Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 566.79 PTS
-
5 553.5
-
SBF 120 PTS
4 401.42
-
DAX PTS
13 286.57
-
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.192
+0.14 %

Mi-séance Paris : le CAC40 piétine autour des 5.500 points

| Boursier | 528 | Aucun vote sur cette news

La bourse de Paris commence à manquer de nouveaux catalyseurs

Mi-séance Paris : le CAC40 piétine autour des 5.500 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Comme hier, le CAC40 grappille encore un peu de terrain et se rapproche des 5.500 points. En hausse de 0,2% en fin de matinée, la bourse de Paris manque toutefois de nouveaux catalyseurs après le gros rattrapage déjà effectué, en particulier pour les valeurs les plus exposées aux conséquences économiques de la crise sanitaire.

Wall Street est attendu pour l'heure pratiquement stable avant bourse ce mercredi, après sa consolidation légère de la veille. Les marchés peuvent toujours compter sur la Fed de Jerome Powell. S'exprimant au Bay Area Council Business Hall of Fame, Powell a ainsi indiqué que le temps n'était pas encore venu, et ne le serait pas de sitôt, pour une levée des outils d'urgence de la Réserve fédérale. Le dirigeant a ajouté que la Fed ne réfléchirait à une normalisation de son bilan qu'après beaucoup de nouveaux progrès sur les fronts de l'inflation et de l'emploi.

VALEURS EN HAUSSE

* Renault (+1,3% à 30,3 euros) s'est démarqué en Europe avec des ventes en légère hausse de 0,2% le mois passé (+0,7% pour la seule marque au losange). Le marché automobile européen est retombé en territoire négatif en octobre, après avoir progressé pour la première fois de l'année le mois précédent. Les immatriculations de voitures neuves ont ainsi diminué de 7,8%, à 953.615 unités.

* La Scor gagne 2,4% à 29,5 euros, le titre du réassureur s'offre une quatrième séance consécutive dans le vert. La valeur est soutenue par une note de RBC qui est passé à 'surperformer' sur le dossier en portant son objectif de 28 à 37 euros. Les analystes sont clairement positifs sur l'action puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 16 recommandent désormais d''acheter' le titre, 5 sont à 'conserver' et aucun n'est signalé à la vente. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 31,49 euros.

* Ubisoft bondit de 4,5% à 83 euros, dopé par le lancement historique d''Assassin's Creed Valhalla'. L'éditeur de jeux vidéo a en effet écoulé, lors de sa première semaine, plus d'exemplaires du dernier opus d'Assassin's Creed que tout autre épisode de la saga. Assassin's Creed Valhalla est même devenu le meilleur lancement PC de l'histoire d'Ubisoft !

* En tête du CAC40, Alstom gagne 3% à 42,5 euros. La période de souscription à l'augmentation de capital débutera demain et sera ouverte jusqu'au 30 novembre 2020 inclus.

VALEURS EN BAISSE

* Thales (-2,2% à 78,3 euros) a remporté un contrat à 1,5 milliard d'euros pour la fourniture de systèmes de combat à bord des futures frégates de la marine allemande.

* Air France KLM cède 1,5% à 4,28 euros. Ce n'est pas un secret, la compagnie aura besoin de renforcer son bilan pour faire face à la crise actuelle et à une reprise qui tarde à se matérialiser avec les nouvelles vagues de Covid-19 à travers le monde. Malgré les milliards de prêts garantis déjà obtenus auprès des gouvernements français et néerlandais, le transporteur réfléchirait à lever 6 milliards d'euros supplémentaires. Selon les informations du 'Monde', la recapitalisation d'Air France-KLM pourrait se faire en deux étapes. Dans un premier temps, la France et les Pays-Bas apporteraient respectivement 3 et 1 MdE d'ici la fin de l'année, puis 2 MdsE additionnels seraient levées sur les marchés au cours du premier trimestre 2021. L'opération pourrait prendre différentes formes : une augmentation de capital est évoquée tout comme l'émission de prêts dits "hybrides" ou d'"obligations perpétuelles" qui sont remboursables à la discrétion de l'emprunteur, bien que celui-ci doive payer des taux d'intérêt élevés. Quoi qu'il en soit, l'appel au marché viserait à maintenir l'équilibre existant entre les actionnaires et à éviter la nationalisation. Réagissant à cette information, le ministère français des finances a déclaré : "Air France n'a pas besoin de liquidités à court terme". Ce dernier ajoutant que la France et les Pays-Bas étudient les meilleurs moyens d'avoir une structure de bilan suffisamment solide pour Air France-KLM.

* Toujours dans l'aéronautique, Safran et Airbus reperdent un peu plus de 2%, parmi les plus fortes baisses du CAC40.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

En investissant dans 2 centrales solaires en autoconsommation, le groupe Mersen souhaite réduire sa facture énergétique et sa dépendance au réseau électrique...

Publié le 26/11/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une augmentation du nombre d'actions Total SE détenues à titre de collatéral...

Publié le 26/11/2020

La boutique LDLC de Besançon dispose d'un atelier permettant la réparation et le montage des ordinateurs...

Publié le 26/11/2020

I.CERAM collabore avec le Pr. Schmitto du Centre Hospitalo-Universitaire de Hanovre

Publié le 26/11/2020

Chez Miliboo, le 2ème trimestre 2020-2021 confirme la dynamique de croissance soutenue engagée au 1er trimestre, dans un contexte toujours favorable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne