En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Mi-séance Paris : de retour sur les 5.350 points

| Boursier | 481 | Aucun vote sur cette news

Après un début de séance globalement stable, la baisse a pris le dessus et se fait davantage sentir vers la mi-journée

Mi-séance Paris : de retour sur les 5.350 points
Credits Benoît Tessier / Reuters

LA TENDANCE

Après un début de séance globalement stable, la baisse a pris le dessus et se fait davantage sentir vers la mi-journée avec un CAC40 de retour sur les 5.350 points (-0,65%). Aucune hausse significative n'est d'ailleurs observée au sein des valeurs de l'indice parisien. Le CAC40 a toujours du mal à suivre le rythme infernal de son homologue américain qui a touché un nouveau plus haut historique hier soir. Sur le front de la réforme fiscale américaine, les Républicains du Sénat et de la Chambre des représentants ont entamé des pourparlers pour réconcilier leurs versions respectives de la réforme fiscale pour obtenir un texte final que Donald Trump pourra promulguer en tant que loi.

VALEURS EN HAUSSE

* Fnac Darty (+2% à 92,8 euros) a dévoilé son premier plan stratégique depuis la fusion, baptisé "Confiance+". Le management vise ainsi à moyen terme une croissance supérieure à celle du marché et une marge opérationnelle de 4,5% à 5%.

* Plus forte hausse du CAC40, Orange grappille 0,5% à 14,33 euros. Les analystes de Bryan Garnier avaient relevé hier leur objectif de cours de 17 à 17,20 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Neopost chute de 11% à 24,7 euros, lourdement sanctionné après une publication trimestrielle décevante. Sur les trois mois clos fin septembre, le groupe a enregistré une décroissance organique de -2,5% contre -0,9% sur le premier semestre. Les revenus ressortent ainsi à 263 ME, là où le consensus était positionné à 269 ME.

* Carrefour cède 0,25% à 18,08 euros. Le marché s'attendait à davantage de coopération entre Carrefour et Fnac Darty, depuis qu'Alexandre Bompard avait quitté le second pour diriger le premier. Une étape a été franchie ce matin avec l'annonce d'un partenariat à l'achat sur les produits électroménagers et électroniques grand public. Dès 2018, les fournisseurs auront à négocier avec un nouvel acheteur de poids, même si les deux entreprises continueront à afficher leurs politiques commerciales spécifiques. L'accord sera soumis à l'Autorité de la concurrence et aux personnels des sociétés concernées.

* Sanofi (-2% à 73,6 euros) : les autorités philippines ont sommé Sanofi de stopper la vente du vaccin Dengvaxia contre la dengue, après que le laboratoire eut révélé, la semaine dernière, qu'il risquait d'aggraver la situation de patients n'ayant jamais contracté le virus. Sanofi a indiqué hier qu'aucun cas de décès avéré en relation avec son vaccin n'a été signalé aux Philippines. Le pays a lancé une vaste campagne de vaccination contre la dengue. Au Brésil, Dengvaxia reste en vente mais son usage a été restreint.

* CGG cède 0,5% à 3,91 euros. Jean-Georges Malcor ne gèrera pas l'après-restructuration chez CGG. Le directeur général a annoncé à son conseil d'administration qu'il quittera ses fonctions à l'issue du processus de recapitalisation en cours. La recherche de son successeur va débuter. Le dirigeant quittera ses fonctions dès la nomination du nouveau directeur général, sans doute à l'issue du premier trimestre 2018.

* Carmat perd 5% à 25 euros. Pour regonfler sa trésorerie, la société lance une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à 52,9 ME en intégrant en totalité la clause d'extension, soit près du tiers de la capitalisation actuelle (46 ME sans la clause). Les actionnaires actuels n'auront pas de droit préférentiel de souscription mais bénéficieront d'un délai de priorité à titre irréductible. Le prix maximum de souscription sera de 20 euros, mais il est encore susceptible d'évoluer.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...