5 380.41 PTS
-0.35 %
5 382.5
-0.31 %
SBF 120 PTS
4 291.50
-0.30 %
DAX PTS
13 031.28
-0.72 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mi-séance Paris : le CAC40 reste autour des 5.350 points

| Boursier | 690 | Aucun vote sur cette news

Vivendi et Havas se démarquent...

Mi-séance Paris : le CAC40 reste autour des 5.350 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

A l'image des dernières séances, le CAC40 ne subit que peu de variation par rapport à la veille. Il cède quelques points (-0,2%), autour de 5.350 points, les investisseurs ne trouvant pas matière à repartir vivement à l'achat, sans pour autant décider de prendre des bénéfices car convaincus que le marché actions reste rémunérateur en période de taux bas. Les publications semestrielles à venir, pourraient donner matière à des décisions plus tranchées : dès la semaine prochaine, 60 sociétés américaines du S&P500 sont programmées ainsi que quelques poids lourds de la cote française comme Carrefour, Michelin, Danone ou Thales. La Bourse de New York continue d'enchaîner les records. Mercredi, la publication des Minutes de la Fed a confirmé que de nombreux banquiers centraux américains s'inquiètent de la faiblesse actuelle de l'inflation, ce qui ne plaide pas en faveur d'un resserrement monétaire rapide. Les trois principaux indices de Wall Street en ont profité pour signer de nouveaux records historiques.

VALEURS EN HAUSSE

* Vivendi gagne 1,5% à 21,6 euros. La Deutsche Bank rehausse son objectif de 26 à 27 euros alors que le second semestre devrait conduire un ajustement à la hausse du consensus. Surprise aussi, Vivendi est revenu sur sa décision de ne pas retirer Havas de la cote après son OPA. La cotation d'Havas ne présentera plus un niveau de flottant suffisant pour assurer la liquidité du titre, explique le groupe à l'appui de sa décision. Une OPR/RO sera donc lancée à 9,25 euros l'action en novembre. Le titre Havas dépasse même ce prix, à 9,36 euros (+3,5%).

* DBV Technologies progresse de 4% au-dessus des 85 euros. La première phase de l'étude de phase III "REALISE" menée avec Viaskin Peanut sur des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l'arachide est terminée, a fait savoir DBV Technologies. Les premiers résultats de la partie en double aveugle contre placebo sont attendus dès le mois prochain. Les premiers échos paraissent bons : 97,5% des 393 patients qui ont participé à la période initiale de traitement de six mois en double aveugle contrôlée par placebo ont choisi de poursuivre le test. Ils seront tous désormais traités avec Viaskin Peanut 250 µg, la dose utilisée pour la totalité de l'essai.

* Altran gagne 1,8% à 15,3 euros. Berenberg a relevé de 19 à 20 euros son objectif de cours en conservant une recommandation à l'achat, après avoir rencontré le management lors d'un événement organisé à Milan la semaine dernière.

VALEURS EN BAISSE

* Une seule baisse supérieure à 1% sur le CAC40 : Essilor cède 1,4% à 102 euros. Le groupe a confirmé ce matin une nouvelle étape dans la progression du rapprochement avec Luxottica.

* AccorHotels (-0,6% à 43,15 euros) a confirmé cette nuit la signature d'un accord en vue du rachat du groupe australien Mantra (127 établissements) pour l'équivalent de 900 ME. L'opération doit encore être validée par les actionnaires de Mantra, mais le conseil d'administration a apporté son soutien unanime à la proposition.

* Safran (-0,1% à 85,5 euros) : le PDG de Dassault Aviation a confirmé qu'il n'est pas question, à ce stade, de se séparer de Safran pour le moteur du Falcon 5X, en dépit des déboires du programme, qui a accumulé un retard considérable.

* Axa (-0,4% à 25,7 euros) aurait commencé à consulter des banques conseil en vue de l'introduction en bourse d'une partie de ses activités américaines, une opération dont la rumeur est revenue à plusieurs reprises ces derniers mois. Selon Bloomberg, l'assureur français pourrait placer environ 20% de sa division américaine sur le marché au second trimestre 2018.

* Vallourec (-0,40% à 4,70 euros) a placé une émission obligataire de 400 ME à échéance 2022, avec un coupon annuel de 6,625%, contre 300 ME projetés. Les fonds vont permettre de rembourser les tirages réalisés sur des lignes bancaires et de rembourser de la dette

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

    INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 14 décembre 2017       COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN         REDUCTION DU…

Publié le 14/12/2017

La rumeur fait état d'un feu vert imminent. Il faudra encore recevoir l'aval de trois autres pays majeurs.

Publié le 14/12/2017

Teva Pharmaceutical a annoncé un plan de restructuration destiné à réduire significativement ses coûts. Le plus important fabricant mondial de médicaments génériques compte réaliser 3…

Publié le 14/12/2017

Peugeot point en tête du CAC40 à la mi-journée (+1,6% à 17,3 euros), soutenu par de solides immatriculations en novembre mais également par une note...

Publié le 14/12/2017

M. Maillard veut rassurer...

CONTENUS SPONSORISÉS