financial Services Group, société de financement automobile indépendante de premier plan aux États-Unis, dans le cadre d'une transaction au comptant pour environ 285 millions de dollars, sous réserve des ajustements au bilan de clôture et de certaines options en suspens, auprès d'un groupe d'investisseurs dirigé par Gallatin Point Capital LLC et y compris les sociétés affiliées de Jacobs Asset Management, LLC.

VALEURS EN BAISSE

* BNP Paribas (-1%) discuterait avec Agricultural Bank of China (AgBank) de l'établissement d'une coentreprise de gestion de fortune, croit savoir l'agence Reuters, citant plusieurs sources ayant connaissance de la question. Dans le cadre de ce projet supposé, la filiale de gestion d'actifs de la banque française détiendrait une majorité de la nouvelle entité aux côtés de la filiale de gestion de fortune d'AgBank, précisent deux sources de l'agence bien informées des discussions.

* Air France KLMcède 0,5% à 3,97 euros. Le Credit Suisse reste très prudent sur Air France KLM et Lufthansa. Le broker helvète explique que les six prochains mois pourraient s'avérer cruciaux pour les deux groupes aériens. La société franco-néerlandais a récemment levé 1,036 milliard d'euros et prévoit d'émettre davantage d'actions avant son AG de 2022 (probablement en mai 2022), tandis que la firme allemande a dévoilé son intention de faire appel au marché en juin, mais n'a pas encore levé de fonds. De quoi soulever des questions sur le marché quant à la possibilité de lever 2 à 4 milliards d'euros auprès d'investisseurs institutionnels dans l'environnement actuel. Le CS maintient ainsi son opinion quant au fait que les deux acteurs auront le plus grand mal à concurrencer les autres compagnies aériennes européennes/mondiales, et, en fait, une grande partie de la chaîne de valeur de l'aviation mondiale pour les capitaux investis dans la reprise éventuelle de l'industrie. A 'sous-performer' sur les deux entreprises, le courtier ramène son objectif sur AF-KLM de 2,20 à 1,98 euro.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

Sur les 6 premiers mois de 2021, ABO-GROUP a connu une forte croissance de plus de 30% par rapport aux 6 premiers mois de 2020...

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Publié le 17/09/2021

La société Altur Investissement a annoncé la fin de la période de réouverture de l’offre publique d’achat déposée par la société Altur Holding visant les actions d’Altur Investissement…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne