Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 742.25 PTS
-0.17 %
6 748.5
-0.1 %
SBF 120 PTS
5 172.71
-0.12 %
DAX PTS
14 529.39
+0.27 %
Dow Jones PTS
34 429.88
+0.1 %
11 994.26
-0.4 %
1.054
+0. %

Mi-séance Paris : indécision avant les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis

| Boursier | 999 | Aucun vote sur cette news

Renault se distingue

Mi-séance Paris : indécision avant les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis
Credits iStock

LA TENDANCE

Après un début de séance dans le rouge en direction des 5.900 points, le CAC40 a progressivement refait son retard pour pointer désormais en légère hausse de 0,2% autour de 5.950 points. Alors que près de la moitié du gros rebond de mardi (+4,2%) a été effacée, l'indécision domine avant la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis en début d'après-midi. Le consensus FactSet est de 250.000 créations de postes non-agricoles en septembre après 315.000 en août. Le taux de chômage devrait se maintenir à 3,7%. Les créations de postes dans le privé sont anticipées à 280.000, contre 308.000 un mois plus tôt.

En outre, les investisseurs ont déjà les yeux rivés en direction de la prochaine réunion de la banque centrale américaine qui se tiendra pourtant dans un mois. Plusieurs responsables de la Réserve fédérale ont souligné jeudi la nécessité de poursuivre la hausse des taux d'intérêt. Parmi eux, la nouvelle gouverneure, Lisa Cook, a mis en avant une inflation qui reste "obstinément et inacceptablement élevée". Les marchés estiment désormais à 85% la probabilité d'une nouvelle hausse de 75 points de base de l'objectif de taux des "fed funds" le 2 novembre.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du palmarès sur le CAC40, Renault s'adjuge 4,4% à 30,5 euros sur la place parisienne. Le constructeur est dopé par une note d'Oddo BHF qui a rehaussé à 'surperformer' son opinion sur la valeur tout en portant sa cible de 35 à 55 euros. Après le succès du redressement opérationnel du groupe au losange et alors que son offensive commerciale va s'accélérer significativement, l'analyste revoit en forte hausse ses estimations (+20% sur 2022-2025) qui se situent désormais largement au-dessus du consensus (32% sur 2023, 54% sur 2024, 73% sur 2025 au niveau de l'EBIT) en raison d'une vision plus optimiste du redressement du groupe (mais non de ses volumes). Le courtier estime que le consensus pourrait commencer à revoir ses attentes à l'occasion de la prochaine journée investisseurs du constructeur.

* Axa (+0,2%) a réalisé, avec succès, le placement auprès d'investisseurs institutionnels d'une émission d'obligations senior non garanties Reg S d'un montant de 850 millions d'euros à échéance 2030. Le taux fixe annuel s'élève à 3,75%. La transaction a rencontré une forte demande des investisseurs avec un livre d'ordres souscrit près de 3 fois.

* Newen Studios, filiale de production et de distribution audiovisuelle du groupe TF1 (+0,7%), a annoncé l'acquisition d'Anagram, l'une des principales sociétés de production de fictions en Scandinavie. Fondée en 2002, Anagram est une société de production indépendante reconnue pour la qualité de ses films et de ses séries. Mats Alders, Président Directeur général d'Anagram depuis 2013, continuera à diriger la société dans ses développements futurs. Anagram, qui a connu un fort développement ces dernières années, renforcera la forte présence de Newen Studios en Europe du Nord.

VALEURS EN BAISSE

* Le secteur technologique est mal orienté, STMicro en tête (-2,4% à 34,7 euros) après la double déception AMD/Samsung au cours des dernières heures. Soitec (-1,4% à 127 euros) et X-Fab (-6,6% à 5,2 euros) sont également sous pression à l'ouverture des marchés européens. Il faut dire que les signes d'un ralentissement technologique plus profond et plus durable que prévu s'accumulent depuis plusieurs semaines et les fabricants de puces sont de plus en plus nombreux à avertir d'un effondrement de la demande. "Aucune fête ne dure éternellement", affirme à 'Bloomberg' Stacy Rasgon chez Bernstein. "C'est une industrie cyclique. Il y a eu quelques années de très, très forte croissance qui ont poussé les entreprises à monter en puissance. Vous créez une offre pour la demande qui s'avère ne pas être aussi réelle que vous le pensiez".

* LDC pointe en très légère baisse (-0,2% à 94,2 euros) au lendemain de son point intermédiaire. Le volailler a dégagé sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 2,74 milliards d'euros, en hausse de 14,2% (+13,2% à périmètre identique et taux de change constant) sur un an. Les volumes commercialisés baissent de 3,3% et de 4,2% à périmètre identique mais les revalorisations tarifaires ont favorisé les facturations. Dans un contexte marqué par les hausses de prix sur les matières premières, l'inflation persistante sur les autres coûts (énergie, emballages, ...) et l'épisode d'influenza aviaire, le Groupe explique avoir, une fois encore, démontré sa résilience. Il assure que ce niveau d'activité devrait logiquement s'accompagner du maintien du niveau de marge opérationnelle courante par rapport au premier semestre de l'exercice 2021-2022. Cette évolution sera toutefois pondérée par les performances attendues sur le pôle Traiteur sur lequel les revalorisations tarifaires plus tardives et toujours insuffisantes n'ont pas permis de couvrir la hausse des matières premières sur le semestre, sans même évoquer l'inflation constatée sur les principaux postes de charges opérationnelles.

* Ubisoft recule encore de près de 3% à 28,1 euros. JP Morgan a ajusté le curseur de 54 à 53 euros ('surpondérer').

* Kering perd 0,7% à 453 euros ce vendredi, alors que les avis de brokers se succèdent... La Deutsche Bank vient ainsi de couper sa cible de 700 à 520 euros avec un avis à 'conserver', tandis que l'actualité autour du groupe de luxe est marquée par le ralentissement de l'activité qui est redouté par de nombreux analystes... Oddo BHF a ainsi coupé sa cible de 588 à 522 euros afin de prendre en compte l'abaissement modéré de ses prévisions de résultats, mais aussi et surtout les nouveaux paramètres de marché.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 03 janvier
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 02/12/2022

Légère baisse de la bourse de Paris en fin de matinée après des prises de bénéfices un peu plus appuyées en début de séance...

Publié le 02/12/2022

Renault et Stellantis font partie des plus fortes baisses du CAC40

Publié le 02/12/2022

Les principales Bourses européennes évoluent proches de l’équilibre. La prudence est de rigueur avant la publication à 14h30, du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis. Selon le consensus…

Publié le 02/12/2022

Des prises de bénéfices affectent le CAC 40 ce matin (-0,50% à 6...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/12/2022

OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC, contrôlée par John Textor, s'est engagée auprès de ses principaux actionnaires historiques (Pathé, IDG Capital et Holnest) à…

Publié le 02/12/2022

Par une décision en date du 1er décembre 2022, la High Court de Séoul a partiellement fait droit à l'appel de GTT contre l'ordonnance rectificative (corrective order) de la Korea Fair Trade…

Publié le 02/12/2022

Annulation de l'amende administrative de 9,5 millions d'euros

Publié le 02/12/2022

CatanaLe spécialiste des navires de plaisance communiquera ses résultats annuels.QuadientLe groupe spécialisé dans les logiciels et les consignes de colis automatiques annoncera son chiffre…

Publié le 02/12/2022

Cabasse, société française d’audio haute-fidélité de luxe, a annoncé le large succès de son augmentation de capital à l’occasion de son introduction en Bourse sur le marché Euronext…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Le PER, un allié pour votre retraite ?

Mardi 06 décembre
de 15h30 à 16h30


M'INSCRIRE GRATUITEMENT