En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 659.08 PTS
-
5 646.50
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 464.70
+0.68 %
DAX PTS
12 457.70
+0.55 %
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.17 %
1.104
+0.03 %

Mi-séance Paris : l'effet BCE se prolonge

| Boursier | 769 | Aucun vote sur cette news

Il faudrait encore un effort pour aller chercher dès aujourd'hui le plus haut annuel du CAC40

Mi-séance Paris : l'effet BCE se prolonge
Credits Reuters

LA TENDANCE

La bourse de Paris enchaîne pour l'instant une quatrième séance positive de rang même si la hausse du CAC40 se fait désormais plus hésitante (+0,3% à 5.660 points). Il faudrait encore un effort pour aller chercher dès aujourd'hui le plus haut annuel du CAC40, inscrit le 25 juillet dernier en séance, à 5.672,77 points Le secteur bancaire porte la tendance en bénéficiant des mesures annoncées hier par la BCE.

La principale surprise de la réunion de la BCE vient du fait que les taux directeurs resteront au moins aussi bas qu'aujourd'hui tant que les perspectives d'inflation ne convergeront pas de façon convaincante vers la cible retenue de 2% dont on reste encore loin. L'agence S&P Global Ratings estime même que ce nouveau programme d'assouplissement de la BCE devrait maintenir les taux en territoire négatif à l'horizon 2023. Les taux français (OAT 10 ans) confirment quand même leur légère remontée en évoluant ce vendredi autour de -0,2%.

C'est désormais à la Fed de jouer avec le rendez-vous de milieu de semaine prochaine. Peu de suspense : 88,8% des investisseurs recensés par le panel Fedwatch de CME-Group attendent une baisse d'un quart de point, 11,2% misent sur une baisse d'un demi-point. OAT 10 ans autour de -0,2%

VALEURS EN HAUSSE

* Crédit Agricole gagne plus de 2% à 11,4 euros, BNP Paribas et Société Générale progressent d'environ 2%.

La mise en place d'un système de modulation du taux de dépôt ('tiering') par la BCE fait partie du paquet dévoilé hier par l'Institution européenne pour soutenir l'économie locale et relancer l'inflation. Un système qui doit permettre de réduire le coût, pour les établissements bancaires, d'un taux de dépôt désormais fixé à -0,5% (les banques doivent payer la BCE pour déposer leurs liquidités excédentaires auprès d'elle). "Jusqu'à maintenant, le taux de dépôt s'appliquait aux liquidités excédentaires (environ 1770 Mds EUR) et les banques européennes payaient un peu plus de 7 Mds EUR de taux négatifs par an", estime Bastien Drut, stratégiste Sénior chez CPR AM. A partir du 30 octobre, les réserves excédentaires inférieures à un seuil correspondant à 6 fois les réserves obligatoires seront exemptées du nouveau taux de dépôt de -0,50%.

* Bolloré (+3% à 3,91 euros) a fait état jeudi d'une hausse de 27% de son résultat opérationnel ajusté semestriels à 919 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 11,78 milliards, en progression de 4% à périmètre et taux de change constants.

* Casino (+2,5% à 46,9 euros) a annoncé poursuivre la mise en oeuvre de son projet de simplification en Amérique latine via des accords avec GPA et Éxito en vue du prochain lancement par GPA d'une offre publique d'achat en numéraire sur Éxito.

* Carmat (+8% à 22,3 euros) a annoncé jeudi avoir reçu le feu vert conditionnelle de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour lancer une étude clinique sur son coeur artificiel aux Etats-Unis.

* Innate Pharma grimpe de plus de 10% à 6,9 euros, alors que la société a annoncé ses comptes pour le premier semestre 2019 marqués par une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élevant à 200,3 millions d'euros au 30 juin 2019 (202,7 millions d'euros au 31 décembre 2018), incluant 35,3 millions d'euros d'instruments financiers non courants (35,2 millions d'euros au 31 décembre 2018).

* Safran gagne 0,8% à 143,1 euros. Bernstein reste à 'surperformance' en réhaussant le curseur à 167 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Deux baisses supérieures à 1% seulement sur le CAC40 : Engie et Pernod Ricard.

* Ipsen perd 3,7% à 88 euros alors que le broker BofA ML est repassé de "neutre" à "sous-performance" sur le dossier. Si la direction a indiqué désormais viser une croissance organique supérieure à 14% (contre +13% initialement), le consensus était déjà positionné à +15%. La menace des génériques, notamment pour le Somatuline, un des médicaments phares de la société, pèse également sur Ipsen.

* Groupe Open reste en baisse de près de 5% sous les 13 euros après ses résultats semestriels décevants publiés hier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2019

Advenis solde sa participation dans le capital de la société C-Quadrat Asset Management France...

Publié le 19/09/2019

Videlio poursuit sa stratégie d'expansion endogène et d'investissement...

Publié le 19/09/2019

En cas de réalisation des conditions suspensives, la concrétisation de cette acquisition est attendue d'ici la fin de l'année civile 2019...

Publié le 19/09/2019

Ce relèvement de notation concerne les Caisses Régionales, de Crédit Agricole S.A. et de Crédit Agricole CIB...

Publié le 19/09/2019

Ce relèvement de notation concerne les Caisses Régionales, de Crédit Agricole S.A. et de Crédit Agricole CIB...