Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 065.39 PTS
+2.91 %
7 071.5
+3.06 %
SBF 120 PTS
5 479.61
+2.7 %
DAX PTS
15 813.94
+2.82 %
Dow Jones PTS
35 744.67
+1.47 %
16 330.42
+3.06 %
1.124
-0.35 %

Mi-séance Paris : début de semaine en légère hausse

| Boursier | 1713 | Aucun vote sur cette news

Malgré des petites prises de bénéfices sur le secteur du luxe

Mi-séance Paris : début de semaine en légère hausse
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 remonte légèrement ce lundi après deux séances de petite baisse en fin de semaine dernière. L'indice parisien grappille 0,15% autour de 7.120 points vers la mi-journée, cette fois sans la contribution du secteur du luxe qui avait propulsé le CAC40 jusqu'à un record de 7.183 points la semaine dernière. Les inquiétudes sanitaires passent au second plan malgré la forte hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19 dans la plupart des pays européens.

Aux Etats-Unis, alors que de nombreux responsables de la Fed se sont exprimés ces dernières semaines pour la patience en matière de hausse des taux, face à une inflation jugée "transitoire", deux d'entre eux, Christopher Waller, l'un des gouverneurs de la banque centrale américaine, et James Bullard, patron de la Fed de Saint-Louis, se sont montrés bien plus "faucons" ces derniers jours. Les marchés attendent par ailleurs la décision du président américain, Joe Biden, sur la reconduction ou non de Jerome Powell à la présidence de la Fed, qui devrait être annoncée avant la fête de Thanksgiving, jeudi.

VALEURS EN HAUSSE

* Vivendi prend la tête du CAC40 en ce début de semaine, sur un gain de 2% à 11,27 euros. Le groupe contrôlé par Vincent Bolloré bénéficie de l'annonce d'une offre non contraignante de 12 milliards de dollars de KKR sur Telecom Italia (TIM). L'offre du fonds américain représente une prime de 45,7% par rapport au cours de clôture de vendredi et intervient alors que l'administrateur délégué de TIM, Luigi Gubitosi, est bousculé, notamment par son premier actionnaire Vivendi, à la suite de deux avertissements sur résultats en trois mois. Le conseil d'administration de TIM, présidé par Salvatore Rossi, s'est réuni pendant plusieurs heures dimanche après-midi et, dans une brève déclaration, n'a pas indiqué s'il allait soutenir l'offre, qualifié d'"amicale" par KKR. Selon des personnes ayant une connaissance directe de la situation citées par 'Bloomberg', il est peu probable que Vivendi, actionnaire de Telecom Italia avec 24% du capital, soutienne l'offre de KKR, qu'il considère comme insuffisante.

* Vallourec confirme son rebond. En hausse de 5,5% à 7,2 euros en fin de matinée, le titre du fabricant de tubes sans soudure retrouve son niveau de mercredi dernier. Il avait décroché de 14% jeudi dans le sillage d'un léger avertissement sur résultats. La valeur est aujourd'hui soutenue par une note de Kepler Cheuvreux qui a rehaussé à l''achat' sa recommandation sur la valeur avec une cible remontée de 9,4 à 11 euros. Le marché est globalement positif sur le dossier puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 6 analystes sont 'positifs', 2 à 'conserver' un seul est 'neutre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 11,56 euros.

* Airbus gagne 1,2% à 110,7 euros. La CMA CGM et Airbus ont signé un protocole d'accord pour l'achat de 4 avions cargo A350F. Cette commande, qui doit être finalisée dans les prochaines semaines, portera la flotte Airbus opérée par CMA CGM à 9 appareils, dont 5 A330-200F.

* Axa progresse de 1,1% à 25,44 euros. La Deutsche Bank a ajusté la mire de 27,5 à 29 euros ('achat').

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, Hermès rend 2% à 1.640 euros après sa flambée de la semaine dernière. Kering et LVMH évoluent également en légère baisse.

* L'Oréal cède 0,8% à 422,2 euros en fin de matinée. Morgan Stanley a dégradé le titre du numéro un mondial des cosmétiques à 'pondération en ligne', estimant qu'il est temps de prendre une 'pause'. Compte tenu des niveaux de valorisation atteints, il est "de plus en plus difficile de taper sur la table". Le groupe continue néanmoins de figurer parmi les meilleures réussites en matière d'allocation de capital dans le secteur de la consommation de base et l'analyste s'attend à ce que la société maintienne sa surperformance par rapport à ses pairs au cours des prochaines années. Il voit néanmoins plus de potentiel ailleurs, notamment du côté de Pernod Ricard et Diageo, qui présentent également un fort pouvoir de fixation des prix. L'objectif est maintenu à 435 euros.

* Hoffmann Green Cement Technologies (-5% à 24,9 euros) a annoncé aujourd'hui le lancement d'une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires par voie d'offre au public et avec un délai de priorité, à titre irréductible uniquement, pour ses actionnaires existants, et d'une offre globale, portant sur un nombre maximum de 1.000.000 actions nouvelles à émettre, soit un montant maximum de 25 ME sur la base du prix maximum de 25 euros par action tel que fixé par le Directoire de la Société le 19 novembre 2021.

* Air Liquide (-0,2%) et BASF entendent développer le plus grand projet mondial transfrontalier de chaîne de valeur de captage et de séquestration de carbone (CCS). L'objectif est de réduire significativement les émissions de CO2 du pôle industriel situé sur le port d'Anvers. Le projet commun a été sélectionné par la Commission européenne pour recevoir un financement à travers son Fonds consacré à l'innovation. Il s'agit de l'un des sept projets de grande taille retenus sur plus de 300 présentés.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2021

Le Groupe ORPEA, un des principaux acteurs mondiaux de la prise en charge globale de la Dépendance (maisons de retraite, résidences services,...

Publié le 07/12/2021

Orange emprunte sur le marché obligataire 1 milliard d'euros à 12 ans avec un coupon de 0,625%...

Publié le 07/12/2021

GAUSSIN, pionnier du transport de marchandises et de personnes propre et intelligent, GAM QATAR et GWC (GWCS...

Publié le 07/12/2021

Atos a annoncé aujourd'hui un accord pour acquérir Cloudreach, une société de services multi-cloud spécialisée dans la migration et le développement...

Publié le 07/12/2021

L'entreprise, s'est jusqu'à présent principalement concentrée sur le développement de ses solutions logicielles N'Gage et Loamics...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne