En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 382.66 PTS
-
5 377.50
-
SBF 120 PTS
4 261.07
-
DAX PTS
11 603.89
-1.57 %
Dowjones PTS
25 745.67
-0.55 %
7 380.75
+0.43 %
1.142
+0.01 %

Mi-séance Paris : à 5.100 points, le CAC40 récupère près de 3% sur la semaine

| Boursier | 1402 | Aucun vote sur cette news

Vivendi se démarque après une publication riche en annonces

Mi-séance Paris : à 5.100 points, le CAC40 récupère près de 3% sur la semaine
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 se laisse porter par les publications annuelles et reprend sa progression pour rejoindre les 5.100 points, en hausse de près de 1% à la mi-journée. Vivendi se démarque après une publication riche en annonces, dominée par une Offre Publique de Rachat d'Actions (OPRA) jusqu'à 25% du capital social, à un prix maximum de 25 euros. Sur la semaine, la bourse de Paris reprend près de 3%. Ce vendredi marque le dernier jour des négociations entre hauts dignitaires américains et chinois à Pékin. Selon le Financial Times, les deux délégations s'emploient à trouver un "protocole d'accord" d'ici à vendredi soir afin d'éviter de nouveaux droits de douane américain sur plus de 200 milliards de dollars de produits chinois importés.

VALEURS EN HAUSSE

* Plus forte hausse du CAC40, Vivendi gagne 6,6% à 24,2 euros. Un flux acheteur à relier aux nombreuses annonces faites hier soir par le groupe de médias et de divertissement. Outre la publication de résultats annuels en forte progression, la firme a annoncé le départ surprise de Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi. L'homme d'affaires breton cédera son siège au conseil de surveillance à son fils Cyrille lors de la prochaine assemblée générale de la société. Le PDG du groupe Bolloré avait déjà cédé l'an dernier la présidence du conseil de Vivendi à son autre fils Yannick, dirigeant du publicitaire Havas, devenu filiale de Vivendi. Vivendi sollicitera l'approbation des actionnaires en vue de procéder à des rachats d'actions représentant jusqu'à 10 % du capital social et à une Offre Publique de Rachat d'Actions (OPRA) jusqu'à 25% du capital social, à un prix maximum de 25 euros par action. En outre, le groupe proposera au titre de 2018 le versement d'un dividende de 0,50 euro par action, en hausse de 11,1%.

* Airbus gagne 2,2% à 109,6 euros. JP Morgan a maintenu sa recommandation "surpondérer" en propulsant son objectif de cours à 132 euros. Goldman Sachs a remonté le sien de 142 à 148 euros.

* Kering gagne 0,7% à 471 euros. Credit Suisse reste neutre sur Kering mais a relevé sa cible de 430 à 500 euros.

* TF1 (+4,5% à 6,9 euros) a dévoilé des résultats annuels en progression et réitère son objectif d'un taux de marge opérationnelle courante à deux chiffres en 2019. Le premier groupe de télévision privé en France a enregistré l'an dernier un résultat opérationnel courant de 195,7 millions d'euros (+5,4%) pour un chiffre d'affaires consolidé de 2,3 milliards d'euros, en hausse de 7,3%. Le taux de marge opérationnelle courante incluant les coûts de diffusion de la Coupe du Monde, est stable sur un an à 8,6%. Hors coûts de la Coupe du Monde, ce taux s'élève à 11,7%, en hausse de 3 points par rapport à l'année précédente, confirmant l'atteinte de l'objectif d'amélioration de la marge opérationnelle courante hors événement sportif majeur par rapport à 2017. Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale Mixte du 18 avril de verser un dividende de 0,40 euro par action, en progression de 14%.

* La maison-mère Bouygues en profite pour progresser de 2,6% à 30,9 euros.

* Le groupe Bolloré (+5,4% à 3,66 euros) a bien terminé l'année écoulée. Sur le quatrième trimestre 2018, le chiffre d'affaires a atteint 6.499 millions d'euros, en hausse de 6 % en publié et en croissance de 7 % à périmètre et taux de change constant.

VALEURS EN BAISSE

* Eutelsat chute de 9% à 17 euros. L'opérateur satellites a fait état de résultats semestriels en repli, pénalisé par une pression sur les prix dans les services de vidéo professionnelle. Le groupe a dégagé sur les six premiers mois de son exercice un résultat net de 150,4 millions d'euros (-4,8%), une marge d'Ebitda de 79% (-0,4 point) à taux de change constant et un chiffre d'affaires de 658,1 ME (-4,4%). Le consensus tablait sur des revenus de 659,7 ME. Eutelsat confirme viser une amélioration de son chiffre d'affaires au cours du second semestre et réitère l'ensemble de ses objectifs financiers pour l'exercice 2018-2019 et les suivants.

* EDF perd environ 5% à 14,1 euros, les investisseurs sanctionnant des objectifs 2019 quelque peu décevants. L'électricien a indiqué tabler sur un Ebitda ajusté compris entre 15,3 et 16 milliards d'euros cette année après 15,3 milliards en 2018 (+11,1%). Le consensus était jusqu'ici positionné sur un niveau supérieur à 16 MdsE.

* Seule baisse significative sur le CAC40, PSA Groupe perd 1,5% à 20,6 euros. Le marché automobile européen a débuté l'année 2019 comme il avait fini 2018, à savoir en net repli. Les immatriculations de voitures neuves ont en effet reculé de 4,6% en janvier, diminuant pour le cinquième mois consécutif. Néanmoins, avec près de 1,2 million de nouvelles voitures mises sur le marché, le mois dernier enregistre la deuxième meilleure performance en volume pour un premier mois de l'année depuis 2009. Dans ce contexte, les constructeurs français ont plutôt bien résisté puisque les immatriculations de Renault limitent leur repli à 0,7% alors que celles de Groupe PSA affichent un recul de 1,9%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/03/2019

Le Conseil d'administration de Foncière Euris proposera à l'Assemblée générale du 16 mai le versement d'un dividende de 2,15 euros...

Publié le 20/03/2019

Sa nouvelle mission consistera à développer et amplifier dans le monde, les excellents résultats obtenus en Asie...

Publié le 20/03/2019

Elior Group est entré en discussions exclusives...

Publié le 20/03/2019

Lors de l'Assemblée générale qui se tiendra le 20 juin, il sera proposé le versement d'un dividende de 0,06 euro par action....

Publié le 20/03/2019

Coheris dispose d'environ 8 ME de déficits fiscaux reportables...