Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-0.79 %
6 555.00
-0.73 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-0.7 %
DAX PTS
15 490.17
-1.03 %
Dow Jones PTS
34 584.88
-0.48 %
15 333.47
-1.18 %
1.172
0. %

Clôture Paris : toujours plus haut, mais sans vigueur

| Boursier | 827 | Aucun vote sur cette news

Paris préserve la hausse en l'absence d'informations majeures...

Clôture Paris : toujours plus haut, mais sans vigueur
Credits Reuters

LA TENDANCE

La place parisienne termine une nouvelle fois dans le vert ce mercredi. Le CAC40 gagne encore 0,55% à 6.857 points en clôture. L'indice phare de la place parisienne se rapproche encore un peu plus de son record absolu du 4 septembre 2000 à 6.944,77 points...
Le marché aurait pourtant pu se tasser avec les nouvelles tensions annoncées sur le front sanitaire. La situation du pays a été qualifiée de "plus que délicate" par Emmanuel Macron lors d'un conseil de défense et de sécurité sanitaire, en visio depuis le fort de Brégançon dans le Var. Cette situation "impose notre mobilisation", a-t-il déclaré. Les préfets des départements où le taux d'incidence dépasse 200 pour 100.000 habitants se doivent maintenant de faire appliquer le "pass sanitaire" dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m2. La Martinique et la Guadeloupe subissent un nouveau reconfinement strict. L'objectif d'Emmanuel Macron reste "la vaccination de tous les Français qui peuvent être vaccinés" par-delà les "polémiques", les "manipulations". Pourtant, le Chef de l'Etat se voit opposer depuis un mois des manifestations hebdomadaires de plus en plus nourries, contre un "pass sanitaire", jugé liberticide.

Après les records d'hier soir sur le S&P et le Dow Jones, Wall Street évolue en ordre dispersé alors que le Sénat a adopté plan d'infrastructures de 1.000 milliards de dollars. Le Dow Jones est ferme avec un gain de +0,47% à 35.431 points. Le Nasdaq est en revanche plus fébrile, avec un repli de -0,44% à 14.722 pts. Outre-Atlantique, le Sénat américain a approuvé le plan bipartite de 1.000 Mds$ d'investissement dans les infrastructures, l'une des priorités du président Joe Biden. Le texte, adopté par 69 voix contre 30, va désormais être transmis à la Chambre des représentants, avec la perspective du plus important investissement dans les infrastructures des Etats-Unis depuis des décennies. Dix-neuf sénateurs républicains ont voté en faveur du projet de loi. Les démocrates du Sénat poussent désormais pour un ensemble budgétaire distinct de 3.500 milliards de dollars, un projet que le camp démocrate prévoit d'adopter au Congrès en contournant l'objection des républicains.
Sur le front économique, la hausse des prix à la consommation a ralenti en juillet, mais reste historiquement élevée sur fond de tensions dans les chaînes d'approvisionnement et de reprise soutenue de la demande. L'indice des prix à la consommation (CPI) a augmenté de +0,5% en un mois après un bond de +0,9% en juin, a annoncé le département du Travail. Il affiche une hausse de +5,4% en glissement annuel. Hors énergie et produits alimentaires, l'inflation ressort à +0,3% d'un mois sur l'autre et à +4,3% en rythme annuel (+4,5% en juin). La hausse des prix reste donc nourrie, en juillet, par la vigueur d'une reprise économique mettant à l'épreuve les chaînes d'approvisionnement de nombreux secteurs.
Selon le rapport du Département américain à l'Energie pour la semaine close au 6 août, les stocks domestiques de brut hors réserve stratégique ont reculé de 0,4 million de barils en comparaison de la semaine antérieure, alors que les stocks d'essence ont baissé de 1,4 million de barils. Les stocks de distillats se sont établis en hausse de 1,8 million de barils. Le repli des stocks domestiques de brut ressort proche des attentes du consensus.

Le Brent de la mer du Nord pointe à 69,78$, en retrait de -1,53%, alors que le WTI s'affiche à 67,52$ le baril, en repli de 1,42%.
L'once d'or gagne 1,32% à 1.753$. Le Bitcoin se reprend de 1,5% à 46.433$, alors qu'une plateforme de cryptomonnaies, Poly Network, estime avoir perdu 600 M$ suite à un piratage, l'un des plus importants de l'histoire du marché des crypto-devises.

VALEURS EN HAUSSE

* Claranova bondit de +5,36% à 7,375 euros. La société a annoncé un investissement stratégique d'investisseurs institutionnels US et australien pour un montant total de 65 millions d'euros afin de financer l'acquisition des intérêts minoritaires d'Avanquest. Il s'agit d'un investissement de Heights Capital Management et d'Ophir Asset Management, constituant pour la première fois dans l'histoire de Claranova un groupe d'investisseurs de référence, avec un investissement combinant une augmentation de capital réservée de 15 ME et une émission réservée d'obligations convertibles de 50 ME moyennant une prime de conversion d'environ 86%. Le montant est à affecter à l'acquisition des intérêts minoritaires d'Avanquest, afin de renforcer la structure du capital du groupe et de bénéficier d'une relution du bénéfice par action à moyen terme. L'accord engageant avec les actionnaires minoritaires prévoit une valorisation des fonds propres du pôle Avanquest hors technologies financières de 153 ME, soit 98 ME pour l'ensemble des intérêts minoritaires, rémunérée par une combinaison de trésorerie et d'actions nouvelles.

* Carrefour prend 2,58% à 16,97 euros. Le groupe de distribution a passé la séance en tête du CAC40. Selon l'agence Reuters, citant trois personnes proches de la question, le groupe français de distribution envisage de mettre en vente dans les prochaines semaines ses activités à Taïwan, évaluées environ 1,6 milliard d'euros. Carrefour aurait mandaté la banque d'affaires américaine Morgan Stanley pour mener à bien l'opération, qui devrait être lancée après l'été. Le groupe aurait approché un certain nombre d'acquéreurs potentiels, parmi lesquels des sociétés de capital-investissement, afin d'évaluer leur niveau d'intérêt. Ces activités représentaient au premier semestre un chiffre d'affaires de 1,26 MdsE, en croissance de 13% à changes constants.

* Vivendi (+1,6% à 30,05 euros) a cédé hier à Pershing Square Holdings et ses sociétés affiliées, dirigées par William Ackman, 7,1% du capital d'UMG pour un prix de 2,8 milliards de dollars américains. Cette opération s'effectue sur base de valeur d'entreprise de 35 MdsE pour 100% du capital d'UMG. William Ackman a la possibilité d'acquérir, d'ici au 9 septembre, jusqu'à 2,9% du capital d'UMG supplémentaires par l'intermédiaire de fonds qu'il dirige ou dont il détient la majorité des intérêts économiques, sur la base de la même valorisation.

* AXA gagne 1,11% à 24,1 euros. Jefferies maintient un avis acheteur sur AXA et dope son objectif à 28 euros, contre 26,5 euros auparavant.

* Renault gagne 0,8% à 33,88 euros. Barclays a rehaussé son objectif de cours de 32 à 36 euros mais reste à 'sous-pondérer'.

VALEURS EN BAISSE

* Faurecia cède 1,6% à 36,15 euros. Les candidats au rachat de l'Allemand Hella devraient présenter des offres valorisant l'équipementier automobile environ 7 milliards d'euros, selon l'agence Reuters, citant deux sources proches de la situation. Les Français Faurecia et Plastic Omnium (+2,2% à 27,38 euros) seraient sur les rangs, comme l'Allemand Mahlen. Selon l'agence, les offres devraient se baser sur le cours moyen d'Hella sur les trois derniers mois. Cela représenterait une offre d'environ 60 euros par action. Bloomberg avait précédemment rapporté que la cession des 60% du capital de l'équipementier allemand pourrait le valoriser autour de 8 milliards d'euros. La réglementation boursière allemande implique que l'acquéreur du bloc de contrôle propose ensuite un rachat aux autres actionnaires.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

Sur les 6 premiers mois de 2021, ABO-GROUP a connu une forte croissance de plus de 30% par rapport aux 6 premiers mois de 2020...

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Publié le 17/09/2021

La société Altur Investissement a annoncé la fin de la période de réouverture de l’offre publique d’achat déposée par la société Altur Holding visant les actions d’Altur Investissement…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne