En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 558.02 PTS
+0.72 %
5 556.0
+0.71 %
SBF 120 PTS
4 382.66
+0.69 %
DAX PTS
12 417.16
+0.88 %
Dowjones PTS
26 504.00
+0.15 %
7 667.74
+0.00 %
1.129
+0.53 %

Mi-séance Paris : 5300 points franchis, Renault victime du jour !

| Boursier | 494 | Aucun vote sur cette news

L'air de rien, le CAC40 a accumulé trois séances consécutives de hausse pour revenir à une encablure des 5...

Mi-séance Paris : 5300 points franchis, Renault victime du jour !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 est bien orienté en mi-séance, progressant de 0,60%, ce qui lui permet de franchir à nouveau à la hausse les 5.300 points, autour de 5.325 points peu avant la mi-journée.

La BCE pourrait amplifier la tendance en cas d'annonces choc en début d'après-midi... Après que la Fed eut ouvert la porte hier à la possibilité d'une baisse des taux, Mario Draghi devrait discourir à son tour... Et ses commentaires seront scrutés de près, notamment concernant les risques de ralentissement de la croissance mondiale et de faible inflation pour l'économie de la zone euro dans un contexte de tensions commerciales.

Tout message laissant entendre que la BCE pourrait encore repousser dans le temps la date de remontée de ses taux directeurs actuellement prévue début 2020, serait sans doute bien accueilli! De même qu'une éventuelle reprise des achats de titres...

Côté valeurs, Rémy Cointreau a finalement flanché après un début de séance positif, alors que le groupe a publié ses comptes annuels. Crédit Agricole, qui a présenté son plan 2022, avec un objectif de 5 MdsE de bénéfices, n'a visiblement pas emballé les investisseurs... Mais le gadin du jour est logiquement pour Renault suite au nouveau coup de théâtre, consécutif au retrait de Fiat Chrysler des négociations de rachat. La bulle qui s'était gonflée suite à l'annonce il y a 10 jours, se dégonfle brutalement aujourd'hui.

WALL STREET

La cote américaine demeure sur une tendance positive, selon les premières indications de pré-séance ce jeudi. L'indice large S&P500 prend ainsi 0,2% et le Nasdaq 0,3%. Hier soir, la séance s'était soldée par un gain de 0,82% du DJIA et une progression de 0,64% du Nasdaq.

Les marchés conservent donc un relatif optimisme, misant sur une souplesse durable des banques centrales. Les opérateurs espèrent ainsi plusieurs baisses de taux de la Fed cette année.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Etude Challenger concernant les destructions de postes annoncées. (13h30)
- Balance commerciale. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Productivité et coûts. (14h30)

Europe :
- Communiqué monétaire de la BCE. (13h45)
- Principal taux de refinancement de la BCE. (13h45)
- Conférence de presse de la BCE. (14h30).

L'or continue sa progression! L'once d'or se traite désormais 1.336$!

De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1231$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 60,68$.

VALEURS EN HAUSSE

Crédit Agricole (+0,25% à 10,44 Euros) lève le voile sur son nouveau plan de moyen terme (2019-2022) qui vise "des objectifs de rentabilité améliorés et sécurisés". Le point fort de l'annonce est constitué par l'objectif de bénéfice net de plus de cinq milliards d'euros à horizon 2022. Le groupe a dégagé 4,4 milliards d'euros en 2018. Le plan vise aussi un objectif relevé de rentabilité sur capitaux propres tangibles (ROTE) supérieur à 11% (12,7% en 2018 ; pour un objectif du plan 2016-2019 de 10 %). Dans le cadre de sa nouvelle feuille de route stratégique, la banque souhaite aussi réaliser 1,3 milliard d'euros de synergies de revenus supplémentaires entre ses différents métiers pour atteindre 10 milliards d'euros en 2022. A titre de comparaison, son bénéfice net s'était élevé à 4,4 milliards d'euros en 2018.

VALEURS EN BAISSE

Renault (-7,25% à 52,12 Euros) : Les tergiversations des administrateurs de Renault ont fini par lasser Fiat Chrysler qui a annoncé mercredi soir à la surprise générale le retrait immédiat de son offre de fusion à 30 milliards d'euros. Le groupe italo-américain met en cause les conditions politiques en France. FCA a en effet pris cette décision après que l'Etat français a demandé un report du vote du conseil d'administration de Renault sur le projet afin d'obtenir le soutien de Nissan. "Il est devenu clair que les conditions politiques en France ne sont actuellement pas réunies pour qu'une telle combinaison voie le jour avec succès", a déclaré Fiat Chrysler dans un communiqué transmis dans la nuit de mercredi à jeudi.

Rémy Cointreau (-1,10% à 121,10 Euros) a publié ce matin des résultats annuels supérieurs aux attentes grâce aux brillantes performances de son cognac Rémy Martin. Le résultat opérationnel courant de son exercice 2018-2019 clos le 31 mars a progressé de 11,3% à 263,6 millions d'euros et grimpé de 14,2% à périmètre et devises constantes, dépassant les 260,2 millions attendus par les analystes et la croissance organique prévue de 13,4%. Le résultat net hors exceptionnels atteint un record de 167,8 millions, en croissance organique de 16,3% et un dividende exceptionnel de 1 euro sera proposé, outre un dividende stable de 1,65 euro.

Arkema (-0,70% à 76,76 Euros) : a réalisé avec succès le placement d'une émission hybride à durée indéterminée super-subordonnée incluant une première option de remboursement anticipé au gré de la société après 5,25 ans, d'un montant de 400 millions d'euros, assorties d'un coupon de 2,75% jusqu'à la date de première option de remboursement anticipé. Cette émission a suscité un très fort intérêt des investisseurs, avec un livre d'ordres dépassant 3 milliards d'euros.

Orange (-2% à 13,62 Euros). L'opérateur télécom est plombé par une note défavorable de broker. Selon nos informations, Morgan Stanley a abaissé sa recommandation sur le dossier de "surpondérer" à "pondération en ligne", tout en réduisant de 20 à 17 euros son objectif. Cette dégradation ne modifie pas l'équilibre du consensus sur Orange, qui comporte toujours une majorité d'opinions positives (18 analystes) pour 11 avis neutres et aucun conseil à la vente.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2019

Les actionnaires de référence de la société Evolis – Emmanuel Picot, Cécile Belanger, Serge Olivier, Didier Godard et Yves Liatard ainsi que certains actionnaires historiques annoncent avoir…

Publié le 20/06/2019

Les deux groupes lancent un nouveau service baptisé Miles+Points...

Publié le 20/06/2019

Les actionnaires de référence d'Evolis, Emmanuel Picot, Cécile Belanger, Serge Olivier, Didier Godard et Yves Liatard, ainsi que certains actionnaires...

Publié le 20/06/2019

Le groupe hôtelier Accor et le groupe aérien Air France-KLM renforcent leur partenariat en proposant à leurs clients fidélisés de gagner simultanément des « Miles Flying Blue » et des «…

Publié le 20/06/2019

AXA annonce aujourd’hui qu’après 29 ans dans le Groupe, Gérald Harlin, Directeur général adjoint du Groupe, Directeur Financier et membre du Comité de direction d’AXA, a décidé de partir…