En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 351.77 PTS
+0.05 %
5 343.5
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 295.59
-0.02 %
DAX PTS
12 088.70
-0.06 %
Dowjones PTS
26 062.12
+0.00 %
7 434.73
+0.00 %
1.171
+0.25 %

Mi-séance Paris : 4% de perdu en quelques jours sur le CAC40

| Boursier | 375 | Aucun vote sur cette news

L'indice parisien qui tutoyait encore les 5.500 points en milieu de semaine dernière, se retrouve ainsi à 5.270 points

Mi-séance Paris : 4% de perdu en quelques jours sur le CAC40

LA TENDANCE

On est loin du rebond espéré après la nette baisse de la veille. La chute du CAC40 se poursuit avec -1,35% en fin de matinée. L'indice parisien qui tutoyait encore les 5.500 points en milieu de semaine dernière, se retrouve ainsi à 5.270 points, soit plus de 4% de baisse en l'espace de quelques jours. La dégradation continue de la situation des pays émergents inquiète désormais vivement les marchés. Un nouveau ralentissement de la croissance du secteur des services en Chine, au plus bas depuis 10 mois, laisse ainsi craindre un début de traduction de l'affrontement commercial avec les Etats-Unis, dans les statistiques économiques. C'est dans ce cadre que prend fin demain la période de consultations publiques sur les taxations américaines pour 200 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois importés. Alors que 50 Mds$ ont déjà été surtaxés, rien ne s'oppose à ce que Donald Trump décide de l'entrée en vigueur de ces nouveaux droits de douane. Et le marché semble bel et bien l'intégrer.

VALEURS EN HAUSSE

* BioMérieux se distingue en hausse de 6% à 78,8 euros après des résultats semestriels marqués par une solide dynamique commerciale, avec une croissance à taux de change et périmètre constants de 10,4%. Le groupe affiche une croissance de 7% de son résultat opérationnel courant contributif qui atteint 185 millions d'euros, soit 15,8% du chiffre d'affaires. BioMérieux table désormais sur une croissance organique des ventes d'environ 9,5%, à taux de change et périmètre constants. Le résultat opérationnel courant contributif sera compris entre 340 et 350 millions d'euros.

* JCDecaux (+6,6% à 29,6 euros) est dopé par une note d'analyste. Bank of America ML est passée de 'neutre' à 'acheter' sur le dossier estimant que la forte croissance organique devrait maintenant se traduire par une croissance "supérieure" du bpa après cinq années de lourds investissements. Le broker note également que les chances de consolidation aux États-Unis ont augmenté avec la faillite de la maison-mère de Clear Channel Outdoor et que JCDecaux est bien placé pour y participer. L'objectif est relevé de 28 à 36 euros.

* Les valeurs bancaires continuent à surperformer et constituent les seules hausses observées sur le CAC40. Crédit Agicole gagne 0,6%, Société Générale et BNP Paribas 0,1%.

VALEURS EN BAISSE

* LVMH revient sur les 283 euros, en repli de 2,7%, alors que HSBC revalorise pourtant le dossier de 315 à 340 euros en restant à "conserver". Le broker revoit par ailleurs en hausse son cours cible sur Kering (-1,4%) à 610 euros en restant à l'achat et Hermès International (-1,8%) à 570 euros (conserver).

* En baisse de 2,9% à 16,77 euros, STM est à nouveau mis au tapis par les inquiétudes de guerre commerciale. Le titre est de retour sur ses plus bas niveaux de l'année.

* Scor SE perd 2% à 38 euros). La journée investisseurs qui se tient aujourd'hui sera l'occasion pour les dirigeants du réassureur de revenir sur l'offre de Covea à 43 Euros par action proposée fin août et divulguée hier. La direction du groupe l'a jugée inamicale, bien que provenant de son premier actionnaire. Aujourd'hui, Scor va réitérer ses objectifs tablant sur une croissance comprise entre 5 % et 7 % sur la durée du plan stratégique. SCOR bénéficie d'un ratio de solvabilité très solide, s'élevant à 221%.

* Marie Brizard Wine & Spirits chute de 10% à 6,09 Euros) après un énième avertissement. Le groupe avait indiqué, le 27 juillet dernier, envisager un EBITDA au 1er semestre 2018 en recul "très significatif" par rapport à son niveau du 1er semestre 2017 et un EBITDA annuel 2018 négatif, mais en progression par rapport au niveau attendu pour l'exercice 2017. Les travaux en cours d'arrêté des comptes du 1er semestre 2018 permettent aujourd'hui d'anticiper un EBITDA pour le semestre compris entre -20 ME et -23 ME.

* GL Events (3,5% à 23,15 euros) a confirmé son objectif d'une croissance d'activité supérieure à 8% (à parité monétaire moyenne équivalente à celles du 1er semestre pour la Livre turque et le Real brésilien) et anticipe un résultat net part du groupe en "amélioration sensible".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Responsable mondial Immobilier & Hospitality...

Publié le 18/09/2018

Air France-KLM (+2,11% à 8,91 euros) effectue un vol sans nuage aujourd’hui sur la place parisienne, à la faveur d’une double actualité. Le groupe aérien est en effet porté par les propos…

Publié le 18/09/2018

Le titre perd un quart de sa valeur en bourse

Publié le 18/09/2018

BNP Paribas et UNI Global Union ont signé aujourd'hui un accord mondial qui garantit aux 200 000 salariés de la banque, répartis dans 73 pays, un congé parental payé, une assurance maladie et une…

Publié le 18/09/2018

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a signé un contrat avec l'Agence spatiale européenne (ESA) pour fournir...