En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 296.50
-1.97 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 079.02
-0.87 %
7 338.99
-1.45 %
1.134
+0.01 %

Mi-séance Paris : le CAC40 ne s'éloigne pas des 5.360 points

| Boursier | 678 | Aucun vote sur cette news

Le groupe de luxe LVMH a lancé la saison des publications trimestrielles

Mi-séance Paris : le CAC40 ne s'éloigne pas des 5.360 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les séances se suivent et se ressemblent pour ce qui est des variations du CAC40 : infimes. L'indice parisien navigue toujours autour de 5.360 points, en légère baisse de 0,1% ce mardi midi après avoir perdu 0,11% hier. Le palmarès n'est guère plus animé mais voit quand même figurer LVMH parmi les plus fortes hausses. Le groupe de luxe a lancé la saison des publications trimestrielles avec des ventes toujours aussi solides pour les trois derniers mois. L'affaire catalane continue de ne pas inquiéter les marchés, l'Ibex madrilène cédant quelques points à peine, après sa hausse d'hier, alors que la proclamation unilatérale de l'indépendance pourrait être prononcée aujourd'hui. Les investisseurs pensent que des modalités souples et des médiations pourraient atténuer le choc d'une séparation qui, dans l'immédiat, peut aboutir au retrait brutal de la Catalogne de la zone Euro.

VALEURS EN HAUSSE

* LVMH (+2% à 237 euros) a dégagé une croissance organique de 12% au 3ème trimestre 2017, pour un consensus à 9,1%. Si le luxe poursuit sa forte hausse, le Cognac Hennessy a souffert au 3ème trimestre à cause de soucis d'approvisionnement. Le groupe vise toujours une croissance supérieure à celle de son secteur cette année.

* Kering profite de cette solide publication pour gagner 1,5% à 349,5 euros.

* Carrefour progresse de 1,8% à 17,14 euros. Le rebond du titre est alimenté par une note de Natixis, dont l'opinion sur le dossier est rehaussée de "neutre" à "achat", pour un objectif de cours inchangé à 21 euros.

* Mauna Kea (+6% à 2,76 euros) a obtenu le marquage CE pour l'utilisation des minisondes Confocales CelioFlex UHD avec Cellvizio lors de procédures de chirurgie robotisée.

VALEURS EN BAISSE

* Quatrième séance de baisse pour Airbus (-1% à 78,65 euros), pénalisé par les enquêtes anti-corruption menées en France et au Royaume-Uni.

* Vivendi(-0,15% à 21,25 euros) : retour de la double rumeur. Le ministre transalpin de l'Industrie a estimé que le gouvernement a des arguments pour utiliser ses prérogatives spéciales sur la filiale de câbles sous-marins de Telecom Italia, Sparkle. Par ailleurs, la presse continue à faire état de tractations en cours entre Vivendi et Fininvest pour solder le contentieux Mediaset.

* TF1 recule de de 2,3% à 13 euros. Exane BNP Paribas a dégradé la valeur de 'surperformance' à 'neutre' tout en augmentant son objectif de 12,6 à 13,8 euros.

* Nokia (-0,3% à 5,07 euros) : le Finlandais va licencier environ 310 des 1.090 salariés de sa filiale Nokia Technologies, principalement en Finlande, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

* Dassault Aviation (-3,5% à 1327 euros) : le Falcon 5X devrait encore connaître un retard supplémentaire à cause d'un nouveau souci sur le moteur Silvercrest de Safran. Les livraisons de 2020 pourraient être compromises.

* Safran cède 0,9% à 85,88 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

Nouveau rebondissement sur le dossier

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom