Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 227.62 PTS
-1.97 %
6 236.50
-1.81 %
SBF 120 PTS
4 852.22
-1.8 %
DAX PTS
13 778.16
-1.64 %
Dow Jones PTS
31 490.07
-3.57 %
11 928.31
-5.06 %
1.053
+0.56 %

Mi-séance Paris : le CAC40 repasse dans le vert sur la semaine

| Boursier | 733 | Aucun vote sur cette news

+1,4% à 6.294 points

Mi-séance Paris : le CAC40 repasse dans le vert sur la semaine
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le redressement du CAC40 entamé en fin de séance hier se poursuit et s'accélère en fin de matinée avec une hausse de 1,4% à 6.294 points. La bourse de Paris retrouve ainsi pour l'instant un parcours hebdomadaire légèrement positif.

Du côté positif, on note l'annonce par les autorités de Shanghaï d'un début d'assouplissement des restrictions sanitaires dans les prochains jours. Les inquiétudes liées à la remontée des taux d'intérêt et à son impact sur l'activité économique comme sur les résultats des sociétés cotées, restent toutefois plus que jamais en toile de fond. Et à ce sujet, la lutte contre l'inflation risque de peser sur la croissance économique et l'emploi, a prévenu jeudi soir Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, qui s'est montré moins confiant que précédemment sur la capacité de la Fed à éviter une récession en relevant ses taux pour juguler l'envolée de l'inflation...

"Ramener l'inflation à 2% (l'objectif de moyen terme de la Fed : ndlr) ne se fera pas sans douleur", a ainsi déclaré Jerome Powell dans une interview à Marketplace, l'émission économique quotidienne de la radio publique américaine 'NPR'. Mais "le plus douloureux serait d'échouer à la contrer et que l'inflation reste ancrée dans l'économie à des niveaux élevés", a ajouté M. Powell, qui vient d'être confirmé jeudi pour un second mandat par le Sénat américain.

Lors de la semaine close le 11 mai, les investisseurs ont d'ailleurs délaissé actions, obligations, or et même cash. Selon les données d'EPFR Global reprises par Bank of America, 6,2 milliards de dollars ont quitté les fonds actions, 11,4 Mds$ de flux sortants ont été comptabilisés sur les obligations, 19,7 Mds$ sur les fonds monétaires et l'or a 'perdu' 1,8 Md$.

VALEURS EN HAUSSE

* Troisième séance de nette hausse pour STM à 37,2 euros (+4%). Les investisseurs avaient apprécié hier la feuille de route de moyen-terme dévoilée par le fabricant de puces. STMicro vise notamment un chiffre d'affaires annuel supérieur à 20 milliards de dollars en 2027 au plus tard, grâce à une demande toujours soutenue des secteurs automobile et industriel et des constructeurs de Smartphones.

* Renault gagne 3% à 23,1 euros. Afin d'accélérer sa transition dans l'électrique, le groupe étudie la création d'une entité Véhicules Électriques et Software en France. Le périmètre de l'étude comprend les activités et technologies électriques et software sur l'ensemble de la chaîne de valeur : ingénierie (une partie du Technocentre, Renault Software Lab, Lardy et d'autres sites à l'étude en Île-de-France), industrie (ElectriCity, Cléon) ainsi que les fonctions support liées à ces activités. L'entité dédiée au véhicule électrique pourrait rassembler plus de 10.000 salariés à horizon 2023. En parallèle, Renault Group étudie également l'opportunité de rassembler ses activités et ses technologies de moteurs et transmissions thermiques et hybrides basées hors de France au sein d'une entité spécifique.

* Plastic Omnium (+0,9% à 15,5 euros) a fait part hier d'une ambition de chiffre d'affaires économique à horizon 2030 supérieur à 15 milliards d'euros, dont 40% en provenance des nouvelles activités et l'engagement d'atteindre la neutralité carbone sur les scopes 1 et 2 d'ici 2025, et sur le scope 3 en 2050. "Dans le contexte de l'accélération des mutations sociétales, technologiques et des usages de la mobilité, Plastic Omnium présente une stratégie de croissance ambitieuse adossée à ses métiers et portée par l'élargissement de son offre à l'éclairage et à l'électrification et créatrice de valeur pour l'ensemble de ses parties prenantes. Fort de sa dimension nouvelle portée par un comité de direction renforcé et la qualité de ses équipes, Plastic Omnium a l'ambition de réaliser un chiffre d'affaires économique de plus de 15 milliards d'euros en 2030 " déclare Laurent Favre, Directeur Général de Plastic Omnium. Organisé autour de 5 activités avec la création future de la nouvelle activité Lighting, Plastic Omnium devrait atteindre un chiffre d'affaires économique de 9 milliards d'euros (proforma 2021).

* En baisse de plus de 7% en début de séance, Orpea a effacé la quasi-totalité de ses pertes et progresse désormais de 2,3% à 34,6 euros en fin de matinée. Le groupe, qui opère des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes a vu son profit net plonger à 65,2 millions d'euros en 2021, contre 160 ME un an plus tôt, et a annoncé qu'il ne verserait pas de dividende au titre de l'exercice clos. Ce résultat net intègre 83 ME de provisions pour risques et charges relatives aux risques estimés au titre des années 2017 à 2021, à la suite des inspections administratives dont le groupe a fait l'objet en France, ainsi que 48 ME de charges liées à des dépréciations de valeurs d'actifs. Mais la société a également fait état de la signature d'un accord avec des partenaires bancaires afin de rembourser une dette qui atteignait 7,89 milliards d'euros au 31 décembre, en hausse de 1,23 milliard d'euros par rapport à l'année précédente, en raison d'une stratégie de développement et d'acquisition immobilière "soutenue". Orpea a ainsi déclaré avoir signé un accord avec plusieurs banques afin d'obtenir un crédit-syndiqué sécurisé d'un montant de 1,733 milliards d'euros, en raison d'un accès fermé aux marchés financiers et au ralentissement du programme de cessions d'actifs initialement envisagé. Afin de désendetter son bilan, le groupe a lancé un programme de cessions d'actifs pour un montant d'au moins 3 MdsE d'ici fin 2025.

* TotalEnergies reprend 2% à 50,4 euros. Berenberg est passé à l''achat' avec un objectif ajusté de 57 à 58 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisse significative parmi les valeurs du CAC40.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/05/2022

Les Bourses européennes reculent nettement ce jeudi à la mi-journée. Les investisseurs manifestent de vives inquiétudes dans un contexte marqué par une inflation galopante, des goulots…

Publié le 19/05/2022

Kohl's a déclaré mercredi soir dans un document légal que deux de ses hauts cadres avaient démissionné. Le directeur du marketing, Greg Revelle, et le directeur du merchandising, Doug Howe,…

Publié le 19/05/2022

Mais l'impact de cette opération est faible...

Publié le 19/05/2022

Derichebourg tombe à la dernier place du SBF 120, avec un repli de 9,6% à 7,96 euros, après avoir annoncé accroître sa participation au capital d'Elior. En hausse en début de matinée, le titre…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne