En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 532.25
-0.10 %
7 699.71
+0.13 %
1.126
+0.14 %

Mi-séance Paris : le CAC40 repart de l'avant en attendant la BCE

| Boursier | 547 | Aucun vote sur cette news

Les investisseurs ont rendez-vous avec la BCE et sa réunion monétaire puis prendront connaissance du compte rendu de la réunion de mars de la Réserve fédérale américaine, en fin de journée

Mi-séance Paris : le CAC40 repart de l'avant en attendant la BCE
Credits Benoît Tessier / Reuters

LA TENDANCE

Sans véritable conviction, le marché parisien rebondit légèrement depuis ce matin, grappillant 0,35% autour de 5.455 points en fin de matinée, dans un contexte toujours incertain. Les investisseurs auront peut-être de quoi prendre des positions plus tranchées puisqu'aujourd'hui, c'est jour de banques centrales. Les investisseurs ont rendez-vous avec la BCE et sa réunion monétaire puis prendront connaissance du compte rendu de la réunion de mars de la Réserve fédérale américaine, en fin de journée. Pas forcément des rendez-vous majeurs, mais plutôt les "rendez-vous d'après", puisque les deux institutions monétaires, ont adopté lors de leur dernier point, un net changement de ton ouvrant la voie à une attitude plus conciliante : la BCE repoussant à la fin d'année son tour de vis sur les taux prévu à l'été et la Fed annonçant la réduction de son bilan pour septembre et rendant crédible l'hypothèse d'une absence de relèvement supplémentaire des taux. Dans ce contexte et après la baisse d'hier, consécutive à la révision à la baisse des prévisions de croissance mondiales à 3,3% par le FMI, le CAC40 demeure, malgré tout, proche de ses plus hauts annuels. Il faudra que les lourds dossiers du Brexit et de la guerre commerciale sino-américaine se décantent pour donner au marché le carburant nécessaire pour aller plus haut !

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Saint-Gobain gagne 1,3% à 35,1 euros alors que le broker UBS reste "neutre" sur le dossier, tout en revoyant en hausse de 31 à 33,50 euros son objectif de cours. Le spécialiste des matériaux de constructions a bénéficié surtout du soutien de la Deutsche Bank qui a confirmé son opinion 'acheter' sur le titre et son objectif de 41,5 euros. La banque évoque un titre "peu cher après sa récente sous-performance".

* Sopra Steria (+1% à 105 euros) a annoncé son projet, via sa filiale Sopra Banking Software, d'acquérir SAB, un des principaux éditeurs de logiciels de Core Banking en France. Sopra Banking Software acquerrait, dans un premier temps, une participation majoritaire au capital et, au bout d'un an, le complément jusqu'à 100%. Sopra Steria Group indique notamment que l'acquisition de SAB renforcerait la position de Sopra Banking Software en France dans le domaine des logiciels de Core Banking tout en étendant ses capacités en Europe et en Afrique. Par ailleurs, à partir de leurs positions respectives, Sopra Banking Software et SAB pourraient déployer plus largement les offres digitales du groupe, notamment celles développées autour de la Digital eXperience Platform (DxP) et dégager des synergies de revenus autour de composants-métier. L'impact financier de cette emplette ne sera pas neutre puisque SAB a généré en 2018 un chiffre d'affaires de 64,4 ME, avec une récurrence de ses revenus élevée.

* TF1 gagne plus de 5% à 8,7 euros. Le groupe diffusera, en exclusivité, l'intégralité de la coupe du Monde de Rugby 2019 qui se déroulera du 20 septembre au 6 novembre au Japon.

* JC Decaux (+0,15% à 27,16 euros) a annoncé mardi avoir remporté le contrat des abris-voyageurs du SMTC de l'agglomération grenobloise pour 12 ans.

* Unibail-WFD (+1,5% à 150 euros) a signé un accord pour vendre la tour Majunga dans le quartier d'affaires de La Défense à un groupe d'acheteurs institutionnels au prix net de 850 millions d'euros.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, Valeo recule de 2,2% à 28,2 euros. L'équipementier automobile fait les frais d'une note de Citi qui a revu son approche sur le secteur européen, affirmant qu'avec une croissance du chiffre d'affaires qui devrait être sous pression, les flux de trésorerie deviennent de plus en plus importants. Le broker apprécie toujours la philosophie de Valeo, bien qu'il se montre sceptique quant à sa capacité à maintenir ses marges actuelles compte tenu des pressions subies par ses clients. Valeo est le fournisseur dont la marge est la plus faible et le taux d'investissement le plus élevé, ce qui se traduit par une génération de trésorerie "médiocre", ajoute Citi, qui dégrade donc la valeur à 'vendre'.

* Carrefour reperd 2% à 16,05 euros. Les investisseurs restent prudents avant la publication des ventes du premier trimestre le 24 avril.

* Carmat (-4% à 21,8 euros) a annoncé un décalage dans la reprise de l'étude PIVOT. Suite à l'expérience accumulée lors de la cohorte 1 de l'étude PIVOT, Carmat avait pris la décision de suspendre la production de sa prothèse afin de renforcer certains processus de production. Il était initialement prévu de reprendre la production à plein régime au plus tard en avril 2019 et les implantations de la 2nde cohorte de l'étude PIVOT dès le mois de mai 2019.

* Eutelsat perd 4% sous les 15 euros, au plus bas depuis avril 2009 ! Il faut dire que la Deutsche Bank se montre très prudente sur le dossier puisque la banque a réitéré son opinion 'vendre' tout en abaissant son objectif de cours de 13 à 12,5 euros. "Avec des prévisions qui doivent être revues à la baisse, un consensus qui a besoin de s'ajuster à la baisse et les risques de voir les investissements passer d'une surprise positive à une surprise négative, ce titre peut baisser", explique le broker. "Eutelsat ne sera pas en mesure d'atteindre ses objectifs pour cet exercice fiscal, que la société a d'ailleurs déjà révisés, et devra également revoir sa guidance d'un retour à la croissance l'année prochaine", ajoute le courtier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…