En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 578.21 PTS
+0.10 %
5 581.00
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 397.39
+0.17 %
DAX PTS
12 387.34
+0.52 %
Dowjones PTS
27 359.16
+0.10 %
7 966.93
+0.30 %
1.126
+0.01 %

Mi-séance Paris : le CAC40 en léger retrait avant Powell à 16 heures

| Boursier | 633 | Aucun vote sur cette news

Alors que les excellents chiffres de l'emploi américains publiés vendredi ont pris les Marchés de cours et calmé les ardeurs quant à la...

Mi-séance Paris : le CAC40 en léger retrait avant Powell à 16 heures
Credits Reuters

LA TENDANCE

A peine plus de 600 ME avaient changé de mains peu avant midi sur le CAC40, soit bien moins que d'habitude à ce moment-là de la séance! Preuve de l'attentisme des investisseurs avant le rendez-vous de 16h, heure à laquelle Jerome Powell doit s'exprimer devant le Congrès américain. En attendant, l'indice parisien cède un peu de terrain (-0,10% à 5.566 points).

Selon la teneur des propos du patron de la Fed, les Marchés pourraient alors choisir une direction... Les excellents chiffres de l'emploi américain publiés vendredi dernier ont rebattu les cartes concernant les anticipations des investisseurs sur la politique monétaire de la Fed et jeté le trouble sur les marchés.

S'ils ne semblent plus miser sur 50 points de base, les observateurs attendent toujours un geste de la Fed pour une baisse de taux, mais plutôt de 25 points de base. Si ce ne devait pas être le cas, la déception serait grande sur les marchés. Après l'audition de Powell, la Fed publiera le compte rendu de sa réunion monétaire du mois de juin et le président de la Fed s'expliquera demain devant le Sénat.

De son côté, Esther George, présidente de l'antenne de Kansas City de la Réserve fédérale a déclaré qu'il était peu probable que l'inflation s'emballe aux Etats-Unis même si le maintien de taux d'intérêt trop bas sur une durée trop longue crée des risques pour la stabilité financière...

ECO ET DEVISES

La production industrielle a fortement augmenté en France en mai, portée notamment par de bons résultats dans les secteurs de la chimie, de la pharmacie et des matériels de transport, a indiqué mercredi l'Insee dans un communiqué. Selon l'organisme public, la production a progressé de 2,1% sur un mois, après avoir déjà gagné 0,5% le mois précédent (un chiffre revu à la hausse de 0,1 point). Dans le seul secteur manufacturier, la production a augmenté de 1,6%.

Etats-Unis :
- Indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. (16h00)
- Intervention du président de la Fed Jerome Powell (16h00 : Devant le Comité des services financiers de la Chambre à Washington.)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Minutes du FOMC (Fed). (20h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.395$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1223$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 65,33$.

VALEURS EN HAUSSE

Airbus (+1% à 125,30 Euros) a annoncé avoir signé 88 commandes nettes d'appareils entre janvier et juin.

Total (+0,40% à 49,70 Euros) a signé un accord en vue de céder plusieurs actifs non stratégiques situés au Royaume-Uni à Petrogas NEO UK Ltd, la branche ExplorationProduction du conglomérat omanais MB Holding. Petrogas s'est associé au fond d'investissement norvégien HitecVision. Ces actifs, précédemment détenus par Maersk Oil, sont situés dans l'Est de la mer du Nord. Le montant global de cette transaction, dont la date effective est fixée au 1er janvier 2019, s'élève à 635 millions de dollars. L'opération reste soumise à l'approbation des autorités et devrait être finalisée en décembre 2019.

VALEURS EN BAISSE

Rallye (-5,30% à 5,38 Euros) : toujours en berne après le -10% d'hier... Les investisseurs fuient alors que le tribunal de commerce de Paris a autorisé Société Générale à bénéficier d'actions représentant 3,4% du capital de Rallye en garantie de contrats conclus en décembre 2014 avec Foncière Euris. La démarche de la SocGen témoigne de la défiance croissante de certaines banques à l'égard du groupe de Jean-Charles Naouri.

Boiron (-3,33% à 36,25 Euros) dit vouloir tout faire pour combattre la décision de déremboursement qui va "à l'encontre d'une pratique éminemment populaire", alors que la décision a été confirmée hier soir, pour un déremboursement total en 2021.

Sanofi (-1% à 76,71 Euros) La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d'examiner la demande de licence de produit biologique (BLA, Biologics License Application) relative à l'isatuximab dans le traitement du myélome multiple réfractaire ou en rechute (MMRR). La FDA devrait rendre sa décision le 30 avril 2020. L'isatuximab est un anticorps monoclonal expérimental qui cible un épitope spécifique sur le récepteur CD38 des plasmocytes.

TFF (-2,70% à 36,40 Euros) : Le résultat net part du groupe s'inscrit à 30,8 ME sur le millésime 2018-2019, en légère hausse de 1,7%, avec un impact positif de change sur le résultat financier de +2,8 ME contre -3,4 ME en N-1.

Air Liquide (-0,25% à 122,10 Euros) a signé un accord à long terme avec Gulf Coast Growth Ventures (GCGV), une coentreprise détenue à parts égales par ExxonMobil et SABIC, afin de fournir via son réseau de canalisations, de l'oxygène et de l'azote à la future usine de craquage d'éthane de GCGV près de Corpus Christi, au Texas. Dans le cadre de cet accord, et afin de fournir des volumes additionnels, Air Liquide prévoit d'investir près de 140 millions de dollars américains dans la construction d'une nouvelle unité d'envergure mondiale de séparation des gaz de l'air à Bay City, au Texas, ainsi que dans les infrastructures associées.

ANALYSTES

Bryan Garnier est repassé prudemment d'achat à 'neutre' sur L'Oréal malgré Jean-Paul Agon, le PDG du groupe, qui, dans une interview publiée par le Financial Times, a jugé la dynamique intacte sur le marché de la beauté en Chine, grâce notamment aux jeunes Chinois affichant un grand appétit pour les marques de luxe.

Credit Suisse repasse de 'neutre' à 'surperformance' sur Total avec un cours cible ajusté à 58 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/07/2019

Acquisition d'Iroko Partners...

Publié le 15/07/2019

Cette opération pourrait prendre la forme d'un échange d'actifs entre Gecina et la CRPN...

Publié le 15/07/2019

Wedia, partenaire Microsoft depuis 2017, fait bénéficier ses clients de la fiabilité et des qualités du Cloud Azure...

Publié le 15/07/2019

Les besoins prévisionnels du sous-groupe allemand, identifiés pour les années 2020 et 2021, sont estimés à environ 40 ME...

Publié le 15/07/2019

Natixis Wealth Management met en place une nouvelle organisation pour favoriser un fonctionnement plus intégré entre la France, le Luxembourg et la Belgique...