5 417.05 PTS
+1.27 %
5 409.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 320.31
+1.25 %
DAX PTS
13 306.70
+1.55 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mi-séance Paris : le CAC40 reste bien orienté après les 'stats'

| Boursier | 712 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 enchaîne une troisième séance dans le vert à la mi-journée, sur un gain de 0,57% à 5...

Mi-séance Paris : le CAC40 reste bien orienté après les 'stats'
Credits Benoît Tessier / Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 enchaîne une troisième séance dans le vert à la mi-journée, sur un gain de 0,57% à 5.429 points. L'actualité est dominée par la publication d'une vague d'indicateurs de conjoncture avec en point d'orgue le PCE Core américain, l'indicateur d'inflation de prédilection de la Fed, attendu cet après-midi. En Europe, l'inflation annuelle a accéléré, mais moins qu'anticipé en novembre. Le pétrole est par ailleurs bien orienté alors que l'Opep et plusieurs grands pays producteurs sont réunis à Vienne en vue d'une prolongation de l'accord de baisse de leur production de brut. Du côté des entreprises, Euronext se distingue après l'annonce du rachat de la bourse irlandaise. Altran est en revanche sous pression après l'acquisition d'Aricent pour 2 milliards de dollars.

VALEURS EN HAUSSE

* Cybergun (+21,4% à 0,7 euro). Le titre du spécialiste des armes factices est dopé par l'annonce de deux contrats avec la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale française. Deux contrats d'une valeur globale d'environ 1,5 million d'euros. Plus de 1,22 million de pièces ont déjà été négociées après moins d'une heure d'échanges, soit environ 10% du capital, contre une moyenne quotidienne d'environ 62.000 titres sur les trois derniers mois.

* Euronext (+3,8% à 51,1 euros). Les informations de l'Irish Times n'ont pas tardé à se vérifier. L'opérateur de marché paneuropéen va racheter la bourse irlandaise pour 137 millions d'euros, dans un mouvement de consolidation qui va ajouter une nouvelle corde à l'arc du groupe, déjà opérateur des places de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne. Dublin présente l'avantage d'être à la fois un centre majeur pour la dette, les fonds et les ETF, et une plateforme idéalement située alors que se profile le Brexit.

* Faurecia (+2,1% à 64,7 euros). Dans une note sectorielle sur les équipementiers auto européens, Jefferies ajuste son modèle et ses projections sur le groupe. L'objectif de cours est rehaussé pour atteindre 48 euros au lieu de 42 euros précédemment, tandis que la recommandation est laissée inchangée à "conserver". Le broker explique son coup de pouce sur la valorisation par le retour de la confiance sur le dossier, par les gains de parts de marché réalisés et par le bond en avant des free cash-flows.

* Credit Agricole (+1,3% à 14,4 euros). A l'image de l'ensemble du secteur bancaire, le titre profite d'un environnement plus favorable aux valeurs financières

* Sanofi (+0,7% à 77,6 euros). Le laboratoire va prendre 100 ME de dépréciations parce que son vaccin contre la dengue ne doit plus être administré à des patients qui n'ont jamais contracté le virus, car "davantage de cas sévères de dengue pourraient être observés en cas d'exposition au virus". Le groupe a cependant confirmé ses objectifs énoncés le 2 novembre.

VALEURS EN BAISSE

* Altran (-5% à 14,5 euros). Après une longue traversée du désert et un redressement réussi, le groupe de conseil accélère en annonçant ce matin une acquisition à 2 Mds$, celle d'Aricent, une entreprise indienne à forte consonnance américaine, bâtie à partir de l'ancien Flextronics Software. Altran s'est mis d'accord avec le propriétaire, le fonds KKR, sur une valeur d'entreprise de 1,7 MdE. L'opération devrait aboutir dès le 1er trimestre 2018.

* OL Groupe (-3,3% à 2,9 euros) au lendemain de la défaite surprise de l'OL face à Lille.

Soitec (-2% à 62,9 euros) après la publication de ses comptes intermédiaires. Le groupe a amélioré de 139% à 22,5 ME son résultat opérationnel semestriel. La prévision de taux de marge d'Ebitda de l'activité Électronique de l'exercice 2017-2018 est confirmée de l'ordre de 25%. La profitabilité opérationnelle va continuer de bénéficier de la marge de production élevée de Bernin I. Comme pour le 1er semestre 2017-2018, la hausse attendue du taux d'occupation de Bernin II engendrera une augmentation du levier opérationnel.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

CNP Assurances et Malakoff Médéric ont signé un accord d’une durée de cinq ans pour développer l’assurance santé, la prévoyance et l’épargne patrimoniale auprès de leur clientèle…

Publié le 18/12/2017

L'Autorité de la Concurrence vient d'accorder son feu vert au rachat de la Martinière Groupe (Le Seuil, Points…) par la société Médias-Participations (Dargaud, Dupuis…). L'Autorité a…

Publié le 18/12/2017

Deux soutiens de poids

Publié le 18/12/2017

Saison été 2018...

Publié le 18/12/2017

Le Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Déchets Urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) a attribué à Suez, en partenariat avec TIRU, à travers la...

CONTENUS SPONSORISÉS