Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 321.03 PTS
+0.36 %
6 296.0
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 916.23
+0.31 %
DAX PTS
14 055.50
+0.34 %
Dow Jones PTS
32 120.28
+0.6 %
11 943.93
+1.48 %
1.068
+0.01 %

Mi-séance Paris : le CAC40 déjoue la tendance négative grâce au luxe

| Boursier | 1013 | 3 par 2 internautes

Les trois grands acteurs du luxe français occupent les trois premières positions du CAC40 ce mercredi

Mi-séance Paris : le CAC40 déjoue la tendance négative grâce au luxe
Credits Reuters

LA TENDANCE

Avec un recul de -1,51% du Dow Jones, de -2,60% du Nasdaq hier et de -2,80% du Nikkei ce matin, il était difficile d'imaginer un CAC40 dans le vert ce mercredi mais il gagne pourtant 0,5% en fin de matinée autour de 7.170 points. Une performance à attribuer en très grande partie au secteur du luxe qui dope une nouvelle fois le CAC40. Toutefois, l'indice parisien avait pris un peu d'avance dès hier (-0,94%) alors que la bourse de New York était fermée.

Le sentiment général sur les marchés reste dominé par l'évolution des rendements des bons du Trésor américain à une semaine des décisions de la Réserve fédérale américaine, qui pourraient marquer une accélération du resserrement de sa politique monétaire. Le rendement des Treasuries à deux ans, le plus soumis à l'influence des anticipations de taux, poursuit sa hausse à 1,06%, son plus haut niveau depuis février 2020, et le 10 ans, à 1,89%, continue de se rapprocher du seuil des 2%. Ce mouvement s'appuie principalement sur l'évolution récente des anticipations concernant la Fed, qui pourrait a minima indiquer la semaine prochaine qu'elle entamera dès mars la hausse des taux d'intérêt. En Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans, référence pour l'ensemble de la zone euro, vient de repasser en territoire positif pour la première fois depuis mai 2019, une nouvelle illustration du mouvement de révision des anticipations en matière de taux d'intérêt.

Aux préoccupations liées aux politiques monétaires s'ajoutent la hausse ininterrompue du prix du baril, au plus haut depuis 2014 (88 dollars le Brent), et les tensions géopolitiques, autour de l'Ukraine principalement.

VALEURS EN HAUSSE

* Les trois grands acteurs du luxe français occupent les trois premières positions du CAC40 en début de séance, LVMH, Hermès et Kering bondissent d'un peu plus de 3% dans le sillage de Richemont et Burberry qui ont nettement dépassé les attentes des analystes au cours de la période des fêtes de fin d'année. Ces bonnes nouvelles interviennent alors que le secteur - l'un des groupes les plus performants de l'année dernière - a été complètement délaissé par les investisseurs en janvier sur fond d'inquiétudes liées à la remontée des taux d'intérêt. À la clôture de mardi, l'indice européen des produits et services de consommation Stoxx 600 - qui comprend les actions de luxe et d'autres biens de consommation - était en baisse de 6,7% depuis le début de l'année, soit la plus mauvaise performance sectorielle de 2022.

* Ubisoft s'adjuge encore 4% à 52,5 euros, toujours porté par la consolidation sectorielle en cours. Une consolidation qui a pris une autre dimension hier avec l'annonce du rachat d'Activision Blizzard par Microsoft dans le cadre d'un accord qui valorise l'éditeur de jeux vidéo près de 69 milliards de dollars. Tout simplement, la plus importante transaction de l'histoire de l'industrie.

* Airbus gagne 0,6% à 116,6 euros. Alors que l'industrie aérospatiale montre des signes forts de reprise post-Covid, et alors que le groupe continue de préparer l'avenir de l'aviation et de mettre en oeuvre sa feuille de route pour la décarbonation, il annonce son intention de recruter environ 6.000 nouvelles personnes dans le monde entier en ce début d'année. Morgan Stanley a revalorisé le dossier Airbus de 120 à 135 euros ('surpondérer') tandis que Goldman Sachs a remonté le curseur de 159 à 176 euros ('acheter').

* Le motoriste Safran en profite pour progresser de 1,8% à 114 euros.

VALEURS EN BAISSE

* M6 (-7% à 17,3 euros) : CNP, la société d'investissement fondée par Albert Frère et entièrement contrôlée par la famille Frère, a vendu la totalité de sa participation dans M6. L'opération, réalisée dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs qualifiés, a été effectuée via Swilux SA, filiale de la CNP. Actionnaire depuis 2006 du groupe de médias, la CNP a cédé la totalité de sa participation, soit 6,39 millions d'actions et 5,05% du capital, au prix unitaire de 16,8 euros contre un cours de clôture de 18,6 euros pour M6 mardi soir à Paris. Le produit total de la transaction atteint 107,3 ME.

* M6 entraine TF1 dans son sillage puisque le titre de "la une" abandonne 8% à 8,4 euros. Les deux premières chaînes privées de l'Hexagone ont confirmé au printemps dernier leur projet de fusion dans le cadre duquel Bouygues prendrait 30% du nouvel ensemble tandis que l'allemand RTL, filiale de Bertelsmann, conserverait 16% de la nouvelle entité.

* De la même manière, Bouygues fait partie des plus fortes baisses du CAC40 sur un repli de 1,6% à 32,3 euros.

* Nouvelle séance compliquée pour EDF. Dans le rouge pour la quatrième journée boursière consécutive, l'électricien perd encore 2% à 8,27 euros, cette fois victime d'une double dégradation d'analyste. AlphaValue a tout d'abord abaissé sa recommandation sur le titre à 'accumuler' tout en ramenant son objectif de 14,6 à 9,5 euros. JP Morgan a de son côté dégradé la valeur de 'surpondérer' à 'sous-pondérer' avec une cible coupée de 14 à 7,6 euros. La banque évoque la décision du gouvernement d'obliger le groupe à vendre plus d'électricité à un rabais important à ses concurrents et des pannes "matérielles" sur le parc nucléaire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/05/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL CREDIT AGRICOLE 8920T à 1,14 EUR (+177 %) Analyse :Crédit Agricole a poursuivi son mouvement de balancier vers le haut de la zone de…

Publié le 26/05/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL ALSTOM 8494T à 0,45 EUR (+ 60 %) Analyse :Alstom revient une fois encore à proximité de la résistance à 24,9 euros, qui est maintenant…

Publié le 26/05/2022

Achat du Turbo Illimité Best CALL L'Oréal J793T à 7,74 EUR Analyse :Depuis le début d'année et la conviction que les taux d'intérêts resteraient hauts, les investisseurs…

Publié le 26/05/2022

Dans des volumes limités, Infotel gagne 2,2% à 51 euros en ce jeudi matin de l'Ascension...

Publié le 26/05/2022

Positionnement stratégique

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne