En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 158.50
+1.94 %
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.47 %
1.129
+0.00 %

Mi-séance Paris : le CAC40 repasse au-dessus des 4.900 points

| Boursier | 125 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 repasse au-dessus des 4...

Mi-séance Paris : le CAC40 repasse au-dessus des 4.900 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 repasse au-dessus des 4.900 point ce midi, en rebond de 0,60% à 4.920 pts, alors que les rendez-vous cruciaux de la semaine se rapprochent à grands pas, à commencer par le Brexit. Deux semaines après avoir rejeté par 432 voix contre 202 l'accord négocié par Theresa May avec l'Union européenne, les députés britanniques vont tenter de reprendre la main sur le processus actuellement dans l'impasse, afin de proposer un "plan B" que la première ministre refuse de présenter...

ECO ET DEVISES

Les marchés vont aussi continuer à vivre au rythme du conflit commercial Etats-Unis/Chine. Le vice-Premier ministre chinois, Liu He, entame demain mercredi à Washington de nouvelles discussions, avec notamment le représentant au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Il sera ensuite reçu jeudi par Donald Trump. Et cette venue s'annonce compliquée alors qu'on a appris que des chefs d'inculpation avaient été retenus contre Huawei Technologies, deux de ses filiales et sa directrice financière, Meng Wanzhou, pour fraude bancaire et électronique visant à contourner les sanctions contre l'Iran... En réaction, le ministère chinois des Affaires étrangères a exhorté Washington à cesser "la répression disproportionnée" contre les entreprises chinoises, dont Huawei, et demandé la levée du mandat d'arrêt contre Meng Wanzhou.
L'inquiétude des investisseurs sur le niveau de la croissance mondiale a été ravivée hier par les avertissements de Caterpillar et Nvidia. De nouvelles preuves que le ralentissement de la Chine est bien réel... De quoi rendre le rendez-vous de la Fed incontournable cette semaine.

En Europe, les ménages Français ont retrouvé un peu le moral en janvier... L'indicateur qui synthétise la confiance des ménages dans la situation économique gagne 5 points sur le mois et retrouve son niveau de novembre 2018. À 91, il demeure toutefois bien au-dessous de sa moyenne de longue période (100), précise l'Insee. Le moral des ménages s'était détérioré les deux derniers mois de 2018, atteignant en décembre un plus bas depuis plus de quatre ans, en raison des inquiétudes liées au pouvoir d'achat.
La parité euro / dollar atteint 1,1435$ ce midi. Le baril de Brent se négocie 60$. L'once d'or grimpe à 1.308$.

VALEURS EN HAUSSE

Stedim Sartorius : +12%, les investisseurs saluant la nouvelle publication de premier choix du fournisseur de matériel pharmaceutique. Le groupe a dévoilé des revenus 2018 dans la fourchette haute de ses prévisions, revues fortement à la hausse mi-2018, en ligne avec les attentes des analystes. Le chiffre d'affaires, à taux de change constant, a ainsi progressé de 13,7% à 1,21 MdE, tandis que les prises de commandes ont bondi de14,2% (à taux de change constant) pour atteindre 1,31 MdE.
Cette amélioration des ventes est accompagnée d'une nette progression des indicateurs de bas de bilan avec un EBITDA courant en hausse de 16,1%, à 342,4 millions d'euros, une marge de 28,2% (contre 27,3% en 2017) et un résultat net courant qui croît de 21,5% à 219,3 millions d'euros.
Sartorius Stedim Biotech table de nouveau sur une croissance rentable en 2019. Le chiffre d'affaires consolidé devrait augmenter de 7% à 11%, évolution résultant du contrat de vente modifié avec le groupe Lonza pour les milieux de culture cellulaire. Sans ces changements, la croissance du chiffre d'affaires accuserait probablement une hausse d'environ 3 points de pourcentage. En matière de rentabilité, la direction anticipe une augmentation de la marge d'EBITDA courant de l'entreprise à hauteur d'un peu plus d'un point de pourcentage par rapport à 28,2% dans l'année précédente.
Le management précise par ailleurs qu'en dépit des mesures préventives déjà adoptées, une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne pourrait avoir un certain impact sur la chaîne d'approvisionnement. "Cependant, il est impossible de se prononcer avec certitude sur ce pronostic à l'heure actuelle".

Innate : +8% dans un volume fourni. Le groupe a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA), agence réglementaire des médicaments américaine, avait accordé le statut 'Fast Track' à IPH4102 pour le traitement de patients présentant un syndrome de Sézary (SS) en rechute ou réfractaire et ayant reçu au moins deux traitements systémiques antérieurs. IPH4102 est un anticorps anti-KIR3DL2 'first-in-class' propriétaire d'Innate Pharma, développé pour le traitement de lymphomes de type T. Le statut 'Fast Track' a été conçu pour faciliter le développement et accélérer l'évaluation réglementaire des médicaments, au stade clinique, destinés au traitement de maladies graves et pouvant répondre à des besoins médicaux non-satisfaits.
"Il existe un important besoin en options thérapeutiques efficaces ayant un profil de tolérance favorable pour traiter les patients atteints du syndrome de Sézary, la forme la plus agressive de Lymphomes T Cutanés", commente Pierre Dodion, Directeur médical d'Innate. "IPH4102 est clé dans notre stratégie de construction d'une franchise commerciale de traitements dédiés aux cancers rares d'hémato-oncologie. Tellomak, une étude de Phase II internationale multi-cohorte démarrera au premier semestre 2019 pour confirmer l'activité clinique d'IPH4102 dans le Syndrome de Sézary et évaluer son potentiel dans différents sous-types de lymphomes de type T. Nous avons hâte de travailler avec la FDA pour faire avancer le développement clinique de ce programme prometteur et le statut 'Fast Track' accélérera ce travail".
Le syndrome de Sézary est la variante leucémique des lymphomes T cutanés (LTC), un groupe hétérogène de lymphomes non-hodgkiniens qui se manifestent principalement au niveau de la peau. La qualité de vie des patients est souvent fortement altérée avec un prurit (démangeaisons chroniques) sévère et débilitant. Malgré des avancées récentes, le syndrome de Sézary est associé, avec les thérapies actuellement disponibles, à un taux de rechute élevé. Le statut 'Fast track' a été attribué sur base des résultats préliminaires de l'essai Phase I, comprenant une escalade de dose et une extension de cohorte, évaluant IPH4102 dans les LTC avancés.

Nicox : +4%. Nicox SA a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine avait terminé la revue du dossier d'Investigational New Drug (IND) pour NCX 4251, une suspension novatrice, brevetée, de nanocristaux de propionate de fluticasone, développée comme premier traitement topique ciblé du bord de la paupière pour des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.
Le dossier d'IND a été soumis à la FDA américaine en décembre 2018, soit avant la date prévue au premier trimestre 2018.
L'IND ayant pris effet, la société prévoit d'annoncer l'initiation de l'étude clinique de phase 2, de première administration chez l'homme, randomisée, versus placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite dont les premiers résultats sont attendus au cours du second semestre 2019.

Neopost : +3%. Le groupe a annoncé la cession de Satori Software, l'un des leaders sur le marché américain des logiciels de gestion de la qualité des adresses postales. Satori est cédée à Thompson Street Capital Partners (TSCP).

Interparfums : +2,80%. Le groupe a généré un chiffre d'affaires de 455 ME, en hausse de 8% à taux de change courants et 11% à taux de change constants. Une croissance soutenue, largement supérieure aux anticipations de début d'année. Cette évolution résulte notamment de la très belle performance des parfums Coach.

Safran : +2% avec Renault, SES, L'Oreal, CGG et Geci.

Lumibird : +1%. Pour la première fois de son histoire, le champion européen des technologies laser a franchi le cap des 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, en ligne avec ses objectifs. Les revenus cumulés ont atteint précisément 100,9 ME, en croissance de 18,5% par rapport au chiffre d'affaires réalisé en 2017. la croissance est restée vigoureuse au quatrième trimestre. Sur la période, les ventes du groupe ont atteint 35,4 ME, en progression de 30,1%.

Rexel : +1% avec Aubay, Poxel, Scor, Klepierre et Atari

Total : stable. Le pétrolier a annoncé avoir fait une nouvelle découverte significative en mer du Nord au large du Royaume-Uni, sur le prospect de Glengorm situé dans le Central Graben. Le puits a été foré à une profondeur finale de 5,056 mètres et a traversé un réservoir de gaz et condensats de haute qualité de 37 mètres nets, datant du Jurassique supérieur. Les ressources récupérables sont estimées à près de 250 millions de barils équivalent pétrole.

VALEURS EN BAISSE

Faurecia : -3%. Le groupe a annoncé le lancement demain, le 30 janvier 2019, de son offre publique d'achat portant sur la totalité des actions de Clarion Co, Ltd, société cotée à la bourse de Tokyo.

Pharmagest : -3% avec AST et Vallourec

Iliad : -2% suivi de Valeo, TF1 (-1%) et de Stef

Vranken Monopole : -1,5%. Le groupe a publié une hausse de 2,3% de son chiffre d'affaires dans le champagne en 2018, le renforcement du groupe à l'international ayant compensé l'impact du mouvement social des "Gilets jaunes" en France sur son activité

Saint-Gobain stable après l'annonce de l'inauguration d'une nouvelle ligne de production de verre plat (float) située à Sriperumbudur, près de Chennai, en Inde.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…