5 364.45 PTS
-0.03 %
5 358.00
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 269.58
-0.02 %
DAX PTS
13 116.78
-0.39 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mi-séance Paris : le CAC40 reste au contact des 5.500 points

| Boursier | 213 | Aucun vote sur cette news

La semaine sera encore très chargée en résultats trimestriels d'entreprises

Mi-séance Paris : le CAC40 reste au contact des 5.500 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 évolue proche de l'équilibre pour démarrer la semaine, c'est-à-dire au contact des 5.500 points, un plus haut depuis presque 10 ans qui a été retrouvé la semaine dernière. La semaine sera encore très chargée en résultats trimestriels d'entreprises. Airbus, BP, BNP Paribas, Ryanair, Novo Nordisk, Crédit Suisse, HSBC, Sanofi, Royal Dutch Shell, ING, L'Oréal ou Société Générale seront notamment de la partie en Europe, ainsi que 140 sociétés du S&P500 aux Etats-Unis, dont Pfizer, Mastercard, Kraft Heinz, Facebook, Estée Lauder, Starbucks et Apple. La cote est également animée par les opérations financières entre entreprises, en particulier le rachat du français Advanced Accelerator Applications par Novartis pour 3,9 Mds$ ou la confirmation des discussions de Novo Nordisk et Axalta en vue d'une fusion. La Bourse de New York a terminé la semaine précédente sur une note euphorique, grâce aux résultats financiers de plusieurs grands noms du secteur technologique. Le Nasdaq a bondi de plus de 2%, inscrivant un nouveau record. Le S&P 500 a lui aussi fini au plus haut de son histoire, tandis que le Dow Jones a terminé à quelques points de son dernier record du 24 octobre (23.441 pts). Les deux premiers indices ont désormais enchaîné 7 semaines de hausse d'affilée, tandis que le Nasdaq a progressé sur 6 des 7 dernières semaines.

VALEURS EN HAUSSE

* Poxel flambe de 50% au-dessus de 8 euros. La société a scellé un gros partenariat avec un laboratoire japonais, qui lui ouvre les vannes d'un financement conséquent. Le Français s'est allié à Sumitomo Dainippon Pharma pour développer et vendre le candidat médicament Imeglimine en Asie, dans le traitement du diabète de type 2.

* Carmat gagne 10% à 26,6 euros. La société a reçu le feu vert pour réaliser des implantations de son coeur artificiel en République tchèque.

* Rexel gagne 2,4% à 15,4 euros. Le spécialiste du matériel électrique est dopé par une note de JP Morgan qui est passé de "sous-performance" à "neutre" sur la valeur, tout en augmentant sa cible de 14 à 15 euros.

* Plus forte hausse du CAC40, STMicroelectronics gagne 3,4% à 20,6 euros. En tant que fournisseur d'Apple, le dossier profite des commentaires positifs du groupe américain sur les commandes de l'iPhone X, vendredi soir.

* Total (+0,8% à 47,7 euros) a obtenu, en consortium avec Royal Dutch Shell, un permis d'exploration sur un bloc pré-salifère au Brésil.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, TechnipFMC rend 2,6% à 22,6 euros après deux séances de forte progression. L'environnement pétrolier reste porté par la bonne tenue du baril, remonté à 54 dollars le WTI.

* EDF limite son repli à -1,3% à 11,19 euros. La mise à l'arrêt des réacteurs de la centrale de Tricastin le temps de réaliser des travaux additionnels de renforcement de la digue située au nord du complexe va peser sur la génération nucléaire d'EDF, confronté en parallèle à une production hydroélectrique faible. D'autant que le groupe a annoncé vendredi soir que cela entraîne une révision de ses objectifs de résultats. La production nucléaire 2017 se situera entre 383 et 387 TWh, contre 385 à 392 TWh précédemment anticipé, un niveau qui avait déjà été réduit par rapport aux objectifs initiaux. L'Ebitda 2017 sera de 13,4 à 14 MdsE, contre 13,7 à 14,3 MdsE jusque-là, même si le management affirme que le groupe "reste mobilisé" pour atteindre 13,7 MdsE.

* Ubisoft recule à peine (-0,15% à 65,5 euros). Bryan Garnier a dégradé ce matin le titre de l'éditeur de jeux-vidéo d''acheter' à 'neutre'. Dans la situation actuelle, où le titre est cher, et où le management bénéficie d'un fort soutien (bons fondamentaux, rattrapage dans le digital, bonne exécution et pas de retards dans les jeux AAA), le broker estime qu'il sera très difficile pour Vivendi de prendre le contrôle d'Ubisoft.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Rubis évolue sur de nouveaux sommets en bourse, en hausse de 2,4% à 59,8 euros en fin de matinée...

Publié le 22/11/2017

Si certains observateurs se plaignent régulièrement de l'impéritie financière d'EDF (+1,4% à 10,195 euros), il semble que dans le financement de la construction de la centrale nucléaire…

Publié le 22/11/2017

Les opérations SRD cesseront le 28 novembre...

Publié le 22/11/2017

Avoir un socle d'actionnaires stable correspond à la nature même de notre métier

Publié le 22/11/2017

Troisième trimestre légèrement inférieur aux attentes

CONTENUS SPONSORISÉS