En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 442.75 PTS
+0.1 %
4 433.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
3 499.45
+0.2 %
DAX PTS
10 332.89
-0.23 %
Dow Jones PTS
23 094.87
+1.95 %
8 158.92
+1.36 %

Mi-séance Paris : le CAC40 retombe sous les 5.400 points

| Boursier | 936 | 3 par 1 internautes

Après sa flambée de la veille, la cote américaine redescend avant bourse ce jeudi

Mi-séance Paris : le CAC40 retombe sous les 5.400 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

La séance avait commencé en légère hausse en direction des 5.500 points mais la tendance s'est brusquement inversée. Rien ne va plus à la mi-journée avec un CAC40 qui s'enfonce désormais de 1,6% à 5.375 points.

Hier, Wall Street a été dopé par l'annonce d'un volet budgétaire complétant le geste fort de la Fed, qui a baissé mardi ses taux directeurs d'un demi-point. Première mesure qui avait été particulièrement contre-productive ! Les marchés américains ont aussi été soutenus par le bon score de Joe Biden aux primaires démocrates à l'issue de "Super Tuesday", qui éloigne le spectre d'une candidature de Bernie Sanders, très à gauche et hostile aux marchés financiers. Mais la cote américaine retombe avant bourse ce jeudi, malmenée alors que les investisseurs peinent toujours à mesurer la durée et l'impact économique et financier de la crise sanitaire actuelle.

De son côté, la Chine se donne les moyens de repartir de l'avant ! 6 millions d'ouvriers ont été acheminés dans la région de Canton pour faire repartir les usines. De quoi dégripper la chaîne d'approvisionnement et de logistique de beaucoup de sociétés européennes ! Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé jeudi avoir recensé la veille 139 nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus et 31 décès supplémentaires liés à l'épidémie en Chine continentale.

VALEURS EN HAUSSE

* GL Events (+2,5% à 17,3 euros) fait état de solides résultats sur l'an dernier. L'Ebitda est de 184,9 ME, soit +23%. Quant au Résultat Opérationnel Courant, il est de 125,9 ME en hausse de de 29%. Enfin, le résultat net Part du Groupe ressort à +30%, soit 55,1 ME. GL events s'attend à ce que le contexte économique soit en 2020 particulièrement incertain et volatile, compte tenu de l'épidémie du COVID-19.

* Seule hausse significative sur le CAC40, Pernod Ricard gagne 0,7% à 151 euros. Le groupe a annoncé la signature d'un accord pour une prise de participation significative dans KI NO BI Kyoto Dry Gin qui produit le gin japonais KI NO BI. Cet investissement sera principalement consacré à la construction d'une nouvelle distillerie afin de faire face à la demande croissante pour le gin ultra-premium KI NO BI. Cette référence rejoindra le Gin Hub de Pernod Ricard et renforcera le portefeuille de marques internationales telles que Beefeater, Plymouth, Malfy et Monkey 47.

* Sodexo grappille 0,3% à 83,8 euros alors que la firme de recherche Bernstein vient de relever sa recommandation à 'performance de marché'. Par ailleurs, à la suite d'un appel à projet sur la restauration lancé il y a plus de deux ans, Elsan, 2ème groupe d'hospitalisation privée en France, a décidé de s'associer à Sodexo pour l'accompagner et déployer Symphonia by Elsan, la première marque d'hospitalité de santé en France. Parmi les sociétés qui ont répondu à cet appel à projet, Sodexo, avec qui Elsan collaborait déjà, "s'est distinguée par la pertinence de sa réponse". Les Échos évoquent "un contrat de plusieurs centaines de millions d'euros sur huit ans".

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-3,4% à 107,1 euros) envisagerait de réduire la production de son A330neo, devant la volonté d'un acquéreur majeur de reporter ses livraisons. C'est du moins ce que croit savoir ce jeudi l'agence Bloomberg, selon laquelle une décision pourrait être prise dès ce mois par l'avionneur européen. AirAsia X, acquéreur majeur de l'appareil, suspendrait en effet les livraisons du fait de l'impact de la crise du coronavirus Covid-19 sur le secteur. Bloomberg cite à ce sujet des sources familières de la question, ayant choisi de rester anonymes, les délibérations demeurant privées. Le mois dernier, le transporteur aérien discount malaisien AirAsia X, représentant environ un quart des commandes d'A330neo, avait bien indiqué son intention d'en reporter les livraisons... "Il n'y a pas un seul programme aérien qui ne ressentirait pas d'impact du Covid-19", a pour sa part précisé Jefferies, cité par l'agence. L'A330 semblerait tout particulièrement sensible et exposé à l'impact de cette crise sanitaire sur l'activité sectorielle...

* Les valeurs bancaires sont à nouveau chahutées et Société Générale affiche la plus forte baisse du CAC40 (-3,5% 23,3 euros). BNP Paribas et Crédit Agricole reculent d'environ 2%.

* JCDecaux perd 2,7% à 19,9 euros alors que le groupe anticipe désormais une décroissance organique de 10% au premier trimestre. Les premiers avis de brokers ce matin sont très mitigés. Barclays maintient son conseil à 'sous-pondérer' avec une cible de 23,50 euros. JP Morgan reste 'neutre' et confirme un objectif de 28 euros. Bloomberg recense six avis acheteurs, contre neuf à conserver et deux à la vente sur le dossier, l'objectif moyen à 12 mois se situant à 26,39 euros. Le numéro un mondial de la communication extérieure a réalisé pourtant en 2019 des résultats records, les meilleurs depuis sa cotation, avec un chiffre d'affaires de 3,89 MdsE, une marge opérationnelle de 792,2 millions d'euros, un résultat d'exploitation avant charges de dépréciation de 385,2 millions d'euros et un résultat net part du groupe de 265,5 millions d'euros.

* DBV Technologies (-6% à 16,6 euros) a présenté ses résultats financiers pour l'exercice 2019 et fait le point sur ses activités. La situation nette de trésorerie proforma du groupe était de 308,4 millions d'euros au 31 décembre 2019, incluant les fonds issus de l'augmentation de capital du premier trimestre 2020.

* Air France-KLM chute de 8% à 5,7 euros. Face aux inquiétudes sur l'épidémie de coronavirus, la compagnie aérienne a indiqué qu'elle allait permettre à ses clients de reporter ou d'annuler sans frais tous les voyages, réservés avant le 31 mars 2020 et prévus entre le 3 mars et le 31 mai prochain.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

Un acompte sur dividende de 0,17 euro par action ayant été versé en septembre 2019, cette proposition de dividende de Spie impliquait un solde de 0,44 euro par action...

Publié le 08/04/2020

Catering International Services fait un nouveau point sur l'impact de la crise sanitaire du COVID-19...

Publié le 08/04/2020

Point de situation sur l'impact du Covid-19 Par un communiqué en date du 27 mars 2020, CIS a fait part d'une information relative aux effets...

Publié le 08/04/2020

10 usines démarrent en Europe dès le mois d'avril 2020Depuis le début de la crise sanitaire, une course contre la montre s'est engagée pour augmenter...

Publié le 08/04/2020

Akwel, équipementier automobile, a enregistré en 2019 un résultat net part du groupe de 62,7 millions d'euros, en progression de 2,6%. L’EBE progresse de 4,6% à 130,3 millions d'euros, grâce…