En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 594.24 PTS
+0.54 %
4 621.50
+1.23 %
SBF 120 PTS
3 640.89
+0.46 %
DAX PTS
11 556.48
-0.36 %
Dow Jones PTS
26 501.60
-0.59 %
11 052.95
-2.62 %
1.164
+0. %

Mi-séance Paris : la flambée du pétrole pèse sur la tendance

| Boursier | 789 | Aucun vote sur cette news

TechnipFMC et Total tirent quand même l'indice parisien vers le haut

Mi-séance Paris : la flambée du pétrole pèse sur la tendance
Credits Reuters

LA TENDANCE

Séance particulière ce lundi, entièrement marquée par la flambée du pétrole de près de 10%. Cela pèse globalement sur les places boursières et fait reculer le CAC40 de 0,6% à 5.620 points même si les valeurs pétrolières en profitent (TechnipFMC et Total) et tirent l'indice parisien vers le haut.

Le Brent pointe ainsi sur les 66$ et le WTI pas loin des 60$ après les attaques de drones ce week-end contre des installations pétrolières en Arabie saoudite qui ont réduit de moitié la production de pétrole du royaume, l'équivalent de 5% de la consommation quotidienne mondiale. Dans la nuit, l'envolée des cours était même supérieure à 19%, du jamais vu depuis le 14 janvier 1991, à 71,95 dollars au plus haut. A Washington, Donald Trump a autorisé le pays de puiser dans ses réserves stratégiques dès dimanche soir pour calmer la spéculation...

Aux Etats-Unis, les marchés anticipent une baisse des taux d'un quart de point de la Fed mercredi, ce qui ramènerait le taux des "fed funds" à 1,75%-2%. L'outil Fedwatch du CME Group montre que les traders anticipent au total deux ou trois baisses de taux d'ici à la fin de l'année, ce qui pourrait le ramener entre 1,25% et 1,50% (contre 2% à 2,25% actuellement).

VALEURS EN HAUSSE

* Les valeurs pétrolières sont donc les locomotives du CAC40 : TechnipFMC gagne près de 5% à 23,8 euros et Total progresse de 2,7% à 47,9 euros.

* CGG : (+3,4% à 2,28 euros) a annoncé le lancement par sa filiale Sercel d'un nouvel outil d'acquisition sismique terrestre. Sa très large bande de fréquences permet de collecter des données de qualité supérieure de celles recueillies par des capteurs conventionnels.

* D'autres valeurs parapétrolières se démarquent : Bourbon et Vallourec gagnent environ 4% et Maurel & Prom plus de 5%.

* EssilorLuxottica (+1% à 131,6 euros) en garde sous le pied... Telle est en synthèse la conclusion à laquelle parviennent les analystes d'UBS dans une étude publiée ce matin. Dans ladite étude, la banque helvète en profite pour relever son opinion sur le groupe d'optique de "neutre" à "achat" et son objectif de 110 à 145 euros. Pour UBS, la croissance à long terme du groupe franco-italien ainsi que les synergies de revenus issues de la fusion sont sous-estimés par les investisseurs actuellement.

* Sanofi (+0,4%) et Abbott ont annoncé une collaboration pour intégrer les technologies de mesure de la glycémie et d'administration d'insuline afin de simplifier davantage la manière dont les patients atteints de diabète prennent en charge leur maladie. Les deux entreprises vont mobiliser leurs capacités d'innovation en matière de soins connectés pour développer des outils combinant la technologie révolutionnaire FreeStyle Libre aux données sur le dosage de l'insuline dans de futurs stylos intelligents et applications de dosage de l'insuline, ainsi que dans un logiciel cloud...

VALEURS EN BAISSE

* Airbus rechute lourdement en ce début de semaine, en baisse de 4,2% à 120,2 euros, alors que la bataille commerciale entre l'Union européenne et les Etats-Unis dans le feuilleton des aides publiques accordées au secteur aéronautique pourrait connaître une nouvelle étape. Selon deux sources de l'agence Reuters, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a approuvé une demande américaine visant à imposer de nouveaux droits de douane à des produits européens dans ce dossier, ce qui pourrait conduire à des représailles de l'UE... La portée de la décision devrait être connue à la fin du mois.

Les deux parties ont chacune obtenu des victoires partielles dans ce différend qui dure depuis maintenant 15 ans et porte sur des milliards de dollars d'aides publiques à Airbus et Boeing. Mais les Etats-Unis devraient être les prochains à passer à l'action. Washington a demandé à l'OMC l'autorisation de prendre pour cible les constructeurs d'avions et les producteurs de composants pour l'aéronautique européens ainsi qu'une série de secteur incluant l'alimentation, le vin, les machines agricoles et les produits de luxe, pour un total de droits de douane estimé à 11,2 milliards d'euros. Le montant définitif dépendra des arbitrages de l'OMC et Washington devra ensuite faire des choix au sein d'une liste de "cibles" potentielles représentant un montant total de plus de 20 milliards de dollars avant d'appliquer des droits à concurrence du plafond autorisé, précise Reuters.

* L'envolée des cours du brut pèse logiquement sur le secteur aérien. Air France KLM décroche de 4,8% à 9 euros. L'actualité autour de la compagnie nationale tourne par ailleurs autour de l'éventuelle reprise d'Aigle Azur. Le tribunal de commerce doit examiner ce jour les projets de reprise du deuxième transporteur français. Selon le secrétaire d'État chargé des Transports, deux offres sont encore en lice, l'une regroupant Air France et le groupe Dubreuil (propriétaire d'Air Caraïbes) et l'une d'un transporteur étranger, sans doute easyJet. "ll y a deux offres en discussion : une offre combinée de transporteurs aériens français, et une offre d'un transporteur étranger", a déclaré Jean-Baptiste Djebbari à 'CNews' ce week-end.

* Le contexte pétrolier pèse aussi sur Michelin, en baisse de 1,8% à 102,4 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/10/2020

SuperSonic Imagine, société spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons (échographie), annonce que l’Assemblée générale ordinaire de ses actionnaires s’est tenue le 30 octobre…

Publié le 30/10/2020

Icade Promotion livre 163 logements sociaux à Sainte-Marie de La Réunion (97), première tranche de l'opération des "Berges de Flacourt"...

Publié le 30/10/2020

« Beaucoup de bruit pour rien ». UBS cite Shakespeare pour commenter les résultats d'Apple, qui ont fait couler beaucoup d'encre en raison de la contreperformance des ventes d'iPhone et la chute…

Publié le 30/10/2020

IMERYSLe groupe de spécialités minérales pour l'industrie publiera ses résultats du troisième trimestre.UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELDLa foncière spécialisée dans les centres commerciaux publiera…

Publié le 30/10/2020

Dans des volumes limités, Clasquin bondit de 10,7% à 28 euros après avoir dévoilé une marge brute quasi stable sur neuf mois, à 55,6 millions d'euros...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne