En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 817.72 PTS
-0.74 %
4 809.0
-0.76 %
SBF 120 PTS
3 828.23
-0.76 %
DAX PTS
10 791.23
-0.69 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.32 %

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend 1,5% à 4.850 points

| Boursier | 385 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a limité la casse hier soir...

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend 1,5% à 4.850 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Wall Street s'est encore fait peur hier en perdant 2 à 3% en séance avant de limiter la casse en clôturant proche de l'équilibre (et même une légère hausse du Nasdaq). Ce contexte aide donc les bourses européennes à rebondir. A Paris, le CAC40 reprend 1,5% à 4.850 points, ce qui n'est même la moitié des pertes de jeudi (-3,3%). Il faut remonter au vote sur le Brexit en juin 2016 pour retrouver une baisse aussi massive sur le CAC40 (-3,31%). L'indice parisien aura enfoncé et les 4.900 points et les 4.800 points hier, touchant un plus bas depuis février 2017. En 4 séances pour le mois de décembre, l'indice parisien accumulait déjà un recul de -4,47%, en prenant pour référence le niveau de clôture d'hier soir. Depuis le 1er janvier, c'est symbolique et marquant, le cap des 10% de baisse a été franchi (-10,02%). Hier, le rebond de Wall Street a été alimenté par les spéculations sur une éventuelle pause dans la hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale après sa prochaine réunion. Le 'Wall Street Journal' croit savoir que la Réserve fédérale envisage bien d'adopter une attitude pragmatique après la hausse de taux attendue le 19 décembre. La poursuite du resserrement de la politique monétaire dépendra de l'évolution de la conjoncture...

VALEURS EN HAUSSE

* Airbus gagne 1,7% à 90,15 euros après un beau contrat. Avolon, la société de leasing basée à Dublin, va commander 100 appareils de la famille A320. Un contrat de 11,5 milliards de dollars au prix catalogue. Dans le détail, la filiale de HNA va acquérir 75 A320neo et 25 A321neo. Les appareils commenceront à être livrés en 2023, a précisé la firme contrôlée par le conglomérat HNA.

* Total reprend 1% dans un secteur pétrolier encore délaissé. Dans l'attente de la décision de l'Opep, le baril de Brent est stable sur les 60 dollars.

* Renault (+1% à 58 euros) : Carlos Ghosn, accusé d'avoir sous-évalué ses revenus, devrait être inculpé pour malversations financières par le parquet de Tokyo lundi, date à laquelle doit prendre fin son incarcération, rapporte vendredi le journal Nikkei, citant des sources non identifiées. Oddo BHF a ramené son objectif de cours sur Renault de 105 à 100 euros, en réitérant son conseil "acheter".

* Korian (+1%) et Icade (+1,8%) ont annoncé jeudi la signature de trois projets de construction de cliniques de soins de suite et de réadaptation en Ile-de-France et en Nouvelle Aquitaine, qui ouvriront d'ici 2021.

* Pierre et Vacances (+3,5% à 15,3 euros) a annoncé jeudi que Thierry Hellin mettait fin à ses fonctions de directeur général adjoint du groupe au 31 décembre 2018.

VALEURS EN BAISSE

* STMicroelectronics ne parvient pas à rebondir (-0,2% à 12,1 euros) malgré le rebond des "techs" en fin de séance à Wall Street. Le fabricant de puces Broadcom a publié après la clôture des résultats meilleurs que prévu qui lui valaient de gagner 6% dans les transactions électroniques.

* Pas de rebond non plus pour TechnipFMC (-1,2% sous les 19 euros) qui abandonne 11% sur les 4 dernières séances. CGG poursuit aussi sa baisse de 3% et Vallourec de 2%.

* Navya (-11% à 2,38 euros) a lancé un avertissement sur son chiffre d'affaires 2018 attendu entre 17 et 19 ME, contre 30 ME prévus initialement. La société, dont l'introduction en bourse remonte à quelques mois, estime que la réalisation de plusieurs projets de flottes de navettes actuellement en cours de discussion, ne pourra se concrétiser qu'en 2019.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Les territoires de 'Lunéville à Baccarat' et du 'Pays du Sânon' ont choisi Veolia pour gérer les déchets de leurs 72 communes...

Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…

Publié le 17/12/2018

Google (Alphabet) a annoncé à son tour un projet d'investissement de plus d'un milliard de dollars dans un nouveau campus new-yorkais, 'Google Hudson...

Publié le 17/12/2018

Ingenico (-6,45% à 53,68 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120, le spécialiste des transactions sécurisées ayant fermé la porte à un rapprochement avec les…

Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…