En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 260.64 PTS
-
5 253.00
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 158.74
-
DAX PTS
11 346.65
-
Dowjones PTS
25 516.83
+0.06 %
7 316.96
+0.00 %
1.130
-0.06 %

Mi-séance Paris : le CAC40 en mode pause

| Boursier | 529 | Aucun vote sur cette news

PSA Groupe recule malgré un résultat opérationnel record

Mi-séance Paris : le CAC40 en mode pause
Credits Reuters

LA TENDANCE

L'heure de la pause a sonné en bourse, alors que les marchés financiers sont récemment remontés, principalement sur fond d'espoirs du règlement du dossier commercial sino-américain, entretenus par Donald Trump. Le CAC40 redonne 0,3% à 5.216 points en fin de matinée après avoir glissé sous les 5.200 points un peu plus tôt. Le dossier du Brexit s'invite de nouveau à la 'Une', alors que le scénario pourrait pencher en faveur d'un nouveau référendum depuis que les travaillistes, emmenés par J. Corbyn, semblent se rallier à cette possibilité face à la complexité de la situation en Grande-Bretagne... En Asie, l'heure était aussi à la pause ce matin avec des replis de 0,5% à 0,7% à Tokyo, Shanghai, Singapour ou Hong Kong. L'annonce du report de la hausse des droits de douane qui menaçait la Chine, bien qu'anticipée depuis déjà plusieurs jours, avait en particulier soutenu la bourse de Shanghai lundi (+5,6%).

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, TechnipFMC gagne 1,9% à 20,7 euros. Berenberg a débuté le suivi à l'achat, avec un objectif fixé à 26 euros.

* LafargeHolcim progresse de 1,5%. Le Crédit Suisse a débuté le suivi du cimentier avec un conseil 'surperformer' et un cours cible de 64 francs suisses. Le courtier base sa vision positive sur le potentiel significatif d'amélioration des marges et des rendements découlant de la remise en question du business-modèle par la nouvelle direction, sur la valorisation attrayante et sur le rendement du dividende de 4,1% pour 2018.

* GenSight Biologics (+18% à 2,46 euros) a réalisé une augmentation de capital de 8 millions d'euros entièrement souscrite par Sofinnova Crossover I SLP (Sofinnova).

* Enertime gagne 22% à 1,8 euro. Le leader français des machines thermodynamiques industrielles pour la transition énergétique, travaillant en consortium avec la société thaï Ensys, a reçu une commande pour la fourniture d'un système de production d'électricité à technologie ORC destiné à récupérer la chaleur perdue de la nouvelle usine de verre plat de la société Bangkok Glass à Kabin Buri dans la Province de Prachinburi en Thaïlande. Le projet de plus de 4 ME est à réaliser en 15 mois pour une mise en service en mai 2020. Enertime et Ensys exploiteront ensuite l'ORC pour le compte du client dans le cadre d'un contrat d'exploitation et de maintenance.

* Bénéteau gagne 1,7% à 10,76 euros, soutenu par ses rachats d'actions.

VALEURS EN BAISSE

* PSA Groupe recule de 3% à 22,1 euros. Le groupe a annoncé un résultat opérationnel courant 2018 en hausse de 43% à 5,68 MdsE, soit un niveau record. La marge opérationnelle courante s'inscrit à +1,3 pt, soit 7,7% avec une marge de la division automobile de 7,6%. PSA a annoncé globalement des résultats portés par l'apport de ses nouveaux modèles et par Opel. Le constructeur a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 74,027 milliards d'euros, en hausse de 18,9%, et un bénéfice net part du groupe en hausse de 47%, à 2,827 milliards d'euros. Le consensus de place anticipait un résultat opérationnel à 5,59 MdsE. Abordant la deuxième phase de son plan stratégique "Push to pass", PSA s'est fixé pour objectif à moyen terme une marge opérationnelle courante pour la division automobile supérieure à 4,5% pour la période 2019-2021, une prévision qui inclut les nouvelles marques Opel et Vauxhall. De quoi réhausser l'objectif du groupe, le management soulignant que 4,5% constitue désormais un plancher dans le pire des scénarios macroéconomiques, dont celui d'un Brexit sans accord... Morgan Stanley (à 'sous-pondérer') estime que les marges risquent d'atteindre un pic alors que la demande européenne est au plus haut, région dans laquelle le groupe réalise 86% de ses ventes. En outre, les prévisions pour la période 2019-2021 apparaissent "encore très prudentes" avec un objectif de marge supérieure à 4,5% "non pertinent par rapport à la performance actuelle", bien supérieure à ce niveau.

* Sanofi (-0,2%) et Regeneron Pharmaceuticals sont en profond désaccord avec certains aspects du verdict rendu par un jury du Tribunal du District du Delaware confirmant la validité de 3 des 5 brevets américains d'Amgen relatifs aux anticorps ciblant PCSK9 (proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9). Le jury a convenu avec Sanofi et Regeneron de 2 des 5 réclamations alléguées, concluant qu'elles étaient invalides en raison de l'absence de description écrite. Ce verdict n'a pas d'impact sur l'accès au Praluent (alirocumab) pour les médecins et les patients des États-Unis. Sanofi et Regeneron ont l'intention de déposer dans les prochains mois des requêtes en annulation du verdict (post-trial motions) auprès du Tribunal du District afin de renverser le verdict du jury et d'obtenir aussi la tenue d'un nouveau procès. De plus, si nécessaire, les entreprises prévoient de faire appel devant la Cour d'appel américaine du circuit fédéral. Dans l'intervalle, un procès en dommages et intérêts débutera le 25 février 2019. Le 8 février 2019, le Tribunal de District a rejeté les allégations de contrefaçon délibérée (willful infringement) d'Amgen.

* AccorHotels (-0,7%) a annoncé la mise en place d'un programme de Titres de Créances Négociables à Court Terme (NEU CP) d'un montant maximal de 500 millions d'euros Avec ce programme, le groupe hôtelier affirmer diversifier ses sources de financement et optimiser le coût moyen de sa dette. Le groupe pourra émettre des titres de créances d'une maturité comprise entre 1 jour et 1 année pour un montant maximal de 500 ME. Le produit de ces émissions sera dédié au financement des besoins généraux à court terme.

* Société Générale cède 1,4% à 25,7 euros. Jefferies a dégradé la banque d'"achat" à "conserver", en ne visant plus que 25 euros contre 41,9 euros précédemment.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/03/2019

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 25/03/2019

AXA franchit une étape importante dans le cadre de sa transformation. La participation minoritaire conservée par AXA dans EQH sera déconsolidée et comptabilisée par mise en équivalence...

Publié le 25/03/2019

La firme à la pomme a présenté lundi son offre de vidéo à la demande, ainsi qu'une carte bancaire Apple, et des services d'abonnement à de l'information et à des jeux vidéo.

Publié le 25/03/2019

Ce nouveau rapport de KuppingerCole Analysts supporte et confirme la stratégie de développement annoncée par Wallix dans son plan 'Ambition 21' à devenir un leader Européen du marché de la…

Publié le 25/03/2019

Retour d'Assemblée générale...