En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.98 PTS
-
5 317.0
-
SBF 120 PTS
4 247.11
-
DAX PTS
12 168.74
+0.21 %
Dowjones PTS
25 776.61
-0.39 %
7 420.66
-0.41 %
1.115
-0.00 %

Mi-séance Paris : en baisse malgré BNP Paribas et Veolia

| Boursier | 660 | Aucun vote sur cette news

Veolia, BNP Paribas et Nexans sont les gagnants du jour en Bourse de Paris : leurs titres progressent nettement après leurs publications...

Mi-séance Paris : en baisse malgré BNP Paribas et Veolia
Credits Reuters

LA TENDANCE

Veolia, BNP Paribas et Nexans sont les gagnants du jour en Bourse de Paris après les annonces chiffrées de la matinée. Pas suffisant pour soutenir le marché qui pique du nez, en repli de 0,40% à 5.563 points ce midi. Côté déception en revanche, Legrand est à la peine et les pétrolières reculent avec le baril de brut. Jerome Powell a donné l'occasion de prendre quelques profits hier, hier, en décourageant les espoirs de voir la Fed abaisser ses taux d'intérêt dans le courant de l'année, malgré les appels répétés de Donald Trump a plus de souplesse monétaire outre-Atlantique.

La Réserve fédérale a observé le statu quo sur les taux mercredi et ne semble donc guère encline à les modifier dans un avenir proche, prenant acte d'une croissance économique qui se poursuit et de la solidité du marché du travail, tout en espérant toujours que l'inflation finira par monter puisque sa faiblesse actuelle est peut-être due, selon elle, à des éléments qui ne dureront pas... Dans ce contexte, ça patine toujours entre les Etats-Unis et la Chine pour la conclusion d'un accord commercial. Les énièmes "signaux positifs" lancés par le secrétaire américain au Trésor qui a parlé d'"entretiens fructueux" avec le vice-Premier ministre chinois Liu He ne font plus vraiment réagir les marchés...

ECO ET DEVISES

L'activité du secteur manufacturier s'est contractée pour le troisième mois consécutif en avril dans la zone euro, affectée par l'affaiblissement de la demande mondiale, les tensions commerciales et les inquiétudes autour du Brexit, montrent jeudi les résultats définitifs des enquêtes IHS Markit auprès des directeurs d'achat. L'indice PMI du secteur est ressorti à 47,9 en avril après avoir été estimé à 47,8 en estimation flash et alors que le consensus attendait aussi 47,8. Il remonte ainsi légèrement après son plus bas de six ans de 47,5 touché en mars mais reste sous le niveau de 50 qui délimite contraction et croissance. Le sous-indice de la production manufacturière, qui entre dans le calcul de l'indice PMI composite publié lundi prochain, est remonté à 48,0 contre 47,2 tout en restant lui aussi sous la barre de 50.

En Allemagne, l'activité manufacturière s'est contractée pour le quatrième mois consécutif. Le secteur freine la croissance de la première économie de la zone euro à l'entame du deuxième trimestre.

L'indice IHS Markit des directeurs d'achat est ressorti à 44,4, en légère hausse par rapport au mois précédent où il s'était établi à 44,1, mais en-dessous de la première estimation à 44,5. Il reste nettement sous la barre des 50 qui sépare croissance et contraction de l'activité mais enregistre sa première amélioration d'un mois sur l'autre en neuf mois grâce à un moindre recul du sous-indice de la production et des nouvelles commandes...

On suivra aux Etats-Unis :
- Etude Challenger concernant les destructions de postes annoncées. (13h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Productivité et coûts. (14h30)
- Commandes industrielles américaines. (16h00)

La parité euro / dollar campe sur les 1,12$ ce midi. Le baril de Brent recule à 71,30$.

VALEURS EN HAUSSE

Bourbon : +10%. Le groupe a annoncé un Chiffre d'affaires ajusté de 178 ME au T1, en hausse de 1,2%. Le Chiffre d'affaires consolidé s'inscrit à 162,3 ME quasiment stable (+0,1%). Le chiffre d'affaires ajusté de Bourbon Marine & Logistics est globalement stable à 87,9 ME, contre 88,0 ME au 4ème trimestre 2018 (-0,1%), principalement lié à un effet calendaire impactant à la baisse le nombre de jours travaillés d`un trimestre sur l'autre...

Genomic Vision : +10%. La société spécialisée dans le développement de tests de diagnostic in-vitro (IVD) pour la détection précoce des cancers et des maladies héréditaires et d'applications pour les laboratoires de recherche (LSR) a publié aujourd'hui ses revenus et sa trésorerie au 31 mars 2019. Les ventes de produits et services du 1er trimestre 2019 progressent de +144% à 420 KE, reflétant la vente d'une plateforme FiberVision aux laboratoires de l'Université d'Oxford et une solide traction des ventes de tests FSHD en Chine par le partenaire AmCare. Le chiffre d'affaires total du 1er trimestre 2019 s'élève à 495 KE (+100%), tenant compte de produits de 'R&D' avec Quest Diagnostics qui correspondent à l'étalement sur l'année des paiements de licences pour 75 KE. Le total des revenus de l'activité du 1er trimestre 2019, après prise en compte des autres revenus de 218 KE, correspondant aux crédits d'impôt (CIR, CII) et aux subventions de 'R&D', ressort à 713 KE, soit une hausse de +14% par rapport au 1er trimestre 2018.

Transgene : +9%. Transgene a conclu avec AstraZeneca un accord de recherche collaborative avec options de licence exclusive afin de codévelopper cinq virus oncolytiques multi-armés issus d'Invir.IO. Cette plateforme permet de concevoir une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels. L'accord prévoit l'apport par Transgene de son expertise en matière de virus oncolytiques, comprenant la conception et l'ingénierie virale. De plus, la société fournira son virus Vaccinia optimisé intégrant la double délétion TK-RR- et procèdera au développement préclinique in vitro des candidats. AstraZeneca sélectionnera les transgènes qui seront encodés dans le virus et conduira le développement préclinique in vivo. Sous réserve d'exercice des options correspondant à chacun des candidats, AstraZeneca prendra en charge leur développement clinique et leur commercialisation. L'accord prévoit le versement à Transgene de 10 millions de dollars à la signature auxquels pourraient s'ajouter jusqu'à 3 millions de dollars à l'occasion du franchissement d'étapes précliniques. Pour chaque candidat retenu par AstraZeneca, Transgene pourrait également percevoir un paiement d'exercice d'option, ainsi que des paiements d'étape liés au développement et à la commercialisation, ainsi que des royalties.

BNP Paribas : +3,5%. Le groupe bancaire a fait état jeudi de résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre avec un bénéfice net en hausse de 22,4% à la faveur d'un redressement dans les activités de marché. La banque française, deuxième capitalisation boursière bancaire de la zone euro après l'espagnol Santander, indique dans un communiqué avoir dégagé pour les trois premiers mois de l'année un bénéfice net de 1.918 millions d'euros contre 1.567 millions un an auparavant.

Société Générale : +3% avec Virbac, Esso

Valeo : +2% : Le groupe a annoncé le lancement d'une offre de souscription d'actions réservée aux salariés. Environ 94.000 salariés du Groupe sont éligibles à l'Offre déployée dans 21 pays.

Veolia : +2%. Le groupe de services collectifs a annoncé une hausse de 4,2% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) à 1,03 milliard d'euros et de 4,6% de son Ebit courant à 484 millions, sur la base d'une croissance organique de 3,5% de son chiffre d'affaires à 6,78 milliards d'euros. Veolia a confirmé ainsi son objectif d'un Ebitda compris entre 3,5 et 3,6 milliards cette année...

Crédit Agricole : +2% avec Natixis, M6 et Peugeot

Nexans : +1,5%. Le groupe a annoncé un chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2019 de 1,66 Milliard d'Euros, contre 1,54 MdE au premier trimestre 2018. À cours des métaux constants le chiffre d'affaires s'élève à 1,11 MdE en croissance organique de +7,7% par rapport au premier trimestre 2018. Nexans rappelle être engagé dans un projet de restructuration qui pourrait entraîner la suppression de 939 postes et la création de 296 postes.

Iliad : remonte de 1,5% suivi de Amundi, AXA, Air France KLM, Icade, Orange, Renault, Imerys.

VALEURS EN BAISSE

TechnipFMC : -5% avec Riber et Neopost

Legrand : -4%. Le résultat opérationnel ajusté progresse de +5,1%, la marge opérationnelle ajustée s'établissant à 19,7% du chiffre d'affaires. Hors acquisitions (à périmètre 2018), la marge opérationnelle ajustée s'élève à 19,8% des ventes. Enfin, le résultat net part du Groupe progresse de +8,6% et le cash flow libre normalisé est en hausse de +9,5%.

Gensight : -3% suivi de Vallourec, Orpea, Xilam

Thales : cède 2% avec L'Oreal et Chargeurs

AB Science : -1%. Les produits d'exploitation, exclusivement constitués du chiffre d'affaires lié à l'exploitation d'un médicament en médecine vétérinaire, se sont élevés au 31 décembre 2018 à 1,7 million d'euros pour AB Science (1,74 ME 1 an plus tôt), soit en baisse de 2,2%. Le résultat opérationnel au 31 décembre 2018 correspond à une perte de -28,94 ME (-28,4 ME au 31 décembre 2017), soit une hausse du déficit opérationnel de 540 kE (+2%). Le résultat financier est un gain de 2,88 ME (1,29 ME 1 an plus tôt). La perte nette s'élève à -26,06 ME (-27,12 ME au 31 décembre 2017), en diminution de -3,9%. La trésorerie s'établit à 11,56 ME au 31 décembre 2018 (38,79 ME au 31 décembre 2017).

Schneider : -1% en compagnie de Alten et CGG

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/05/2019

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 22/05/2019

Information aux ationnaires...

Publié le 22/05/2019

La cotation de la société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l'âge, reprendra le 23 mai...

Publié le 22/05/2019

Ce partenariat vise à publier sur PagesJaunes (site & mobile) un parcours de prise de rendez-vous en ligne pour les établissements et professionnels de santé...

Publié le 22/05/2019

Situé à proximité du centre-ville de Champigny-sur-Marne, cet ensemble immobilier est composé de 2 bâtiments en R+6...