Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 073.35 PTS
+3.23 %
6 117.00
+4.16 %
SBF 120 PTS
4 700.76
+3.09 %
DAX PTS
13 118.13
+1.59 %
Dow Jones PTS
31 500.68
+2.68 %
12 105.85
+3.49 %
1.055
+0. %

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa chute en se rapprochant des 6.000 points

| Boursier | 1614 | 4.86 par 7 internautes

Un CAC40 qui abandonne désormais près de 15% depuis le début de l'année

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa chute en se rapprochant des 6.000 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Loin de rebondir après déjà 4 séances précédentes dans le rouge, le CAC40 continue de s'enfoncer ce lundi en reculant de plus de 2% en fin de matinée. Les 6.000 points se rapprochent ainsi à grand pas, autour de 6.050 points actuellement. Un CAC40 qui abandonne désormais près de 15% depuis le début de l'année.

Vendredi, la Bourse de New York a plongé dans le rouge vif après la publication d'un taux d'inflation de 8,6% sur un an en mai aux Etats-Unis, alors que les marchés tablaient sur une stabilisation autour de 8,3%... Les rendements obligataires se sont encore tendus dans l'anticipation de hausses de taux de la Fed et de la BCE, le "10 ans" américain s'affichant désormais à 3,25%. La confiance des consommateurs américains a plongé en juin, faisant craindre une récession à venir. Les investisseurs ont donc reçu un double choc avec une accélération de l'inflation aux Etats-Unis, et un plongeon du moral des consommateurs américains, qui s'inquiètent de l'envolée des prix, notamment des carburants, qui sont à des niveaux record, à plus de 5$ pour un gallon d'essence.

Dans la zone euro, le rendement du Bund allemand à 10 ans a bondi à 1,56%, de retour au plus haut depuis avril 2014, il y a plus de 8 ans ! Pour rappel, le "10 ans" allemand pointait en terrain négatif, à -0,18% fin décembre 2021, tandis que le "10 ans" américain était à 1,5% et le "2 ans" à seulement 0,74%. En France, l'OAT 10 ans vient de pulvériser les 2%, à 2,17% en matinée.

VALEURS EN HAUSSE

* Plus forte hausse du CAC40, Thales gagne 2% à 114 euros. Le Premier ministre australien Anthony Albanese a annoncé ce week-end que son gouvernement avait conclu un accord de 555 millions d'euros avec Naval Group, filiale de Thales, après la rupture unilatérale en septembre dernier par le gouvernement australien d'un contrat portant sur la livraison de 12 sous-marins français. "Il s'agit d'un règlement juste et équitable", a déclaré Anthony Albanese lors d'une conférence de presse.

* Orange résiste à la nouvelle forte pression baissière sur les marchés ce lundi avec un titre qui avance de 0,5% à 10,85 euros. L'opérateur télécoms est soutenu par une note de Bernstein qui a rehaussé à 'surperformer' sa recommandation sur la valeur en visant 13 euros. Le marché est majoritairement positif sur le dossier puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 18 analystes sont à l''achat', 7 sont à 'conserver' et 3 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 12,65 euros.

* KKO International gagne 2% à 0,15 euro environ dans un volume fourni, alors que le groupe a rappelé avoir investi en plantations de teck dès 2013 et régulièrement augmenté la quantité de tecks, qui ressort à ce jour à environ 165.000 arbres. Il s'agit d'un élément essentiel de l'inventaire biologique de la société, qui estime que sur la base des niveaux de stocks actuels et conformément aux normes IFRS, ce teck a connu une hausse de près de 3 millions d'euros de valorisation, passant de 1,7 à 4,7 ME. L'inventaire biologique global incluant cacao et teck est quant à lui passé de 8 à 11 millions d'euros. KKO juge que dans les années à venir, la valeur des actifs en teck de la société est amenée à s'améliorer de manière exponentielle. Le groupe a par ailleurs pour objectif a minima de doubler la quantité de tecks plantés pour atteindre un parc de 500.000 arbres au cours des cinq prochaines années.

VALEURS EN BAISSE

* Atos trébuche de 10% à 18,9 euros. A la veille de la présentation du nouveau plan stratégique de l'entreprise de services du numérique, 'BFM Business' croit savoir que le groupe désormais dirigé par Rodolphe Belmer annoncera " l'isolation " de ses activités de services informatique dans une entité juridique distincte. "Cette nouvelle société, qui restera logée dans Atos, disposera d'une gouvernance et d'un bilan à part, afin de la gérer en autonomie", souligne le site d'informations. "L'autonomie des services informatiques est une étape vers leur vente à terme", explique à BFM un bon connaisseur d'Atos. "Mais les garder permet aussi d'éloigner les prédateurs qui n'en voulaient pas". L'entité, qui regroupe la gestion de parcs informatiques pour les entreprises ainsi que les data centers d'Atos, plombe depuis de longs mois les résultats de la société et est notamment à l'origine de ses deux derniers avertissements sur résultats. Cette sorte de scission de ces activités résulterait d'un compromis entre le directeur général et son conseil d'administration, hostile aux mesures plus radicales présentées par Rodolphe Belmer.

* Elior plonge de 13% à 2,46 euros dans un contexte marqué par de vives inquiétudes concernant l'inflation et la hausse des taux d'intérêt qui affectent un groupe toujours à la recherche d'un nouveau DG après le départ inattendu de Philippe Guillemot. "L'inflation suscite des inquiétudes et la hausse des taux d'intérêt aura également un impact" sur Elior, explique à 'Bloomberg' Florent Thy-Tine, analyste chez Midcap Partners. Le départ de l'ancien DG, annoncé le 1er mars, ajoute une incertitude supplémentaire pour une entreprise de restauration collective qui ne s'est pas complètement remise de la pandémie.

* Valneva s'effondre de 26% à 7,7 euros alors que l'accord avec Bruxelles autour de son vaccin contre la Covid-19 a clairement du plomb dans l'aile. Après avoir reçu l'avis d'intention de la Commission européenne de résilier l'accord de fourniture de son vaccin inactivé contre la Covid-19, Valneva a soumis "un plan de remédiation qui est en discussion auprès de la Commission et des États membres participants".

* TotalEnergies résiste avec une baisse limitée de 0,4% à 54,3 euros après son récent parcours dans le sillage de la flambée du baril de pétrole, tandis que le Brent consolide sur la barre des 120$ ce lundi. A l'issue d'un processus d'appel d'offres relatif à la sélection des partenaires pour le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) North Field East (NFE), TotalEnergies a obtenu une participation de 25% dans une nouvelle joint-venture (JV), aux côtés de la compagnie nationale QatarEnergy (75 %). Cette JV détiendra 25% dans le projet NFE de 32 millions de tonnes par an de GNL (Mtpa), équivalent à un train de 8 Mtpa.

* Les valeurs bancaires continuent à souffrir : Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas font partie des plus fortes baisses du CAC40 sur des replis d'environ 4%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
7 avis
Note moyenne : 4.86
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE

WINCHARTS OFFERT*

Anticipez la tendance avec le logiciel d'analyse graphique Wincharts !

Soit 120€ d'économie / an*
Code Offre : WIN22

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère ouverture de compte Bourse Direct avant le 30 juin 2022 inclus.

Je profite de l'offre

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/06/2022

Les marchés actions européens rebondissent, soutenus par le regain d'optimisme de Wall Street, attendu en hausse à l'ouverture. Sur le marché des taux, c'est l'accalmie. Le rendement du 10…

Publié le 24/06/2022

Le CAC40 relève la tête ce vendredi pour terminer la semaine dans le vert après deux séances de baisse...

Publié le 24/06/2022

Le CAC40 va tenter de relever la tête ce vendredi pour terminer la semaine dans le vert après deux séances de baisse...

Publié le 24/06/2022

5.918,26 points

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/06/2022

Les marchés actions européens ont rebondi après deux séances consécutives de baisse, soutenus par Wall Street. La perception des investisseurs sur la politique monétaire de la Fed s’est…

Publié le 24/06/2022

14h30 aux Etats-UnisCommandes de biens durables en mai16h00 aux Etats-UnisPromesses de ventes immobilières en maisource : AOF

Publié le 24/06/2022

FedEx bondit de 7,59% à 244,20 dollars, ce qui lui permet de figurer parmi les principales progressions de l’indice S&P 500. Le géant américain de la messagerie bénéficie de la présentation…

Publié le 24/06/2022

Nexity gagne 2,10% à 25,28 euros, surperformant les autres valeurs du secteur immobilier au lendemain de l'annonce de la prise de contrôle du groupe Angelotti, spécialiste de l’aménagement et de…

Publié le 24/06/2022

Compagnie des Alpes campe sur les 14,75 euros ce vendredi, alors que le groupe a conclu, le 23 juin, un nouveau contrat de crédit renouvelable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne