Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 345.16 PTS
+0.74 %
6 316.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 931.27
+0.62 %
DAX PTS
14 080.82
+0.52 %
Dow Jones PTS
32 120.28
+0.6 %
11 943.93
+1.48 %
1.071
+0.29 %

Mi-séance Paris : le CAC40 se hisse au-dessus des 6.700 points

| Boursier | 640 | Aucun vote sur cette news

Les publications trimestrielles des entreprises continuent de porter le marché

Mi-séance Paris : le CAC40 se hisse au-dessus des 6.700 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

La Bourse de Paris poursuit sa progression avec un CAC40 en hausse de 1,4% autour de 6.720 points. Les publications trimestrielles des entreprises continuent de porter le marché tandis que la deuxième estimation de l'inflation en zone euro pour le mois de mars a été très légèrement révisée en baisse à 7,4% contre 7,5% en première lecture. Pas de quoi cependant remettre en cause le scénario d'une hausse des taux directeurs de la BCE d'ici la fin de l'année.

Dans un entretien accordé à 'Bloomberg' hier soir, le gouverneur de la Banque nationale de Belgique, Pierre Wunsch, a déclaré : "bien que la guerre en Ukraine présente un risque important pour l'économie, elle n'empêchera probablement pas la BCE d'augmenter les coûts d'emprunt pour réagir à une série de chiffres d'inflation étonnamment élevés... Sans aucune très mauvaise nouvelle venant de ce front, remonter d'ici la fin de cette année vers un territoire nul ou légèrement positif serait pour moi une évidence".

Aux Etats-Unis, le Livre beige de la Fed a confirmé mercredi que les entreprises restaient confrontées à une inflation élevée et à des pénuries de main d'oeuvre et Mary Daly, la présidente de l'antenne de San Francisco, a jugé "solides" les arguments en faveur d'une hausse de taux d'un demi-point le 4 mai.

La journée sera d'ailleurs animée par des interventions de Jerome Powell, le président de la Fed, et Christine Lagarde, son homologue de la Banque centrale européenne, à l'occasion des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale.

VALEURS EN HAUSSE

* Air Liquide remonte de 0,5% à 162,6 euros. Parmi les derniers avis de brokers sur le dossier industriel, Stifel a relevé sa recommandation à "acheter", contre "conserver", et son objectif de cours à 197 euros, contre 172 euros auparavant.

* SergeFerrari Group grimpe de 8% à 19 euros en fin de matinée et porte ses gains depuis le premier janvier à environ 50%. Le fabricant de toiles composites a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 79,1 ME, en hausse de +23,4% et de +22,4% en organique. Le groupe explique cette performance par les effets combinés d'une dynamique commerciale forte dans la plupart de ses marchés stratégiques, d'un effet de base favorable en raison de règles sanitaires moins strictes qu'au premier trimestre 2021 et d'un impact prix positif sur la période. La croissance des volumes contribue à hauteur de +8,1% à la progression du chiffre d'affaires. SergeFerrari Group remonte son objectif de chiffre d'affaires de 310 à 325 ME pour l'exercice 2022, sous l'effet de la répercussion dans ses prix de vente des tensions inflationnistes qui continuent de s'exercer sur le coût des matières premières et de l'énergie.

* Verallia bondit de 13% à 26,3 euros. Le marché salue la très belle publication trimestrielle du premier producteur européen d'emballage en verre pour les boissons et les produits alimentaires. Sur les trois premiers mois de l'année, la firme a réalisé un EBITDA ajusté de 183 ME, contre 152 ME un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires de 750 ME, en hausse de 24% (+23,9% à taux de change et périmètre constants). Des résultats supérieurs aux attentes des analystes.

* Rexel s'adjuge près de 7% à 20,9 euros à l'ouverture du marché parisien. Le spécialiste de la distribution de matériel électrique a réitéré ses objectifs 2022 après un très bon début d'année. Sur le premier trimestre, la firme a généré des revenus de 4,38 MdsE, en hausse de +16% à jours constants avec des tendances positives sur toutes les zones géographiques. Le consensus, fourni par la société elle-même, attendait un chiffre d'affaires de 4,06 milliards d'euros, en croissance organique de 7,9% (à jours constants).

* TotalEnergies monte de 0,5% à 47,25 euros, alors que le broker HSBC a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver" sur le groupe pétrolier, avec un objectif de cours porté de 51,40 à 53 euros.

* Renault rebondit de 3,5% sur les 23,6 euros ce jeudi, alors que le broker RBC a abaissé son objectif de cours à 26 euros, contre 32 euros auparavant.

VALEURS EN BAISSE

* Carrefour abandonne près de 4% à 19,6 euros alors que sur le T1, la progression du chiffre d'affaires du distributeur est ressortie à 9% en données publiées, incluant la hausse des ventes d'essence et un effet de change favorable. La croissance est de +3,4% en données comparables. On constate ainsi la poursuite des gains de parts de marché dans les principaux pays du groupe, notamment en France, en Espagne et au Brésil. Certains analystes parlent d'une performance médiocre en France, le principal marché du groupe, qui éclipse la croissance plus robuste constatée au Brésil... L'objectif de cash-flow libre net supérieur à 1 MdE en 2022 confirmé.

* Eurofins Scientific consolide de 4,5% à 90 euros, dans le rouge pour la troisième séance consécutive. La société de tests et de diagnostics a dévoilé des ventes trimestrielles globalement en ligne avec les attentes du marché et a légèrement rehaussé sa prévision de chiffre d'affaires 2022 lié au COVID-19 mais certains investisseurs espéraient plus. Sur les trois premiers mois de l'année, la société a enregistré un chiffre d'affaires de 1,76 milliard d'euros, en progression de 9,1%, dont +1,1% en organique. L'activité principale (hors tests cliniques liés au COVID-19 et revenus des réactifs) a généré des revenus en croissance organique de 6,5%, en ligne avec les plans de croissance récemment revus à la hausse. Malgré un ralentissement significatif en mars, l'objectif de chiffre d'affaires 2022 COVID de 300 ME annoncé le 22 février 2022 a déjà été dépassé au premier trimestre. La guidance de revenus COVID en année pleine est ainsi révisée à la hausse à 400 ME, soit une augmentation de "seulement" 100 millions d'euros (33%), compte tenu des décisions prises par les gouvernements dans de nombreux pays où la crise du Covid est considérée comme terminée, explique le groupe.

* Thalès redonne 3,3% à 123,3 euros. Un mouvement de consolidation qui suit un parcours sans faute du dossier ces dernières semaines, sur fond de renforcement des budgets militaires dans le monde et de guerre en Ukraine qui ont fait s'emballer les "valeurs défense" de la cote.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/05/2022

STMicroelectronics (-1,58% à 35,22 euros) ferme la marche de l'indice CAC 40 au lendemain de la présentation par Nvidia de perspectives décevantes. Sur le trimestre en cours, le spécialiste des…

Publié le 26/05/2022

Peu de mouvement en ce jeudi de l'Ascension à la bourse de Paris, avec un marché qui tourne au ralenti ce midi...

Publié le 26/05/2022

Elon Musk doit lever plus de liquidités pour financer son rachat de Twitter pour un montant de 44 milliards de dollars après avoir laissé expirer un engagement de prêt de 6,25 milliards de dollars…

Publié le 26/05/2022

Vallourec chute de 6,96% à 12,98 euros et est relégué à la dernière place du marché SRD à la suite d'un placement de titres. Le spécialiste des tubes en acier sans soudure fait l'objet d'un…

Publié le 26/05/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL BOUYGUES M426T à 0,53 EUR (+89 %) Analyse :Bouygues a poursuivi son mouvement haussier et approche rapidement de la résistance que nous…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne