Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 075.78 PTS
-0.09 %
7 080.50
-0.14 %
SBF 120 PTS
5 423.44
-0.04 %
DAX PTS
15 166.01
+0.25 %
Dow Jones PTS
33 890.63
-0.57 %
12 086.11
-0.13 %
1.090
+0.33 %

Clôture : Paris se met au vert

| Boursier | 804 | Aucun vote sur cette news

Paris tire ses dernières cartouches de l'année 2022. Le CAC40 gagne 0,70%...

Clôture : Paris se met au vert
Credits ChaunuPictures

Paris tire, cette semaine, ses dernières cartouches de l'année 2022, une année qui ne restera pas dans les annales boursières, puisque le CAC40 abandonne un peu plus de 9% sur l'année. Ce 27 décembre, le principal indice de la cote parisienne se reprend toutefois de +0,7%, tenant position sur les 6.550 points en clôture de marché.

La faible actualité des entreprises et un agenda macroéconomique clairsemé ne suffisent pas à imprimer sa tendance au marché, qui se raccroche aux perspectives de relance économique en Chine, dans le sillage de l'assouplissement des mesures sanitaires de la politique zéro Covid.

Malgré la flambée des contaminations, la Chine a en effet décidé de lever la quarantaine obligatoire pour les individus entrant dans le pays, à compter du 8 janvier. Le niveau de gravité du coronavirus a aussi été rétrogradé en catégorie B -à l'image de l'anthrax ou du sida- alors qu'il était jusqu'ici géré selon un protocole de catégorie A, comme le choléra et la peste bubonique. Les intervenants de marchés voient en ces assouplissements sanitaires une étape importante dans la réouverture du pays au reste du monde.

A l'image de Paris, les marchés américains ont toujours l'esprit à la trêve des confiseurs. Wall Street évolue toutefois en ordre dispersé. Le S&P 500 plie à 18h de -0,22% à 3.836 points. Le Dow Jones reste ferme, avec un gain de +0,29% à 33.298 points. Le Nasdaq subit le décrochage de Tesla (-7,88%) et recule de -0,83% à 10.410 points.
Malgré les bonnes nouvelles en provenance de Chine, les opérateurs présents sur le marché restent sur la défensive, toujours inquiets de la poursuite du resserrement monétaire de la Fed sur fond d'inflation galopante. La nouvelle hausse des taux obligataires plombe aussi l'ambiance.

Le baril de Brent se négocie 85,42$.
L'euro s'échange 1,0656$.
L'once d'or se traite 1.820$. Le Bitcoin est à 16.785$.

Valeurs en hausse

* La perspective de reprise en Asie et les rumeurs relatives à de nouvelles mesures de soutien à l'économie chinoise soutiennent les valeurs du luxe qui prennent la tête du CAC40 avec LVMH (+2,43% à 690,2 euros), Hermès International (+2,04% à 1.472,5 euros), Kering (+1,39% à 478,5 euros), et un peu plus loin L'Oréal (+1,05% à 336,75 euros). Hors CAC40, Rémy Cointreau termine en hausse de +0,56% à 160,8 euros.

* EO2 (+6,47% à 6,58 euros). EO2 a enregistré, au 1er semestre 2022-2023, une croissance de +22,1% de son chiffre d'affaires par rapport au 1er semestre 2021-2022. Il ressort à 15,83 ME. Cette performance a été portée par l'activité 'granulation bois' qui a évolué dans un contexte de prix de marché exceptionnellement élevés au 1er semestre. Le résultat d'exploitation, après dotations aux amortissements s'établit à 1,9 ME à fin août 2022, soit une marge d'exploitation de 12%. Le résultat net part du Groupe s'élève à 1,3 ME. La capacité d'autofinancement de EO2progresse à 2,4 ME sur le semestre (1 ME l'année passée). Les flux de trésorerie générés par l'activité sont toutefois négatifs à hauteur de -1,5 ME en raison de la hausse de 3,9 ME du Besoin en Fonds de Roulement au 31 août.

* Safran (+1,53% à 119,36 euros). Le motoriste aéronautique va payer 17,2 M$ (16,2 ME) dans le cadre d'un accord avec le département américain de la Justice pour mettre fin à une enquête concernant le versement de pots-de-vin en Chine par ses filiales.

* Nanobiotix (+1,08% à 3,73 euros). Un premier patient a été randomisé aux Etats-Unis dans l'essai NANORAY-312, un essai global de Phase 3 évaluant NBTXR3 dans le traitement des patients âgés atteints d'un carcinome épidermoïde localement avancé de la tête et du cou qui ne sont pas éligibles à une chimiothérapie à base de platine. NBTXR3 activé par radiothérapie sera évalué seul ou en combinaison avec le cetuximab. NBTXR3 est un radioenhancer potentiellement premier de sa catégorie à avoir une application large dans les tumeurs solides, la priorité étant donnée au cancer de la tête et du cou.

* Unibail-Rodamco-Westfield (+0,33% à 49,085 euros). Le groupe a finalisé la vente de 'The Village', un espace commercial à ciel ouvert situé dans la vallée de San Fernando à Los Angeles, à l'organisation Kroenke. Le prix de vente global est de 325 millions de dollars (à 100%, URW en détient 55%). Avec cette opération, URW a désormais réalisé à ce jour des cessions représentant un montant total de 1,1 milliard de dollars de l'autre côté de l'Atlantique. Elles entrent dans la stratégie de réduction de l'exposition financière du groupe aux États-Unis.

Valeurs en baisse

* METabolic Explorer (-14,5% à 1,368 euro). L'entreprise a annoncé la signature, en date du 23 décembre, d'un accord avec ses principaux partenaires sécurisant les liquidités nécessaires à l'exécution de la stratégie du groupe et du plan de transformation industrielle 2023-2024. Cet accord intègre de nouveaux financements permettant au Groupe d'engager sans attendre les premiers investissements nécessaires au déploiement de sa stratégie, de dynamiser les forces commerciales, et de reprendre progressivement la production de l'usine METEX NØØVISTAGO à Amiens, afin de garantir à ses clients un approvisionnement local en acides aminés et solutions fonctionnelles bas carbone.

* Auplata Mining Group (-12,12%, à 0,009 euro). Le groupe minier a réalisé une émission d'obligations remboursables en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes (Ornane) d'un montant total brut de 1 million d'euros au profit d'un fonds d'investissement représenté par Yorkville Advisors Global LP, afin notamment de poursuivre sa politique d'investissement dans des projets miniers et de faire face à ses besoins de trésoreries pour ces opérations. Par ailleurs, dans le cadre de la politique de désendettement que le Groupe souhaite mettre en oeuvre sur l'exercice 2023, Auplata Mining Group s'est rapprochée de Tribeca Natural Resources Fund dont elle a obtenu un engagement ferme de procéder à la conversion de ses avances en comptes courant en actions AMG et de reporter l'échéance contractuelle de sa créance jusqu'à la date de mise en oeuvre de cette conversion en actions AMG.

* Metavisio (-10,22% à 4,04 euros). Le groupe a annoncé, vendredi, mettre fin à ses discussions avec la SPAC SportsTek Acquisition. Les deux sociétés ont mis "fin à leurs négociations exclusives et de ne signeront pas les documents contractuels relatifs au rapprochement d'entreprises. Les actions Metavisio resteront donc cotées sur Euronext Growth à Paris"... Metavisio a indiqué, ce matin, continuer à discuter avec plusieurs partenaires stratégiques aux Etats-Unis afin de se développer sur le marché américain, 1er marché mondial pour les ordinateurs et les tablettes, et de coter Metavisio sur une bourse américaine (NASDAQ ou NYSE). En effet Metavisio réalise déjà 5% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, ce qui est unique pour une société française de matériel informatique, mais ce pays devrait à terme représenter la plus grande part du chiffre d'affaires de la société. La firme vient par ailleurs d'ouvrir une filiale à 100% à New Delhi afin de participer aux appels d'offres publics du gouvernement Indien et également distribuer ses ordinateurs au niveau du grand public en magasins ou sur Internet.

* Ipsen (-0,36% à 97,65 euros). Les autorités réglementaires américaines (FDA) ont publié une lettre de réponse complète concernant la demande d'approbation du palovarotène, un traitement expérimental visant à diminuer la formation osseuse en dehors du système squelettique normal (ossification hétérotopique) chez les personnes atteintes de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP). La lettre de réponse complète fait suite à la précédente demande de la FDA d'informations complémentaires, qui a été communiquée à Ipsen en octobre, ce n'est pas une demande de données supplémentaires sur l'efficacité et la tolérance du traitement au-delà du champ des études existantes. Ipsen prévoit de répondre à cette demande au premier trimestre 2023 et anticipe une période de revue de six mois par la FDA. La FDA n'a pas encore annoncé de nouvelle date de réunion éventuelle du Comité consultatif sur les traitements des maladies endocriniennes et métaboliques pour le médicament expérimental palovarotène.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Découvrez dès aujourd'hui nos contrats d'assurance vie Bourse Direct Horizon et Bourse Direct Vie et bénéficiez de jusqu'à 170€ de prime offerte* pour toute 1ère adhésion.

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 01/02/2023

Les investisseurs semblent finalement peu inquiets des annonces attendues en fin de journée

Publié le 01/02/2023

La hausse, encore ! Le CAC 40 est attendu en hausse à 9 heures et pourrait tutoyer les 7...

Publié le 01/02/2023

Le léger recul d'hier (-0,21%), témoin d'un contexte de marché un peu plus prudent, devrait se poursuivre sur la place parisienne ce matin...

Publié le 31/01/2023

Les marchés européens ont terminé en ordre dispersé. Les investisseurs restent prudents avant la décision de la Fed et du discours de Jérôme Powell demain, suivie de celles de la BCE et de la…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/02/2023

Le ratio de liquidité LCR s'élève à 197,007% pour une exigence réglementaire à 100%.

Publié le 01/02/2023

Netgem a annoncé un chiffre d’affaires et une marge brute sur l’exercice 2022 s’élevant à 36,3 millions d’euros et 20,1 millions d’euros en hausse respectivement de 28% et 14%. La…

Publié le 01/02/2023

La Bourse de New York a fini sur une note positive, rassurée par les coûts de la main d'œuvre aux Etats-Unis à la veille du communiqué de la Fed, laquelle devrait assouplir ses mesures agressives…

Publié le 01/02/2023

Stellantis s’allie à Engie pour « faciliter l’approvisionnement en hydrogène renouvelable des professionnels qui roulent en utilitaires à pile à combustible ». La filiale Engie Solutions…

Publié le 01/02/2023

Sur le plan statistique : Japon : 1H30 Indice PMI Jibun des directeurs des achats du secteur manufacturier de janvier (48,9 attendu) Chine : 2H45 Indice PMI Caixin des directeurs…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne