Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 701.98 PTS
+0.98 %
6 697.50
+1.06 %
SBF 120 PTS
5 247.64
+0.98 %
DAX PTS
15 643.97
+0.88 %
Dow Jones PTS
34 835.92
+1.69 %
15 319.47
+0.94 %
1.174
+0.46 %

Mi-séance Paris : le CAC40 préserve les 6.800 points

| Boursier | 738 | Aucun vote sur cette news

Atos reste recherché

Mi-séance Paris : le CAC40 préserve les 6.800 points
Credits Wikimedia Commons

LA TENDANCE

Le CAC40 se maintient au-dessus de 6.800 points ce lundi, en très légère baisse de 0,05% à 6.812 points après avoir gagné plus de 3% la semaine dernière. L'indice de la bourse de Paris n'est ainsi qu'à 2% de ses sommets historiques du 4 septembre 2000. La semaine s'annonce très calme avec très peu de publications d'entreprises, ce qui se ressent déjà sur les volumes de transaction du jour.

Wall Street a évolué en ordre dispersé vendredi après l'annonce de chiffres de l'emploi meilleurs que prévu aux Etats-Unis, le marché craignant un durcissement monétaire de la Fed plus rapide que prévu... Le Dow Jones gagnait quand même 0,41% à 35.208 pts et battait même un record absolu au passage, le S&P 500 montait de 0,17% à 4.436 pts, établissant un nouveau record lui aussi, tandis que le Nasdaq reculait de 0,40% à 14.836 pts après ses sommets historiques de la veille. L'économie américaine a créé 943.000 emplois au mois de juillet, soit plus que les 870.000 prévue, le taux de chômage retombant à 5,4%, contre 5,7% anticipé par le consensus de marché.

Le plan bipartisan américain d'infrastructures a franchi une étape importante hier au Sénat, ce qui pourrait permettre l'adoption de la législation ce soir ou demain. Dimanche, le Sénat a voté par 68 voix contre 29 pour clore les débats sur ce plan de relance. Les sénateurs avaient passé le week-end à négocier divers amendements, concernant la régulation des cryptodevises, les fonds inutilisés de soutien covid (...). L'attention se porte désormais sur la Chambre des Représentants, où des divergences importantes persistent concernant une législation séparée dite de réconciliation concentrée sur les priorités démocrates. Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des Représentants, entend toujours faire voter les deux législations en même temps.

VALEURS EN HAUSSE

* Atos gagne 3% à 44,6 euros et reste la plus forte hausse du CAC40 après s'être illustré vendredi après-midi en progression de 10%, brusquement soutenu par des rumeurs d'intérêt de la part de grands fonds d'investissement.

* Atari gagne 2,8% à 0,38 euros. Le DG Frédéric Chesnais a déclaré, à titre de régularisation, avoir franchi, le 26 juillet, indirectement en baisse les seuils de 5% du capital et des droits de vote d'Atari. Il détient, à cette date et à ce jour, directement et indirectement, par l'intermédiaire de la société Ker Venture LLC qu'il contrôle, 10.825.692 actions Atari représentant autant de droits de vote, soit 3,62% du capital et 3,61% des droits. Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Atari sur le marché et hors marché. A cette occasion, la société Ker Venture LLC a franchi individuellement en baisse les mêmes seuils. Elle détient 1,02% du capital.

* EDF (stable) a réalisé la cession de sa participation de 49,99% dans Constellation Energy Nuclear Group, LLC (CENG) à son partenaire dans la joint-venture, Exelon Generation, LLC. La cession s'inscrit dans le cadre de l'option de vente conclue en avril 2014 entre EDF et Exelon, permettant à EDF de céder sa participation à Exelon à sa juste valeur et qu'EDF avait exercée en janvier 2020. Le prix d'acquisition de la participation d'EDF dans CENG s'élève à 885 millions de dollars, et la réception des fonds par EDF a eu lieu le 6 août. La cession des titres CENG s'inscrit dans le programme de cessions d'actifs annoncé par le Groupe EDF.

* Sanofi gagne 0,3% à 86,5 euros. La Food and Drug Administration a approuvé Nexviazyme (avalglucosidase), médicament développé par Sanofi pour le traitement des patients à partir de l'âge d'un an présentant une forme tardive de la maladie de Pompe, une pathologie musculaire progressive et invalidante qui affecte la fonction respiratoire et la mobilité. Nexviazyme est un traitement enzymatique substitutif conçu pour cibler spécifiquement le récepteur mannose-6-phosphate (M6P), principale voie de la capture cellulaire de l'enzymothérapie substitutive dans la maladie de Pompe. Dans le cadre d'essais cliniques, Nexviazyme a permis d'améliorer la fonction respiratoire des patients, de même que la distance qu'ils étaient en mesure de parcourir en marchant. L'approbation de la FDA fait suite à un examen prioritaire, une procédure réservée aux médicaments qui, s'ils sont approuvés, représentent des améliorations significatives en termes de sécurité et d'efficacité dans le traitement de maladies graves. Nexviazyme avait obtenu le statut de Médicament innovant de la FDA et bénéficié d'un examen accéléré pour le traitement des personnes atteintes de la maladie de Pompe. Nexviazyme devrait être disponible aux États-Unis dans les prochaines semaines.

* Genkyotex bondit de 27% à 3,9 euros après avoir annoncé que la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité de santé américaine, a accordé la désignation 'Fast Track' au setanaxib, son principal candidat inhibiteur de NOX, pour le traitement des patients atteints de la cholangite biliaire primitive (CBP), une maladie hépatique orpheline chronique. Le setanaxib a déjà reçu la désignation de médicament orphelin dans la CBP aux États-Unis et en Europe. La FTD est un processus de la FDA conçu pour faciliter le développement et l'évaluation des médicaments destinés à traiter des maladies graves ou mortelles et qui démontrent le potentiel de répondre à des besoins médicaux non satisfaits. La FDA a créé ce processus pour accélérer la mise à disposition de nouveaux médicaments importants pour les patients, et les programmes bénéficiant de la procédure FTD peuvent potentiellement profiter d'une interaction précoce et fréquente avec la FDA, ainsi que d'une soumission continue de la demande d'autorisation de mise sur le marché.

* Delfingen prend 1% à 63,4 euros après sa publication, marquée par un chiffre d'affaires publié supérieur à 190 ME au premier semestre, en hausse de 130% (+52% en organique), avec une nette surperformance du marché automobile dans toutes les régions et une forte croissance de l'activité Systèmes de protection, ainsi qu'une dynamique soutenue des ventes du périmètre ex-Schlemmer Europe/Afrique.

VALEURS EN BAISSE

* Renault (-1,8% à 33,7 euros) et le Chinois Geely Holding Group s'associent dans le développement de véhicules hybrides à destination des marchés chinois et sud-coréen. Le Français utilisera le nouveau système de Geely pour les véhicules hybrides afin de développer des modèles sous la marque Renault. Selon deux sources de Reuters ayant connaissance des discussions et des documents consultés par l'agence, la future entreprise utiliserait les technologies, les chaînes d'approvisionnement et les usines de Geely pour produire des véhicules Renault, tandis que le Français se chargerait des ventes et du marketing. Les deux partenaires étudieraient également une possible entreprise commune en Corée du Sud pour y commercialiser les véhicules hybrides de Geely, alors que Renault est implanté dans ce pays depuis plus de deux décennies.

* Safran et Airbus reperdent 1 à 2%.

Le recul des cours du pétrole influence TotalEnergies, TechnipFMC ou Vallourec en baisse de 1 à 2%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2021

Au cours du premier semestre 2021, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Altheora, s'est établi à 17,1 ME...

Publié le 23/09/2021

DOLFINES, expert dans les projets d'ingénierie et de services sur le marché des énergies traditionnelles depuis plus de 20 ans, a finalisé...

Publié le 23/09/2021

Pour le premier semestre de l'exercice 2021, Wedia a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 8,1 ME, en progression de 9% par rapport au premier...

Publié le 23/09/2021

Le chiffre d'affaires de Hiolle Industries du 1er semestre de plus de 46...

Publié le 23/09/2021

Le Conseil d'Administration de Financière Moncey, réuni le 23 septembre 2021, a arrêté les comptes du premier semestre 2021...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne