5 409.48 PTS
+0.42 %
5 406.0
+0.36 %
SBF 120 PTS
4 307.62
+0.29 %
DAX PTS
13 147.71
+0.18 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mi-séance : le blues de la fin juillet

| Boursier | 615 | Aucun vote sur cette news

Une vague de prises de bénéfices frappe les indices mondiaux. Les futures américains font grise mine...

Mi-séance : le blues de la fin juillet

LA TENDANCE

La fin du mois de juillet pourrait bien se terminer en queue de poisson pour les marchés financiers, qui connaissent en ce vendredi une importante vague de prises de bénéfices, après les nouveaux records touchés par les indices américains hier. A Paris, le CAC40 perd 1,4%, ce qui vient annihiler les gains obtenus laborieusement en début de semaine. Tous les secteurs sont concernés, à commencer une nouvelle fois par l'automobile, mais aussi les matières premières et les technologiques. Certains intervenants mettent la consolidation sur le compte des résultats trimestriels des entreprises, même s'ils apparaissent plutôt solides, à l'exception de quelques accrocs illustrés aujourd'hui Renault ou Spie à Paris. Une certaine nervosité règne également dans l'attente de la publication du PIB américain du second trimestre, dont la première estimation sera donnée à 14h30.

WALL STREET

Wall Street a calmé le jeu jeudi soir en clôture après une ouverture sur de nouveaux sommets historiques. Si le DJ a encore pris 0,39% à 21.797 pts, le Nasdaq a perdu 0,63% à 6.382 pts et le S&P500 a reculé de 0,10% à 2.475 pts. Les indicateurs avancés sont franchement baissiers à l'approche de la mi-journée, notamment sur le Nasdaq. Dix-neuf sociétés du S&P500 publient leurs trimestriels avant l'ouverture, dont American Airlines, AbbVie, Goodyear, Merck, ExxonMobil et Chevron.

ECO ET DEVISES

En Europe, la France a publié son PIB du 2ème trimestre en première estimation, ressorti à 0,5%, comme prévu. Le marché attend à 14h00 l'inflation allemande de juillet. Aux Etats-Unis, le PIB américain du deuxième trimestre 2017 en première estimation et l'indice des coûts de l'emploi (14h30) précèderont l'indice du sentiment des consommateurs américains selon l'Université du Michigan (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1709 ce matin. Le baril de Brent se négocie 51,73 $ et le WTI 49,04$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.259$ (+0,04%).

VALEURS EN HAUSSE

* Orchestra-Prémaman (+22,2% à 7,98 euros) : le marché pousse un ouf de soulagement après l'abandon du projet de rapprochement avec l'américain Destination Maternity, dont la complexité aura eu raison des fiançailles des deux entreprises.

* Euronext (+2% à 48,45 euros) : la société a publié son meilleur trimestre depuis son retour en bourse. Le bénéfice net a augmenté de 9,3% à 53,9 ME.

* Saint-Gobain (+1,5% à 47,46 euros) : le bénéfice net a progressé de 26% au 1er semestre, malgré la cyberattaque dont a été victime la société. Le groupe confirme "avec confiance" son objectif pour l'année 2017 d'une progression du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparable.

* Teleperformance (+1% à 114 euros) : les résultats semestriels ont été bien accueillis par le marché. La Société Générale a relevé de 130 à 140 euros son objectif de cours en conseillant toujours à ses clients l'achat de la valeur.

* Manitou, Quantel, Akka, Recylex, Eutelsat et Gfi Informatique font partie des sociétés qui progressent de 0,5 à 3% après la publication de leurs comptes semestriels.

VALEURS EN BAISSE

* Spie (-5,5% à 23,50 euros) : les investisseurs n'avaient pas vu venir l'avertissement lancé par le management en marge de la publication des résultats semestriels.

* Renault (-5,5% à 23,50 euros) : le constructeur amélioré ses résultats intermédiaires, mais l'embellie repose sur sa division de services financiers. Les analystes auraient préféré une performance plus robuste de la division automobile, d'autant que le rival Peugeot avait brillé de ce point de vue en début de semaine.

* Amundi (+2,9% à 64,08 euros) : la décollecte enregistrée au second trimestre est un signal plutôt négatif, même si ses facteurs sont temporaires. Elle donne en tout cas un bon prétexte aux actionnaires pour prendre leurs bénéfices, alors que le titre avait clôturé hier sur de nouveaux sommets, à 66,59 euros.

* Kering (-2,7% à 296,95 euros) : le marché est sévère avec le groupe de la famille Pinault, qui a publié des résultats en vive amélioration. La baisse globale des marchés aujourd'hui a sans doute inspiré quelques prises de profits, après les records historiques signés la semaine dernière.

* MGI Coutier, Maisons du Monde, Parrot, Plastivaloire, Altran et Sopra Steria perdent 2 à 4% après leurs comptes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Le titre baisse. Goldman Sachs n'est plus acheteur...

Publié le 12/12/2017

Le groupe conserve une force de frappe conséquente pour des acquisitions...

Publié le 12/12/2017

Le 8ème Investor Summit organisé hier par Cegedim a été l'occasion pour Gilbert Dupont de faire un point sur la société, ses activités et son plan de...

Publié le 12/12/2017

La transaction ne va pas affaiblir le profil du groupe...

Publié le 12/12/2017

Premier ferry alimenté au gaz naturel liquéfié (GNL) par Brittany Ferries...

CONTENUS SPONSORISÉS