En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.71 PTS
+0.54 %
5 399.0
+0.41 %
SBF 120 PTS
4 334.65
+0.38 %
DAX PTS
12 381.87
+0.41 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
+0.00 %
1.152
+0.26 %

Mi-séance Paris : attention aux taux souverains

| Boursier | 387 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 recule de 0,3% en fin de matinée en préservant de justesse la barre des 5.500 points

Mi-séance Paris : attention aux taux souverains
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 recule de 0,3% en fin de matinée en préservant de justesse la barre des 5.500 points. La bourse de Paris fait cependant preuve d'une bonne résistance face au coup d'arrêt de la hausse de Wall Street observé hier soir sur fond de hausse de plus en plus préoccupantes des taux souverains. Le reflux de -0,67% pour l'indice S&P500 hier est le plus important de 2018 et il faut remonter au 5 septembre 2017 pour en trouver un plus important. Les investisseurs semblent prendre conscience que les banques centrales sont entrées dans une phase de resserrement monétaire, même la BCE. Deux de ses membres ont d'ailleurs indiqué au cours du week-end que le programme de soutien ne leur semble plus justifié compte tenu du contexte économique. En conséquence, le 10 ans américain s'est tendu sur les 2,7% et le 10 ans français s'approche de 1% pendant qu'en Allemagne la tension fait repasser en territoire positif certains taux courts. A surveiller donc...

VALEURS EN HAUSSE

* Innate Pharma (+1% à 5,78 euros) a lancé une collaboration avec MedImmune cans le cadre d'une étude de phase I/II pour évaluer la tolérance et l'efficacité de durvalumab, un inhibiteur de point de contrôle anti-PD-L1, en combinaison avec l'anticorps monoclonal anti-C5aR en développement d'Innate, IPH5401, pour le traitement de patients présentant différentes tumeurs solides.

* Pernod-Ricard gagne 0,7% à 129 euros. JP Morgan a relevé sa recommandation sur la valeur de "souspondérer" à "surpondérer", tout en portant son objectif de cours de 112 à 145 euros.

* Soitec reprend 7% à 69 euros. Soitec figure notamment dans la liste des 10 valeurs moyennes favorites d'Oddo BHF pour le premier semestre 2018.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, TechnipFMC perd 1,4% à 26,4 euros en parallèle d'une légère baisse du baril de pétrole à 65 dollars le WTI.

* Mersen perd 2% à 40 euros. Le champion des spécialités électriques et des matériaux avancés a pourtant annoncé un chiffre d'affaires 2017 de 809 millions d'euros, en hausse de 6,6% et en croissance organique de 8% sur l'année, soit le haut des estimations précédentes. Pour le seul 4ème trimestre 2017, les ventes s'élèvent à 202 millions d'euros, en croissance organique de 13%.

* Netbooster (-2% à 3,4 euros) a levé près de 15,5 millions d'euros via le placement privé annoncé hier. La société a émis 5.158.223 actions, soit environ 20% du capital social avant l'opération, à 3 euros pièce (vs. 3,48 euros à la clôture hier). La dilution atteint 17%. Cette opération a reçu un bon accueil, souligne le management, avec une demande qui a porté sur 41 ME. Le capital social sera composé de 30.949.339 actions à compter du 1er février, date de règlement livraison des actions nouvelles.

* Elis (-1% à 22,4 euros) a pourtant délivré des résultats 2017 proches des attentes tout en relevant significativement les synergies envisagées avec Berendsen. Louis Capital Markets Midcap Partners évoque une publication sans surprise et réitère son conseil 'achat' et son objectif de 27 euros.

* Valeo (-0,3% à 64 euros). Standard & Poor's a ramené de "positive" à "stable" la perspective d'évolution de la notation crédit "BBB" de la société L'agence estime que les importants efforts de recherche & développement et d'investissement requis à l'appui de la forte croissance de la société vont grever sa génération de cash-flow libre sur l'année en cours et la suivante. L'équipementier automobile est cependant confortablement positionné par rapport aux métriques requis pour sa notation actuelle. C'est la probabilité d'un relèvement à court terme qui s'amenuise.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Ramsay Générale de Santé, leader de l'hospitalisation privée en France avec 121 établissements de santé répartis dans l'Hexagone, annonce...

Publié le 21/08/2018

Année de transition

Publié le 21/08/2018

Adocia (+5,45% à 17,80 euros) affiche la plus forte progression du marché SRD après avoir remporté une première manche dans une procédure engagée à l’encontre d’Eli Lilly & Company. Le…

Publié le 21/08/2018

Genkyotex a annoncé avoir obtenu un financement d’un montant nominal pouvant atteindre 7,5 millions d'euros par émission d’obligations convertibles en actions assorties de bons de souscription…

Publié le 21/08/2018

La Banque centrale européenne (BCE) a infligé une sanction pécuniaire administrative d'un montant de 4,3 millions d’euros à Crédit Agricole S.A.. La sanction a été imposée à la banque pour…