En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 116.79 PTS
-0.55 %
5 098.00
-0.89 %
SBF 120 PTS
4 103.77
-0.48 %
DAX PTS
11 589.21
-1.07 %
Dowjones PTS
25 415.20
-1.13 %
7 153.61
-1.72 %
1.147
-0.28 %

Mi-séance Paris : la géopolitique plombe le CAC40

| Boursier | 844 | Aucun vote sur cette news

L'état de santé inquiétant de l'économie turque, et notamment la dégringolade de la devise nationale, l'affrontement commercial entre...

Mi-séance Paris : la géopolitique plombe le CAC40
Credits Reuters

LA TENDANCE

L'état de santé inquiétant de l'économie turque, et notamment la dégringolade de la devise nationale, la surenchère commerciale entre Washington et Pékin, le bras de fer russo-américain sur le dossier Skripal, la mise à l'écart de l'Iran... cela commence à faire beaucoup pour les marchés financiers qui reculent nettement ce vendredi. A Paris, le CAC40 abandonne 1,25% à 5.435 points ce midi.

ECO ET DEVISES

Les opérateurs commencent à redouter une contagion de la crise turque au Vieux continent, l'exposition de certains établissements financiers à la livre locale étant surveillée de très près par la BCE, selon le Financial Times... Les banques européennes et l'euro font les frais de ces inquiétudes ce midi avec un euro qui plonge à 1,1470/$ au plus bas depuis un an.
Parmi les indicateurs du jour, la production industrielle a rebondi de 0,6% en juin en France après avoir reculé de 0,2% le mois précédent. En glissement annuel, la production affiche une hausse de 1,7% contre +1,4% de consensus.
Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation (14h30) et la balance budgétaire (20h) sont au programme cet après-midi.
Le baril de Brent reste sous pression lui aussi à 72$.

VALEURS EN HAUSSE

Artprice : +2% avec Cegedim et SII

Thermadore : +1% avec Gl Events, NRJ Group, PSB et Innate

Renault : +1%. Le titre du constructeur automobile bénéfice d'un soutien de poids dans la mesure où Morgan Stanley est passé de 'pondération en ligne' à 'surpondérer' sur la valeur en visant 88 euros. Le broker explique que la valorisation de la société a fortement chuté en raison des espoirs déçus d'une fusion avec Nissan et des craintes grandissantes liées aux marchés émergents et à la croissance mondiale.

Sanofi : +1%. Le laboratoire est soutenu par une note de Citigroup qui a relevé à 'acheter' sa recommandation sur le dossier avec un objectif de cours de 93 euros.

Air France-KLM : +0,5%, aidé par une nouvelle note de broker plus favorable, suivi de Carrefour et de Stef

VALEURS EN BAISSE

STM : -4,5% avec SoiTec dans le secteur des puces

Eramet : -3,5% suivi de Vallourec

Natixis : -2,5%. Alors que le secteur bancaire dans son ensemble est sous pression avec la Turquie, Deutsche Bank a dégradé la valeur d''achat' à 'conserver'. UBS a enfoncé le clou en réduisant pour sa part son objectif de cours, tout en conservant un avis neutre. BNP Paribas recule de 3,5%, SG cède 2,5% avec le Crédit Agricole

Bénéteau : -2%. Le groupe pourrait reprendre le chantier allemand Bavaria, actuel numéro 2 européen du nautisme (généraliste), placé en redressement judiciaire depuis avril. Bavaria a réalisé en 2016 un CA de 112,3 ME pour une perte nette de -31,7 ME.

L'Oreal : -2% avec Atos, CGG, LVMH, Iliad et Kering

Engie : -1%. La filiale brésilienne du groupe réfléchit à une offre sur l'entreprise locale de production d'électricité Companhia Energética de Sao Paulo (CESP), a rapporté à des analystes un dirigeant du groupe français de services aux collectivités, selon l'agence Reuters. Eduardo Sattamini, DG d'Engie Brasil Energia, a précisé que l'entreprise passait actuellement CESP en revue, ajoutant que c'était un "actif intéressant". A la clôture de la bourse jeudi soir, CESP valait 5,26 milliards de reais, soit 1,2 milliard d'euros et Engie Brasil Energia 23,9 milliards de reais.

Eutelsat : -1%. L'opérateur satellites a annoncé la vente de sa part dans le satellite Eutelsat 25B à son copropriétaire, Es'hailSat, pour 135 millions d'euros. La cession de cet actif non-stratégique par Eutelsat s'inscrit dans sa stratégie d'optimisation de son portefeuille d'activités, conformément à une politique plus générale visant à maximiser la génération de trésorerie, commente le groupe.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

Rallye " réfute fermement les allégations de Madame Sophie Vermeille, conseil de fonds spéculatifs, relayées par Challenges et mettant en cause la validité de ses comptes ", annonce la…

Publié le 18/10/2018

Le carnet de commandes toujours bien orienté

Publié le 18/10/2018

Suite à des articles de presse portant sur une éventuelle opération financière impliquant Ekinops, cette dernière a confirmé avoir initié des discussions préliminaires avec Nokia Corporation…

Publié le 18/10/2018

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son exercice 2017/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un chiffre d’affaires…

Publié le 18/10/2018

Le Groupe Damartex clôture le 1er trimestre de l’exercice 2018/2019 sur un chiffre d’affaires de 154 millions d'euros, en retrait de 8,1% à taux réels (-8,2% à taux de change constants). Le…