5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mi-séance Paris : Air France décroche, Renault accélère

| Boursier | 573 | Aucun vote sur cette news

Fin de semaine proche de l'équilibre en bourse de Paris, où le CAC40 prend 0,10% à 5...

Mi-séance Paris : Air France décroche, Renault accélère
Credits Reuters

LA TENDANCE

Fin de semaine proche de l'équilibre en bourse de Paris, où le CAC40 prend 0,10% à 5.515 pts. La nouvelle salve de résultats d'entreprises influence les valeurs au coup par coup... Société Générale et AXA ont plutôt déçu, tandis qu'Air France KLM corrige le tir, le tout en attendant cet après-midi le rapport mensuel sur la situation de l'emploi US et la balance commerciale...

ECO ET DEVISES

Donald Trump a tranché ! Ce sera Jerome Powell, un des gouverneurs de la Réserve fédérale depuis 5 ans, qui succédera à Janet Yellen à la présidence de la banque centrale américaine à partir du mois de février. Comme à son habitude, le président américain en a fait des tonnes médiatiquement en maintenant un certain suspens ces dernières semaines, pour finalement jouer la carte de continuité...
Seuls l'actuel gouverneur de la Fed, Jerome Powell, et l'économiste John Taylor, professeur à l'université de Stanford, étaient toujours en lice ces derniers jours... Trump qui a déclaré à plusieurs reprises ces derniers mois qu'il préférerait que les taux d'intérêt restent bas aux Etats-Unis, n'appréciait que modérément les positions monétaires plus restrictives de l'économiste John Taylor ou de l'ancien gouverneur de la Fed, Kevin Warsh...
Jerome Powell, âgé de 64 ans, a été nommé au conseil des gouverneurs de la Fed en 2012 par Barack Obama... Républicain modéré, juriste et banquier d'affaires, il a soutenu des deux mains les dernières décisions monétaires très souples de l'actuelle présidente Janet Yellen qui dirige la Fed depuis 2014. Il est à noter au passage que c'est la première fois depuis 1979 que le chef de la banque centrale américaine en fonction n'est pas reconduit pour un second mandat...
Donald Trump a décrit, à l'occasion de sa présentation à la presse jeudi soir, Jerome Powell comme un dirigeant "intelligent et dévoué" qui poursuivrait les réalisations de Janet Yellen sur le plan économique après la reprise qui a suivi la crise financière de 2007-2009.
"Si nous voulons maintenir tous ces progrès, notre économie aura besoin d'une politique monétaire saine et d'une supervision prudente", a déclaré Donald Trump en présence de Jerome Powell. "Nous avons besoin d'une direction forte et stable à la Réserve fédérale des Etats-Unis (...). C'est exactement ce qu'il assurera", a ajouté le président.
Le président républicain s'est dit "impressionné" par l'expérience de Jerome Powell dans le secteur privé... Au sein de la Fed, Jerome Powell a soutenu les orientations de Yellen en matière de politique monétaire ces dernières années et a partagé son idée que la faiblesse de l'inflation justifiait la poursuite d'une approche prudente en matière de taux d'intérêt...
Powell a promis de faire attention à l'apparition des risques financiers et des conséquences qu'ont les décisions de la Fed sur l'Américain moyen... "Les décisions de politique monétaire comptent pour les familles et les communautés américaines", a expliqué le futur président de la Fed. "Je partage fortement ce sentiment d'une mission et je m'engage à prendre des décisions avec objectivité et qui soient basées sur les données les meilleures à notre disposition".
Sous la direction de Yellen, les taux d'intérêt ont été relevés par deux fois cette année par la Fed et devraient l'être une nouvelle fois en décembre. Le taux de chômage a été ramené à 4,2% - le plein emploi restant l'un des mandats essentiel de la Fed - et l'économie US a poursuivi sa croissance à un rythme toutefois plus hésitant que lors des précédentes sorties de récession...
Programme 100% américain avec le rapport mensuel sur la situation de l'emploi et la balance commerciale (13h30), puis l'indice Markit PMI des services (14h45), les commandes industrielles et l'indice ISM des services (15h00).
La parité euro / dollar atteint 1,1665 ce midi. Le baril de Brent se négocie 61$.

VALEURS EN HAUSSE

* Nicox : +25%. L'approbation de la commercialisation de la solution ophtalmique Vyzulta de Bausch + Lomb par l'agence américaine du médicament hier soir est une bonne nouvelle pour la société qui a licencié le traitement à la filiale de Valeant. Vyzulta devrait être disponible à la vente avant la fin de l'année. Cette étape ne sera pas vraiment rémunératrice pour le laboratoire français, puisqu'il recevra 17,5 millions de dollars de Bausch + Lomb mais devra reverser 15 M$ à Pfizer en vertu d'un précédent accord. Nicox pourra par la suite récupérer davantage, en fonction de l'atteinte de certains jalons commerciaux, et dispose d'un accord lui octroyant des redevances progressives nettes potentielles représentant de 6% à 11 % des ventes.

* Renault : +4%. Bercy a cédé 4,73% du capital pour 1,2 MdE. Ces titres avaient été acquis en avril 2015. Ils permettront de dégager 55 ME de plus-value pour l'Etat. Renault en rachète 10%, soit 1,4 million d'actions, pour un futur programme d'actionnariat salarié.

* SoiTec : +3,5% avec HighCo, Vallourec et Sequana

* STMicroelectronics : +2% dans le sillage d'Apple hier soir.

* Eramet : +2% avec Parrot, LVMH et Kering

* Euronext : +1%. La valeur moyenne quotidienne des transactions réalisées sur les marchés cash de l'opérateur boursier a augmenté de 13,3% sur un an en octobre, à 7,172 milliards d'euros (-1,7% par rapport à septembre). En revanche, sur les ETF, les volumes reculent de 6,1% (à 396 ME) sur un an et de 8,4% en séquentiel.

VALEURS EN BAISSE

* Air France KLM -10%. Dire que la séance avait bien commencé... En hausse de plus de 5% à l'ouverture, le titre Air France KLM a touché un niveau plus observé depuis 2011, à 14,65 euros, avant de fortement retomber. C'est un euphémisme puisque l'action de la compagnie franco-néerlandaise chute désormais de plus de 10% à 12,5 euros dans de très gros volumes. Les comptes trimestriels ont pourtant confirmé le redressement du transporteur, ressortant même supérieurs aux attentes du consensus. Mais compte tenu de l'impressionnante variation du titre cette année (+170%), la moindre déception est presque logiquement sanctionnée. Elle semble en l'occurrence venir de l'évolution des coûts dans la mesure où les coûts unitaires ont progressé de 0,6% à change constant au troisième trimestre après un repli de 0,3% au trimestre précédent et une baisse de 1% sur le premier semestre. De plus, si le groupe a confirmé viser une baisse de 1,0% à 1,5% de ses coûts unitaires cette année à changes, prix du carburant et charges de retraite constants, cette prévision exclut désormais les effets de l'amélioration du coefficient d'occupation et du partage des bénéfices ("profit sharing").
Enfin, le soutien fourni par la baisse de la facture carburant au cours des derniers trimestres est en train de s'estomper. Elle devrait même augmenter de 100 M$ (stable en euros) au quatrième trimestre. Sur 2018, le groupe table pour l'instant sur une facture carburant stable en euros et en hausse de 300 M$ par rapport à 2017, sur la base des prix à terme actuels..

* Altice : -8%, après son point trimestriel. En marge de la publication de ses résultats du troisième trimestre, le groupe a en effet annoncé hier soir que son Ebitda ajusté ne progressera que dans le bas de la fourchette des attentes précédentes, c'est-à-dire plutôt de l'ordre de 6% que de 9%.

* Société Générale : -3%. En première lecture, les résultats trimestriels ont l'air médiocres. La banque a accru le montant de ses provisions pour litiges aux Etats-Unis et l'activité se contracte sur l'effet de conditions difficiles dans la banque de détail en France et dans les activités de marché. Il faudra attendre l'oeil des experts pour décortiquer les performances par division et déterminer si le secteur bancaire entame une mauvaise passe.

* Axa : -2%. Les revenus sur neuf mois sont en baisse de 0,5% en publié mais en hausse de 0,1% en données comparables. La marge sur affaires nouvelles en vie, épargne, retraite reste stable à 40%. Le ratio de solvabilité II s'établit à 201%, stable par rapport au 30 juin 2017.

* L'Oréal : stable. Le groupe affiche une croissance organique de 4,5% sur neuf mois, supérieure aux attentes grâce à une accélération de 5,1% au 3ème trimestre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS