En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 978.38 PTS
+2.46 %
4 974.5
+2.5 %
SBF 120 PTS
3 934.61
+2.34 %
DAX PTS
12 362.82
+2.84 %
Dow Jones PTS
25 967.03
+0.87 %
9 657.31
+0. %
1.120
+0.27 %

Mi-séance Paris : le CAC40 reperd 2%

| Boursier | 1216 | Aucun vote sur cette news

La réunion tant attendue des ministres des Finances des États membres de la zone euro a accouché d'une souris

Mi-séance Paris : le CAC40 reperd 2%
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après un début de semaine sur les chapeaux de roue (près de 7% de hausse entre lundi et mardi sur le CAC40), la bourse de Paris consolide alors que Wall Street a calé hier soir. Le CAC40 reperd 2% ce mercredi midi autour de 4.350 points

La réunion tant attendue des ministres des Finances des États membres de la zone euro a accouché d'une souris. Les ministres discutaient depuis hier à la possibilité d'une réponse coordonnée à la crise du coronavirus. Ayant duré 16h, les discussions n'ont finalement pas abouti apprend-on ce matin. Elles reprendront jeudi. Mais dans l'immédiat, les marchés ne pourront pas se mettre sous la dent une action coordonnée de l'Europe...

D'autant que les données macroéconomiques s'annoncent catastrophiques : l'économie française n'avait pas connu pareille situation depuis la Seconde Guerre mondiale ! Selon les estimations de la Banque de France, le PIB s'est contracté de 6% au premier trimestre ! Une telle chute de l'activité d'un trimestre à l'autre ne serait comparable qu'au repli de 5,3% enregistré autour des grèves de mai 1968.

Côté entreprises, les annonces d'abandons d'objectifs annuels et de coupes de dividendes continuent et notamment parmi les valeurs moyennes !

VALEURS EN HAUSSE

* CGG (+1% à 1,08 euro) : les objectifs financiers 2020 communiqués le 6 mars, qui étaient basés sur un prix du baril de Brent de 55-65$, ainsi que les ambitions financières 2021 communiqués lors du Capital Market Day du 7 novembre 2018 et qui étaient fondées sur un prix du baril de Brent de 60-70$, ne sont plus pertinents. La société suit actuellement de près la situation économique ainsi que l'activité de ses clients en vue d'évaluer l'impact sur son chiffre d'affaires et sur sa rentabilité 2020 et ainsi actualiser ses objectifs financiers pour les années 2020 et 2021. Cette actualisation est prévue pour le 12 mai. CGG anticipe un cash-flow net positif de 25 millions$ au premier trimestre 2020 et le carnet de commandes de l'activité Géoscience est de 278 millions$, en hausse de 7% d'une année sur l'autre.

* Chargeurs (+6% à 14,1 euros) : "Etant parmi les seuls groupes mondiaux capables de produire et faire produire en masse, de façon fiable et avec des contrôles renforcés, des produits devenus critiques, Chargeurs bénéficie dès à présent de la confiance de grands donneurs d'ordre publics et privés dans le monde entier", explique le groupe qui avance, à ce jour, un carnet de commandes indicatif à moins d'un an pour sa filiale Lainière Santé déjà supérieur à 150 ME.

* Biosynex (+3% à 16,2 euros) confirme avoir reçu des commandes fermes de tests sérologiques de la part d'hôpitaux français dont plusieurs CHU, ainsi que de laboratoires privés. Devant les demandes pressantes des clients et pour répondre à l'urgence sanitaire, Biosynex a fait le choix de mettre ces tests à disposition de ces laboratoires dans l'attente des recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) et d'un éventuel remboursement par l'Assurance Maladie. A titre d'exemple, Biogroup (groupement représentant 20% des laboratoires privés en France) a passé des commandes échelonnées de plusieurs centaines de milliers de test. De même à l'international, des commandes fermes ont été enregistrées et de nombreuses autres sont en cours de confirmation. La liste des pays ayant commandé par le biais de distributeurs locaux ou d'organismes d'état comprend : l'Italie, l'Espagne, les Pays-Bas et d'autres pays d'Europe ainsi que le Bénin et d'autres pays d'Afrique et du Moyen-Orient. Tous ces pays ont mis en place une gestion de crise de la pandémie à Coronavirus. Pour sécuriser les demandes à venir, la société prévoit en coordination avec son partenaire chinois la mise en place d'une unité de production et d'assemblage à Strasbourg avec un objectif de 100.000 tests par jour d'ici fin mai.

VALEURS EN BAISSE

* Eurazeo (-2% à 43,7 euros) : le Directoire en accord avec le Conseil de surveillance a décidé de modifier la résolution d'affectation du résultat et ainsi de ne pas allouer le dividende initialement prévu.

* Total reperd 3,3% à 33,1 euros. La volatilité du pétrole reste très forte : le baril a rechuté hier soir et se reprend un peu actuellement avec un WTI à 24,4 dollars.

* CNP Assurances (-6% à 8,7 euros) : le Conseil d'administration a pris la décision de retirer l'objectif de croissance du résultat net part du Groupe pour 2020 communiqué le 20 février 2020, qui ne pourra pas être tenu.

* Vivendi cède 0,6% à 20,75 euros. Goldman Sachs reste à l'achat sur Vivendi avec un cours cible ajusté à 30,50 euros.

Ipsos (-5% à 18 ,8 euros) renonce à son tour à toute estimation d'activité pour 2020... et réduit son dividende 2019. Pendant les 10 premières semaines de 2020, Ipsos explique avoir réalisé son meilleur départ d'année depuis 2011. Le carnet de commandes était supérieur de plus de 5% et les perspectives de gains de nouveaux contrats se situaient à un niveau particulièrement élevé. Seuls la Chine et quelques autres marchés asiatiques étaient à l'arrêt. La situation s'est brutalement retournée à la mi-mars...

* Société Générale et BNP Paribas reculent d'environ 3%

* Safran repart à la baisse de près de 5% après son récent rebond technique.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/06/2020

Standard & Poors a relevé sa perspective sur Sanofi de "négative" à "stable" après la cession de sa part dans Regeneron pour 11,7 milliards de dollars. L’agence de notation a confirmé sa note…

Publié le 03/06/2020

Après le mobile, Iliad serait prêt à s'attaquer au marché du fixe en Italie...

Publié le 03/06/2020

AXA signe l'une des hausses du jour à Paris avec un titre qui prend plus de 8,5% à 18,8 euros...

Publié le 03/06/2020

Une offre de livres neufs et d'occasion sur sa marketplace