En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 089.05 PTS
-0.14 %
5 084.00
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 069.76
-0.20 %
DAX PTS
11 523.81
+0.00 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
+0.05 %

Mi-séance Paris : le CAC40 prolonge finalement son rebond

| Boursier | 1253 | Aucun vote sur cette news

Conséquence de Thanksgiving, les investisseurs américains ne seront de retour que pour une demi-journée ce vendredi...

Mi-séance Paris : le CAC40 prolonge finalement son rebond
Credits Reuters

LA TENDANCE

Encore indécis ce matin avec une ouverture en légère baisse, le CAC40 prolonge finalement son rebond de 0,5% en fin de matinée, ce qui permet de retrouver les 5.400 points. De quoi reprendre pour l'instant 1,5% sur la semaine. Conséquence de Thanksgiving, les investisseurs américains ne seront de retour que pour une demi-journée, même s'ils sont nombreux à avoir pris un week-end prolongé. En cette journée du "Black Friday", les premiers résultats des instituts d'études seront scrutés de près par les marchés afin de tenter de déterminer si le millésime 2017 annonce un joyeux Noël pour la consommation. L'actualité des entreprises n'est pas bien épaisse, à l'exception des publications de quelques valeurs moyennes à Paris. Sur le front politique, le retour du SPD à la table des négociations pour forme un nouveau gouvernement avec Angela Merkel en Allemagne pourrait mettre un terme à la crise qui menace le pays.

VALEURS EN HAUSSE

* Le secteur bancaire est bien orienté, BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole constituant les principales hausses du CAC40 sur des gains de 1,5% à 2%.

* Kaufman & Broad gagne 2,7% à 38,2 euros. Midcap Partners Louis Capital Markets vient de débuter le suivi sur le promoteur immobilier en adoptant une opinion "achat" et en visant 52 euros. Le broker souligne le profil de "cash machine" de Kaufman & Broad, fruit notamment d'une excellente gestion du BFR et d'une excellente capacité à constamment optimiser les délais de commercialisation.

* Danone progresse de 0,8% à 70,8 euros après l'annonce d'une baisse des droits de douane à l'importation de la Chine.

* Aures (+5% à 36,8 euros) a obtenu un contrat d'envergure. Dans le cadre du renouvellement de ses lignes de caisse, le groupe de produits cosmétiques et textiles Rocher a signé un contrat de fourniture de terminaux points de vente avec le groupe Aures. Cet accord porte, dans un premier temps, sur le remplacement en France de l'ensemble du parc informatique de la marque Yves Rocher. A terme, c'est l'ensemble des enseignes du groupe Rocher dans l'espace européen qui sera concerné. Les principales marques du groupe Rocher sont Yves Rocher, Petit Bateau, Stanhome, Dr Pierre Ricaud, Daniel Jouvance, Kiotis, ID Parfums, Flormar et Sabon.

VALEURS EN BAISSE

* TechnipFMC recule de 1,2% à 22,8 euros. En l'absence d'une grande partie des opérateurs, Thanksgiving oblige, le baril de brut léger américain évolue pourtant sur un plus haut de deux ans en cette fin de semaine. Le WTI pour livraison janvier grimpe actuellement de 0,9% à 58,5 dollars, soutenu notamment par la fermeture temporaire de l'oléoduc nord-américain Keystone qui relie le Canada et les Etats-Unis à la suite d'une fuite massive de brut dans l'Etat du Dakota du Sud.

* Pas d'autres baisses vraiment significatives sur le CAC40.

* Figeac Aero chute de 13% à 16,6 euros. Malgré la confirmation de ses objectifs de moyen terme, l'équipementier aéronautique est sanctionné après des revenus trimestriels inférieurs aux attentes.

* Avenir Telecom perd 10% à 0,28 euro. Les résultats se sont considérablement améliorés au terme de la première moitié de l'exercice en cours, c'est-à-dire la période allant d'avril à septembre. Pour autant, ils sont encore difficilement lisibles, concède la direction, car ils intègrent encore des éléments exceptionnels mais pas encore toutes les conséquences du recentrage au forceps de la société.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement

Publié le 15/10/2018

En plus du contrat de délégation de service public de l’assainissement de Bordeaux Métropole signé récemment par Alain Juppé et Antoine Frérot, c’est une série de nouveaux contrats que…

Publié le 15/10/2018

GL events annonce le succès de son augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires. Le montant final brut de l’augmentation de Capital…