Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 298.64 PTS
+0.73 %
6 305.0
+1.33 %
SBF 120 PTS
4 900.80
+0.73 %
DAX PTS
14 007.93
+0.63 %
Dow Jones PTS
32 120.28
+0.6 %
11 943.93
+1.48 %
1.069
+0.11 %

Mi-séance Paris : le CAC40 ne s'éloigne pas des 6.500 points

| Boursier | 672 | Aucun vote sur cette news

Les grandes banques lancent ce mercredi à Wall Street la saison des résultats du premier trimestre.

Mi-séance Paris : le CAC40 ne s'éloigne pas des 6.500 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Encore beaucoup d'hésitations ce mercredi sur les marchés financiers après plusieurs séances volatiles sur fond de résurgence de l'inflation qui se confirme jour après jour... Le CAC40 perd environ 0,5% en fin de matinée en revenant dans la zone des 6.500 points.

Malgré une tentative de rebond, la Bourse de New York a aussi cédé hier soir au doute, après l'annonce d'une inflation de 8,5% aux Etats-Unis en mars. Les gains initiaux des indices se sont envolés et le pétrole est reparti à la hausse (105 dollars le Brent), la Chine ayant annoncé la levée de certaines restrictions liées au Covid-19. A Paris, les premières publications des résultats trimestriels commencent à tomber avec LVMH qui a présenté un chiffre d'affaires en croissance de 29% par rapport à la même période de 2021.

Les grandes banques lancent ce mercredi à Wall Street la saison des résultats du premier trimestre. L'indice S&P 500 Bank a pris du retard sur le marché au sens large d'environ 12,5% depuis fin février, l'inversion de la courbe alimentant les craintes de récession. La série de publications du jour comprend notamment JP Morgan Chase et BlackRock.

VALEURS EN HAUSSE

* TotalEnergies fait partie des plus fortes hausses du CAC40 sur un gain de 1,5%.

* Thales gagne encore 1,7% à 127 euros. Barclays avait relevé hier son objectif de cours à 137 euros, contre 110 euros auparavant.

* Ekinops bondit de 7% à 7 euros après avoir fait état d'une croissance de 20% au premier trimestre avec des revenus de 27,8 ME. A taux de change et périmètre constants, le chiffre d'affaires ressort en croissance organique de +16%. Après une année 2021 particulièrement dynamique, Ekinops a parfaitement débuté l'exercice 2022 avec une demande particulièrement élevée. Le management demeure néanmoins vigilant alors que la crise des composants fait rage et devrait demeurer fortement présente au cours des trimestres à venir.

* Après sa correction d'hier, bioMerieux reprend 2,3% à 95,3 euros, alors qu'Invest Securities a ajusté le curseur de 116 à 119 euros avec un avis à l'achat.

* Mauna Kea Technologies (+12%) bénéficie d'une nouvelle autorisation 510(k) de la FDA américaine pour l'utilisation de la plateforme Cellvizio 100 Series, la première du genre, avec un marqueur moléculaire pour la visualisation in vivo en temps réel pendant des procédures endoscopiques, laparoscopiques et par aiguille.

VALEURS EN BAISSE

* LVMH cède 1% à 625 euros. Le numéro un mondial du luxe a fait état, au titre de son premier trimestre 2022, de ventes de 18 milliards d'euros, en croissance de 29% (+23% en organique contre un consensus de 17%). A l'exception des Vins et Spiritueux, toujours confronté à des contraintes d'approvisionnements, toutes les activités réalisent une croissance à deux chiffres. L'activité Mode & Maroquinerie, le pôle phare du groupe, a enregistré une croissance organique de 30% (9,12 MdsE).

* Kering et Hermès reculent aussi de 2 à 3%.

* Les deux grands groupes de spiritueux cotés à Paris sont sous pression en matinée avec une baisse de près de 6% pour Rémy Cointreau et un repli marqué de 3% pour Pernod Ricard. Le secteur est pénalisé par la publication trimestrielle de LVMH. Si le numéro un mondial du luxe a encore une fois dépassé toutes les attentes, la performance de sa division 'Vins et Spiritueux' a relativement 'déçu'. Jefferies parle par exemple d'un "démarrage en douceur" de l'année. Les volumes de cognac ont chuté, reflétant à la fois des contraintes d'approvisionnement sur le segment et l'effet en Chine tant du calendrier du Nouvel An que des difficultés apparues en mars et liées à la situation sanitaire. Bien que cela puisse peser sur le sentiment à court terme sur les groupes de spiritueux, "nous n'extrapolerions pas ces tendances", souligne toutefois l'analyste.

* Le Crédit Agricole évolue en légère baisse (-0,6% à 9,85 euros) et résiste ainsi plutôt bien à deux dégradations d'analyste. Barclays a tout d'abord ramené sa recommandation sur le dossier à 'pondération en ligne' avec 14,1 euros dans le viseur, contre 16,6 euros précédemment. Morgan Stanley a de son côté dégradé le titre à 'sous-pondérer' tout en réduisant sa cible de 12 à 11,5 euros.

* Teleperformance recule de 1,7% à 328,7 euros ce mercredi, malgré la Deutsche Bank qui a revalorisé le groupe de 404 à 425 euros en restant à l'achat.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/05/2022

Les actionnaires de Haulotte Goup ont approuvé l'ensemble des résolutions (à l'exception de la 19ème résolution relative à la délégation à consentir...

Publié le 25/05/2022

A la suite des annonces faites par la société Pierre & Vacances le 10 mars 2022, puis le 22 avril quant à l'avancement du processus de restructuration...

Publié le 25/05/2022

Grupo Carrefour Brasil a conclu un accord avec Advent International et Walmart en vue de l'acquisition de Grupo BIG Brasil SA, troisième acteur de la...

Publié le 25/05/2022

Signature du protocole d'investissement et apport d'un bloc de contrôle par Pléiade Investissement à New Gen Holding qui conduira au projet d'offre...

Publié le 25/05/2022

Sur le premier semestre 2021/2022, le chiffre d'affaires de Derichebourg s'élève à 2,5 MdsE, en progression de 54% par rapport à l'exercice précédent...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne