Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 787.79 PTS
-3.97 %
6 864.00
-2.83 %
SBF 120 PTS
5 257.43
-3.99 %
DAX PTS
15 011.13
-3.8 %
Dow Jones PTS
33 892.55
-1.09 %
14 295.31
-0.99 %
1.132
-0.2 %

Mi-séance Paris : le CAC 40 flambe sur les 7.200 pts pour débuter l'année

| Boursier | 644 | Aucun vote sur cette news

La place parisienne se distingue en ce début d'année 2022...

Mi-séance Paris : le CAC 40 flambe sur les 7.200 pts pour débuter l'année
Credits Reuters

La place parisienne se distingue en ce début d'année 2022. Son indice phare, le CAC 40, s'offre ainsi une vive progression de 1,09% à 7.230 pts, plus haut historique, tiré notamment par Airbus, Renault, Alstom ou Michelin. Le baril de brut WTI prend 1,4% sur le Nymex à 76,3$, tandis que le Brent de la mer du Nord s'adjuge 1,6% à 79$. L'once d'or consolide de 0,1% à 1.826$. L'euro recule de 0,2% à 1,1353$. Rappelons que le CAC a affiché une hausse annuelle 2021 de 29%, le Footsie un gain de 14,2% et le DAX une performance de 15,8%, ce qui ne freine pas les ardeurs des opérateurs en ce début d'année.

Les indices PMI manufacturiers finaux publiés ce matin en Europe ressortent contrastés en décembre, mais indiquent toujours une nette expansion. L'indice de la zone euro s'affiche à 58, en ligne avec le consensus et la lecture flash. L'indicateur allemand ressort à 57,4 contre 57,9 de consensus FactSet. L'indice français se situe à 55,6 contre 55 de consensus. L'indicateur italien atteint 62 contre 61,6 de consensus, tandis que l'indice espagnol ressort à 56,2 contre 56,3 de consensus.

L'activité manufacturière européenne s'est donc maintenue en croissance durant le dernier mois de 2021, les usines ayant profité d'un assouplissement des goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et s'approvisionnant en matières premières à un rythme record. IHS Markit a souligné une légère atténuation des pressions de l'offre facilitant l'augmentation record des stocks, bien qu'il ait noté que la croissance du secteur en général continuait de ralentir et que les pressions inflationnistes n'avaient que légèrement reculé. Les données d'enquête ventilées par pays ont montré que l'Italie était à nouveau en tête de la croissance manufacturière dans la zone euro, malgré le ralentissement de l'expansion dans ce pays. À l'autre extrémité, le secteur français est resté le plus faible des huit pays de la zone euro suivis en termes de croissance.

La cote américaine progresse avant bourse ce lundi, le DJIA s'adjugeant 0,5% et le S&P 500 0,6%, contre un gain de 0,7% sur le Nasdaq. Tesla flambe en pré-séance, après l'annonce de livraisons record. L'indice PMI manufacturier final américain pour le mois de décembre sera pour sa part annoncé à 15h45 (consensus 57,8). Les dépenses US de construction pour le mois de novembre seront connues à 16 heures (consensus +0,6%).

La cote américaine consolidait marginalement vendredi, pour sa dernière séance de l'année. Le DJIA rendait 0,16% à 36.338 pts et le S&P 500 perdait 0,26% à 4.766 pts. Les deux indices restent très proches de leurs sommets. Le Nasdaq reculait de 0,61% à 15.645 pts.

Les opérateurs demeurent confiants dans les perspectives économiques 2022, malgré le léger durcissement attendu des politiques monétaires dans un contexte d'inflation pesante. La flambée des cas de covid au niveau mondial ne semble pas perturber grandement les investisseurs, qui misent sur un impact de court terme sans nouveau confinement généralisé, avec l'aide des nouveaux traitements et des vaccins. Selon les derniers développements, Omicron paraît très contagieux mais moins virulent que les autres souches, en particulier le variant Delta. Sur l'année 2021, le S&P 500 a gagné 27%, le DJIA près de 19% et le Nasdaq plus de 21%.

Les marchés demeurent assez calmes ce jour. L'aggravation des tendances sur le front sanitaire reste le principal risque, car la propagation d'Omicron aux États-Unis continue d'entraîner des milliers d'annulations de vols et oblige certaines entreprises et écoles à envisager des fermetures temporaires. CNBC note également que plusieurs grandes banques de Wall Street ont demandé à leurs employés de travailler à domicile pendant les premières semaines de janvier. Enfin, des détaillants américains sont contraints de fermer faute de travailleurs disponibles.

Le Dr Anthony Fauci a déclaré dimanche sur ABC ('This Week') que les autorités sanitaires américaines pourraient bientôt mettre à jour les directives pour inclure une recommandation de test pour signaler quand une personne déjà testée positive pour le Covid pourrait quitter l'isolement. Fauci estime que les USA devraient se concentrer moins sur l'augmentation des cas de Covid et davantage sur les hospitalisations et les décès, qui ont connu des augmentations beaucoup plus faibles. Il avait jugé la semaine dernière que le pic de la vague épidémique actuelle devrait être atteint d'ici fin janvier.

Au Royaume-Uni, des ministres auraient déclaré qu'il n'y avait "rien" dans les données pour soutenir de nouvelles restrictions dues au Covid-19, car les scientifiques ont suggéré que les infections pourraient atteindre un pic avant que de nouvelles mesures puissent avoir un impact. Les rapports du week-end à travers l'Europe ont tous signalé des pics d'infections.

En Asie, les échanges d'actions et de produits structurés de China Evergrande Group ont été interrompus à Hong Kong. L'attention s'est également portée sur un certain nombre de PMI en provenance d'Asie et d'Europe. Notamment, l'indice PMI de la Corée du Sud a affiché des commandes à l'exportation plus solides mais en ralentissement, tandis que celui de Taïwan a montré que l'activité manufacturière avait repris du poil de la bête. La croissance manufacturière de la zone euro est restée forte en décembre, alors que les problèmes d'approvisionnement se sont atténués.

Sur les marchés pétroliers, l'OPEP+ devrait procéder cette semaine à une autre augmentation de 400K barils par jour de la production mensuelle. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses grands alliés débattent demain de leur stratégie de production.

Les valeurs

Atos (+2,2%). Le groupe annonce la prise de fonction, depuis le 1er janvier 2022, de Rodolphe Belmer a pris ses fonctions de Directeur Général du Groupe. Coopté membre du Conseil d'Administration d'Atos en octobre dernier, Rodolphe Belmer a été désigné par celui-ci pour diriger la transformation du Groupe.

Rodolphe Belmer était auparavant Directeur Général de l'opérateur de satellites Eutelsat Communications pendant six ans, après une carrière de 14 ans dans le groupe de télévision Canal +, dont il a été nommé Directeur Général en 2003, avant d'exercer les fonctions de Directeur Général Groupe entre 2012 et 2015. Rodolphe Belmer est également Administrateur de Netflix, le premier service de divertissement en streaming au monde.

Alstom (+2,7%) et Metrorex, opérateur du réseau de métros de Bucarest, ont signé un contrat de services de maintenance pour une durée de 15 ans suite à un appel d'offres. Le montant total du contrat estimé à 500 millions d'euros est basé sur le nombre estimé de kilomètres parcourus par les trains en circulation. Les services couvrent la maintenance préventive et corrective, ainsi que les révisions pour une flotte totale de 82 trains à la signature du contrat.

AXA (+1,3%) a finalisé la cession de ses activités bancaires en Belgique, AXA Banque Belgique, à Crelan Banque NV/SA, pour un montant total de 691 millions d'euros, comprenant un montant net de 611 millions d'euros en numéraire et le transfert à AXA Belgique de 100% de Crelan Insurance (valorisée à 80 ME). Par ailleurs, AXA et Crelan ont conclu un accord de distribution de long terme en assurance dommages et prévoyance qui sera effectif à partir du 1er janvier 2022, étendant ainsi l'accord existant entre AXA Banque Belgique et AXA Belgique à l'intégralité du réseau bancaire de Crelan.

Amundi (+0,2%) et la Société Générale (+1,4%) ont annoncé la finalisation de l'acquisition de Lyxor par Amundi auprès de Société Générale. Toutes les autorisations réglementaires et concurrentielles nécessaires ont été obtenues. Cette opération a été réalisée pour un prix total de 825 millions d'euros, et ce deux mois avant la date prévue. Fondé en 1998, Lyxor est l'un des acteurs majeurs du marché des ETF en Europe et a également développé une expertise en gestion active, notamment grâce à sa plateforme de fonds alternatifs liquides.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2022

Le groupe Omer-Decugis & Cie dispose des moyens financiers lui permettant de poursuivre sa stratégie de croissance équilibrée...

Publié le 24/01/2022

L'admission des actions Capelli sur Euronext Growth Paris interviendra dans un délai minimum de 2 mois...

Publié le 24/01/2022

La réunion de mardi et mercredi devrait être l'occasion pour la Fed de préciser ses intentions face à un marché boursier très nerveux depuis le début 2022. Les investisseurs ont été surpris…

Publié le 24/01/2022

Omer-Decugis réaffirme ses ambitions de croissance ainsi que son plan de développement annoncés lors de l'introduction en Bourse...

Publié le 24/01/2022

Enertime envisage le renforcement de ses fonds propres au travers une augmentation de capital...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne