Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 534.52 PTS
-0.69 %
7 561.00
-0.66 %
SBF 120 PTS
5 702.80
-0.8 %
DAX PTS
18 171.93
-1. %
Dow Jones PTS
40 287.53
-0.93 %
19 522.62
-0.93 %
1.088
+0. %

Mi-séance Paris : le CAC40 parvient à rebondir au-dessus des 7.500 points

| Boursier | 485 | Aucun vote sur cette news

Sur le marché obligataire, le rendement de l'OAT 10 ans continue à se détendre sous les 3,20%

Mi-séance Paris : le CAC40 parvient à rebondir au-dessus des 7.500 points
Credits Euronext

LA TENDANCE

Après trois séances consécutives de repli et un début de journée hésitant, le CAC40 rebondit de plus de 0,8% en fin de matinée autour de 7.575 points. Plombé par la situation politique dans l'Hexagone, le marché parisien était retombé hier sur ses plus bas niveaux depuis la dissolution de l'Assemblée nationale sous les 7.500 points.

Après l'arrivée, surprise, de la coalition de gauche en tête du second tour des législatives, la formation d'un gouvernement apparaît de plus en plus compliquée. Compte tenu de l'état des finances publiques, les opérateurs s'inquiètent d'une potentielle dégradation de ces dernières. Craintes partagées par les agences de notation comme l'illustre l'avertissement de Moody's hier.

Sur le marché obligataire, le rendement de l'OAT 10 ans continue quand même à se détendre sous les 3,20% et le spread avec les taux allemands se maintient autour de 66 points de base, contre un écart de près de 85 points dans les jours qui avaient suivi l'annonce de la dissolution. Depuis cette date (9 juin), le CAC40 est toujours en baisse de plus de 5%.

Pendant ce temps, Wall Street continue à aligner les records. L'actualité du jour sera d'ailleurs encore principalement américaine avec une nouvelle intervention de Jerome Powell devant le Congrès. Devant la Commission bancaire du Sénat, le dirigeant a indiqué hier que l'économie a fait des progrès considérables vers l'objectif d'inflation de 2% fixé par la Réserve fédérale, tandis que les conditions du marché du travail se sont refroidies tout en restant solides. Ce ralentissement du marché de l'emploi a accru la pression sur les responsables de la Fed pour qu'ils commencent à assouplir leur politique. Selon le baromètre Fedwatch, les investisseurs tablent désormais à 70% sur une baisse d'un quart de point des taux d'intérêt lors de la réunion du 18 septembre.

VALEURS EN HAUSSE

* Hoffmann Green Cement (+4,4% à presque 10 euros) a annoncé la signature d'un contrat de licences structurant d'une durée de 30 ans aux Etats-Unis. Après une série de tests concluants et plusieurs mois de discussion, le groupe a conclu un contrat de licences avec Hoffmann Green USA donc les actionnaires sont Olivier Ducimetière-Monod et son associé Francis Beauvallet. En échange du transfert industriel et technologique ainsi que de l'exclusivité sur des premiers états américains, Hoffmann Green percevra un premier droit d'entrée de 2 ME ainsi que des royalties annuelles fixes et variables basées sur le chiffre d'affaires généré par la commercialisation des ciments Hoffmann. Ce contrat offre également au partenaire la possibilité de sous-licencier les unités Hoffmann dans les états ciblés. Cette option représente un levier de croissance supplémentaire pour Hoffmann, permettant de générer davantage de royalties et d'étendre la vente de ses premix aux sous-licenciés.

* Vallourec gagne 0,5% à 14,5 euros. Faisant suite à un appel d'offres, le groupe s'est vu attribué un contrat par TotalEnergies pour la fourniture de près de 5.000 tonnes de tubes OCTG et des services associés, à destination du projet en eaux profondes Kaminho sur le bloc 20 à 100 km au large des côtes angolaises. Aucun détail financier n'a filtré.

* Stellantis et Renault évoluent en légère hausse malgré l'avertissement de Volkswagen. Le constructeur allemand a abaissé ses perspectives de marge pour l'ensemble de l'année, citant des coûts, notamment ceux liés à une éventuelle fermeture de l'usine Audi en Belgique. Il table désormais sur une marge opérationnelle comprise entre 6,5 et 7%, contre 7 à 7,5% auparavant. Les coûts supplémentaires pesant sur les résultats de cette année devraient s'élever à 2,6 milliards d'euros. La direction d'Audi est en discussion avec le gouvernement belge sur l'avenir de son usine de Bruxelles, qui fabrique uniquement le modèle Q8 e-tron. Elle a annoncé en mars qu'elle prendrait une décision d'ici la fin de l'année.

* Alstom s'adjuge plus de 3% à 16,5 euros. Le géant du ferroviaire a signé un accord-cadre en Allemagne avec Hamburger Hochbahn AG d'une valeur de 2,8 milliards d'euros. Le contrat porte sur la livraison de 374 nouvelles rames de métro, pour un fonctionnement entièrement automatisé ou semi-automatisé. Alstom équipera également la nouvelle ligne de métro U5, longue de 25 km et entièrement automatisée, du système CBTC innovant. La première commande passée au titre de cet accord-cadre comprend 48 rames de métro et l'équipement CBTC pour la première section de la ligne U5, incluant cinq des 23 nouvelles stations de métro. Le montant de cette première commande s'élève à environ 670 millions d'euros.

* Airbus gagne 1,3% à 133,6 euros. Le Royaume d'Arabie Saoudite a commandé quatre Airbus A330 Multi Role Tanker Transport (MRTT) supplémentaires pour la Royal Saudi Arabia Air Force (RSAF). Les avions entreront en service et rejoindront la RSAF en 2027 pour effectuer des missions de ravitaillement en vol et de transport. "Cette nouvelle commande démontre le haut niveau de satisfaction des clients à l'égard de l'A330 MRTT", a déclaré Jean-Brice Dumont, chez Airbus Defence and Space. " Il s'agit du troisième contrat signé par l'Arabie Saoudite pour l'A330 MRTT, ce qui fait de RSAF, l'un des plus grands opérateurs MRTT au monde". Le contrat comprend également un ensemble de services de soutien logistique comprenant des pièces de rechange, des services de formation et d'assistance pour les quatre nouveaux avions.

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisses significatives parmi les valeurs du CAC40. Seules Kering et Michelin évoluent sensiblement dans le rouge.

* Implanet (-9% à 0,1 euro) a fait part d'un chiffre d'affaires de 4,1 ME pour le premier semestre 2024, en baisse de 4% par rapport au premier semestre 2023. L'activité Rachis a enregistré sur la période un chiffre d'affaires de 3,64 ME. L'activité en France enregistre une croissance de 16% avec un chiffre d'affaires semestriel de 2,07 ME. Aux États-Unis, le chiffre d'affaires est de seulement 0,48 ME pour cette période contre 0,82 ME sur le premier semestre 2023. L'activité reste impactée par la réorganisation de la direction commerciale sur cette zone, engagée au cours du quatrième trimestre 2023 à la suite des mauvaises performances enregistrées.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 13 juillet 2024 au vendredi 19 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2024

Le faible rebond de la veille (+0,21%) a été largement effacé avec une baisse de 0,69% pour le CAC40...

Publié le 19/07/2024

Les marchés actions européens sont plongés dans le rouge. Cette séance de vendredi, nourrie par de nombreux résultats d'entreprises, est également marquée par une panne informatique mondiale de…

Publié le 19/07/2024

La séance est marquée par les chutes des actions Sopra Steria et Sartorius Stedim

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2024

La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, les investisseurs étant restés à l'écart des grandes capitalisations.

Publié le 19/07/2024

Après trois séances consécutives de baisse, la Bourse de Paris s’est modestement ressaisie. 

Publié le 19/07/2024

AST Groupe a demandé à Euronext de suspendre la cotation de son titre admis sur le marché Euronext Growth d'Euronext Paris à compter du lundi 22 juillet 2024 avant ouverture de la Bourse, dans…

Publié le 19/07/2024

Orapi enregistre sur le second trimestre 2024 un chiffre d’affaires de 57,7 millions d'euros contre 59,7 millions d'euros il y a un an, soit un repli de 3,4% à périmètre courant, qui intègre…

Publié le 19/07/2024

Publication du chiffre d’affaires T2 2024 Après avoir communiqué sur des chiffres en retrait en organique au premier trimestre, Kumulus Vape enchaîne sur un deuxième…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne