Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 660.59 PTS
-0.41 %
6 663.5
-0.25 %
SBF 120 PTS
5 106.23
-0.44 %
DAX PTS
14 261.19
-0.57 %
Dow Jones PTS
33 597.92
+0. %
11 497.39
-0.45 %
1.050
-0.07 %

Mi-séance Paris : le CAC40 reste sous les 6.000 points

| Boursier | 883 | Aucun vote sur cette news

Les derniers chiffres de l'emploi privé américain sont ressortis résistants, ce qui laisse encore un peu de marge à la Fed pour durcir sa politique monétaire

Mi-séance Paris : le CAC40 reste sous les 6.000 points
Credits iStock

LA TENDANCE

Le CAC40 évolue en très légère baisse ce jeudi en fin de matinée (-0,25% à 5.970 points) après avoir refait une brève incursion au-dessus des 6.000 points en début de séance. De façon générale, même si le moral des investisseurs semble désormais meilleur, les interrogations sur le ralentissement économique et l'ampleur des hausses de taux à venir restent au coeur des décisions des investisseurs.

La cote américaine a reperdu un peu de terrain mercredi, après deux jours de rebond alimenté par les espoirs de 'pivot' de la Fed. Les derniers chiffres de l'emploi privé américain sont ressortis résistants, ce qui laisse encore un peu de marge à la Fed pour durcir sa politique monétaire. Les déclarations de Mary Daly, la présidente de la Réserve fédérale de San Francisco, soulignant la détermination de la banque centrale à faire reculer l'inflation ont également pesé sur la tendance, hier.

L'outil FedWatch en temps réel donne actuellement une probabilité d'environ 70% d'une nouvelle hausse de taux de la Fed de 75 points de base le 2 novembre, à l'issue de la prochaine réunion FOMC ( un peu plus de 30% de probabilité pour une hausse de 50 points de base).

VALEURS EN HAUSSE

* Carrefour (+1% à 14,2 euros) a procédé au placement d'une émission obligataire, dite 'Sustainability-Linked', indexée sur les objectifs de développement durable du Groupe, pour un montant total de 500 millions d'euros. L'opération d'un montant de 500 ME est d'échéance et règlement octobre 2028. Elle est réalisée à un taux fixe, avec remboursement in fine. Le coupon est fixé à 4,125% par an. Cette émission, réalisée dans le cadre du programme Euro Medium Term Note (EMTN) du Groupe, a été sursouscrite 7 fois.

* Quantum Genomics bondit de 12% à 3,38 euros au lendemain de son point semestriel. La biotech a fait état d'un résultat d'exploitation de -9,6 ME à fin juin pour des produits d'exploitation de 2,9 ME (2,7 ME un an plus tôt). La trésorerie disponible atteint 19,5 ME, tandis que les dettes financières sont de 3 ME. Ces dernières sont composées d'un prêt garanti par l'état de 1,5 ME accordé par BNP et d'un prêt Innovation R&D de 1,5 ME obtenu auprès de BPIFrance. Quantum Genomics finance ainsi ses activités jusqu'au 2e trimestre 2023. Cet horizon de trésorerie ne tient pas compte de paiements que pourraient percevoir la société dans le cadre de la signature de nouveaux contrats de licence, notamment pour les Etats-Unis et l'Europe. Bryan Garnier a par ailleurs débuté le suivi de la valeur avec un avis 'achat' et une cible de 13 euros. Hier, Portzamparc avait intégré le titre dans sa 'high five list' du mois d'octobre.

* Adocia (+15%), société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d'autres maladies métaboliques, a annoncé des résultats supplémentaires exceptionnels sur son étude de phase 2 avec M1Pram chez des personnes obèses atteintes de diabète de type 1.

VALEURS EN BAISSE

* Accor cède 2% à 21,77 euros en matinée, plombé par une note de Barclays. La banque britannique a dégradé le groupe hôtelier à 'sous-pondérer' avec un objectif coupé de 28 à 21 euros.

* Eramet creuse ses pertes et chute désormais de 13% à 74 euros. Dans une note dédiée au secteur minier, Berenberg explique que le compartiment est confronté à une série de défis importants et dégrade plusieurs grands noms de l'industrie, Anglo American en tête. Le ralentissement de l'économie mondiale, la détérioration des relations entre l'Occident et la Russie et la Chine, ainsi que l'impact négatif des politiques zéro Covid et les défis persistants dans le secteur immobilier en Chine créent un certain nombre de vents contraires importants pour le secteur. Dans ce contexte d'assombrissement, les Banques centrales continuent de resserrer leur politique monétaire. L'analyste pense ainsi que l'environnement stagflationniste devrait persister jusqu'en 2023, les mineurs étant pris entre la hausse des coûts et des taxes d'une part et un dollar fort et une demande affaiblie d'autre part, faisant reculer les prix des matières premières. Exane BNP Paribas a de son côté dégradé Eramet à 'neutre' avec un objectif coupé de 123 à 88 euros.

* ArcelorMittal recule de près de 3% à 21,1 euros. UBS a dégradé ArcelorMittal à 'neutre' avec une cible ramenée de 27 à 23 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 03 janvier
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 07/12/2022

Sanofi est porté par une importante victoire judiciaire aux États-Unis.

Publié le 07/12/2022

C'est officiel : la Chine annonce un allègement général de sa politique "zéro Covid", selon les autorités sanitaires locales...

Publié le 07/12/2022

Les derniers allègements en date des restrictions sanitairesen Chine, un facteur qui a déjà contribué au rebond soutenu des actions...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2022

Cet investissement de 112 ME constitue un montant record dans l'histoire de Réalités...

Publié le 07/12/2022

Hugo Brugière est nommé PDG de Boostheat...

Publié le 07/12/2022

Information aux porteurs d'OCEANEs Vertes...

Publié le 07/12/2022

Evolution du Conseil d'administration d'Eiffage...

Publié le 07/12/2022

Le prix de vente des actifs cédés par Memscap s'établit à 3 M$...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Impôt sur le revenu : comment le réduire à quelques jours de la fin de l'année ?

Jeudi 08 décembre
de 19h à 20h

M'INSCRIRE GRATUITEMENT